UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Pas de droit à l'erreur pour les Mini-Bleus

La France affronte l'Italie mardi tandis que la Suisse s'attaque à l'Espagne lors des derniers matches du Groupe A. Chaque équipe reste en course pour les demi-finales de l'Euro M17.

Pas de droit à l'erreur pour les Mini-Bleus
Pas de droit à l'erreur pour les Mini-Bleus ©Sportsfile

La France affronte l'Italie mardi tandis que la Suisse s'attaque à l'Espagne lors des derniers matches du Groupe A. Chaque équipe reste en course pour les demi-finales du Championnat d'Europe des moins de 17 ans de l'UEFA.

La Suisse en tête
La victoire de la Suisse contre l'Italie, la seule rencontre à ne pas s'être ponctuée par un nul dans ce groupe, permet aux troupes de Dany Ryser de compter deux points d'avance sur la France et l'Espagne. Un point face aux tenants du titre mardi à Sandersdorf permettrait aux Helvètes de se qualifier. L'Espagne, pour l'instant derrière les Mini-Bleus au nombre de buts inscrits, s'assurerait une place en demi-finale en cas de succès. La France et l'Italie doivent remporter leur première victoire et compter sur la poursuite de l'invincibilité suisse pour garantir leur billet pour le prochain tour. Si la France et l'Espagne finissent à égalité parfaite, ils seront séparés en fonction de leur rang au classement du fair-play.

L'Espagne déterminée
L'Espagne, en lice pour un troisième titre consécutif, a concédé deux matches nuls 0-0 face à l'Italie et la France malgré une nette domination et le sélectionneur Ginés Meléndez a perdu le milieu de terrain Iker Muniain, blessé aux adducteurs, et remplacé par l'attaquant Cristian Portugués. "Ce sera difficile parce que ce sera une finale avant l'heure et nous espérons retrouver la réussite qui nous a échappé jusqu'à présent", selon Meléndez. Le succès était au rendez-vous pour la Suisse samedi, vainqueur 3-1 face à une équipe d'Italie, réduite à dix et déjà assurée d'une qualification pour la Coupe du Monde U-17 de la FIFA. Ryser assure : "Nous voulons faire une bonne prestation face à l'Espagne et nous ne jouons pas le match nul - nous voulons gagner. Cette équipe ne sait pas jouer le match nul".

Salerno garde espoir
L'Italie, qui affronte la France à Taucha, est la seule équipe du groupe à ne pas avoir son destin entre ses mains mais une victoire leur permettrait au moins de s'assurer une participation à la Coupe du Monde. Malgré leur dernière place, le coach italien Pasquale Salerno n'a pas l'intention de changer de plan de bataille : "Bien sûr le match face à la France sera très difficile, comme face à la Suisse. Mais je reste convaincu du talent de mes joueurs et je crois toujours en mes méthodes". Salerno devra tout de même faire au moins un ajustement puisque le gardien titulaire Mattia Perin est suspendu suite à son expulsion lors du match face à la Suisse.

Bergeroo méfiant
L'entraîneur des Mini-Bleus, Philippe Bergeroo, connaît bien les Italiens, qui les avaient battus 2-1 l'an dernier à l'occasion du tournoi du Val-de-Marne "C’est une équipe très solide avec des individualités marquantes", a déclaré le sélectionneur français. "Ils ont été dominés par les Espagnols mais il faut se souvenir qu’ils ont eu au moins quatre occasions. C’est une équipe qui est excellente dans ce type de match où elle est dominée et elle est capable de contrer à n’importe quel moment parce qu’elle a des attaquants de grand talent. L’Italie se retrouve en difficulté avec la victoire de la Suisse donc c’est une équipe qui est obligée d’attaquer. A partir de là nous devons aussi chercher des points car rien n’est fait. On peut se qualifier comme on peut être éliminé. C’est vraiment le match sanction."