Le "match d'une vie" pour Collum

L'arbitre écossais William Collum s'exprime sur UEFA.com quelques jours avant de diriger la Super Coupe de l'UEFA Barça-Séville.

Les arbitres à l'échauffement, lundi
Les arbitres à l'échauffement, lundi ©Getty Images

UEFA.com : On vous imagine impatient de diriger la Super Coupe de l'UEFA ?

William Collum : C'est fantastique. Je suis ravi et très enthousiaste. J'ai reçu ma convocation il y a environ cinq semaines et j'ai depuis l'impression de rêver. Officier pour un rendez-vous aussi important, c'est vraiment captivant. J'ai franchement hâte d'y être.

Qu'attendez-vous de ce match entre Barcelone et Séville ?

J'espère que ce sera un joli match et qu'on verra du beau jeu. Ce sont deux très belles équipes. Comme tout arbitre dans le monde, j'espère que les joueurs vont contribuer à faire ce de match une belle fête du football. J'espère qu'on notera ma présence le moins possible. Ce n'est pas toujours facile mais ce serait bien si c'était le cas.

Quelle est la principale différence pour un arbitre entre un tel match et une rencontre de championnat d'Écosse ?

C'est un énorme événement, qui se joue sur un seul match. Chaque match compte pour un arbitre, mais celui-ci est bien plus médiatique. On entend parfois les arbitres dire qu'ils dirigent les finales comme n'importe quel autre match. Mais c'est délicat. On parle là du match d'une vie.

Où placez-vous la Super Coupe de l'UEFA parmi tous les matches que vous avez arbitrés durant votre carrière ?

Sans doute tout en haut. C'est sans doute mon plus gros challenge. Pour un petit pays comme l'Écosse, c'est génial d'avoir l'arbitre de la Super Coupe. C'est aussi une grande émotion pour moi car Hugh Dallas, le dernier arbitre écossais à avoir dirigé une finale européenne, en 2002, a été mon formateur et mon mentor. Je suis d'autant plus fier de marcher dans ses pas.

Haut