Troisième sacre pour les Bleuets

France 4-0 Italie
Troisième titre européen pour les Français après une finale maîtrisée de bout en bout face aux Italiens.

Regardez les quatre buts qui permettent à la France d'être couronnée championne d'Europe des moins de 19 ans pour la troisième fois.
  • La France décroche son troisième titre européen après 2005 et 2010
  • Jean-Kévin Augustin a ouvert le score dès la 6e
  • Le Parisien termine meilleur buteur du tournoi avec six buts
  • Ludovic Blas a inscrit le deuxième but du match, à la 19e
  • Le capitaine Lucas Tousart et Issa Diop ont clôt le festival
  • L'Italie perd une deuxième finale après celle de 2008

Il y avait un tel écart entre les deux équipes dimanche soir à Sinsheim que le titre français ne surprendra personne. La meilleure attaque du tournoi a logiquement eu raison de la meilleure défense, acculée tout le match devant son but. En difficulté pendant 90 minutes face aux offensives des hommes de Ludovic Batelli.

Mais quel début de finale incroyable, rien à voir avec la demi-finale ! Les Italiens ont tenté un pressing haut, cela n'a duré que cinq minutes. Dés la sixième, Jean-Kévin Augustin était lancé par Amine Harit en profondeur. L'attaquant parisien effaçait deux adversaires avec un contrôlé orienté de grande classe, crochetait Alex Meret, le portier transalpin, et marquait dans le but vide.

Les Bleuets réalisent des mouvements de haute facture devant des Azzurrini totalement dépassés par le talent, la technique et la volonté adverse. Sur un coup franc, Kylian Mbappé décalait Clément Michelin, le spécialiste des longues touches, sur la droite. Cette fois, le Toulousain centrait au pied vers Ludovic Blas qui coupait au premier poteau devant le capitaine italien Filippo Romagna et trompait Meret pour la deuxième fois (19e).

L'Italie tentait de réagir mais les Français étaient attentifs au pressing comme en défense. À l'inverse, la marque aurait pu être alourdie par Kylian Mbappé. Le Monégasque a beaucoup essayé dans cette finale mais il n'avait pas la même réussite qu'en demie (28e, 58e, 72e, 77e). C'était finalement le capitaine Lucas Tousart qui mettait ce troisième but (82e) sur une frappe contrée par son homologue Filippo Romagna, tout un symbole. Avant le quatrième d'Issa Diop, sur une tête à bout portant (90e +2). La fin d'une soirée de rêve !

 

Haut