Stéphanie Frappart arbitrera la Super Coupe de l’UEFA

L’arbitre française sera assistée de Manuela Nicolosi et Michelle O'Neal pour la rencontre entre Liverpool et Chelsea à Istanbul.

Stéphanie Frappart après avoir arbitré la finale de la Coupe du Monde
AFP/Getty Images

L’UEFA a choisi d’innover en désignant Stéphanie Frappart pour arbitrer la Super Coupe 2019 le 14 août. Ce sera la première rencontre masculine majeure de l’UEFA arbitrée par une femme. Considéré comme le lever de rideau sur la nouvelle saison, ce match opposera le vainqueur de l’UEFA Champions League à celui de l’UEFA Europa League au Beşiktaş Park, à Istanbul (Turquie).

Le 7 juillet dernier, l’arbitre française a eu l’honneur de diriger la finale de la Coupe du monde Féminine de la FIFA entre les États-Unis et les Pays-Bas, à Lyon. Elle avait également arbitré une demi-finale du Championnat d’Europe féminin de l’UEFA 2017 entre les Pays-Bas et l’Angleterre.

Stéphanie Frappart en Ligue 1 en avril
Stéphanie Frappart en Ligue 1 en avrilIcon Sport via Getty Images

Stéphanie Frappart sera à la tête d’une équipe arbitrale majoritairement féminine. Ses assistantes seront Manuela Nicolosi (France) et Michelle O'Neill (République d'Irlande), qui ont également fait partie de l’équipe arbitrale de la finale de la Coupe du monde féminine en juillet. Le quatrième officiel sera Cuneyt Cakir (Turquie).

“J’ai dit à plusieurs reprises que le potentiel du football féminin ne connaissait aucune limite. Je suis donc ravi que Stéphanie Frappart ait été désignée pour arbitrer la Super Coupe de l'UEFA cette année, aux côtés de Manuela Nicolosi et de Michelle O'Neal”, a déclaré le président de l'UEFA, Aleksander Čeferin.

“En tant qu’instance dirigeante du football européen, nous accordons la plus haute importance au développement du football féminin, dans tous les domaines. J’espère que le talent et l’engagement dont Stéphanie Frappart fait preuve depuis le début de sa carrière afin d’atteindre les sommets seront une source d’inspiration pour des millions de filles et de femmes à travers l’Europe et leur montreront que les obstacles pour atteindre leurs rêves ne sont pas insurmontables.”

Le responsable en chef de l'arbitrage de l’UEFA, Roberto Rosetti, a félicité l’arbitre française pour ses compétences en matière d’arbitrage et a déclaré qu’elle mérite amplement de diriger une rencontre de très haut niveau.

“Cela fait plusieurs années déjà que Stéphanie Frappart prouve qu’elle est l’une des meilleures femmes arbitres non seulement sur la scène européenne, mais aussi à l’échelle mondiale”, affirme Roberto Rosetti. “Elle est capable de diriger des rencontres de très haut niveau, comme elle l’a prouvé lors de la finale de la Coupe du monde féminine cette année. J’espère que ce match à Istanbul lui apportera encore plus d’expérience, alors qu’elle est au sommet de sa carrière arbitrale.”

Stéphanie Frappart est entrée dans l’Histoire du football françai, en devenant la première femme arbitre à diriger une rencontre de Ligue 1, entre le SC Amiens et le RC Strasbourg, en avril dernier. En juin, elle a appris qu’elle intègrerait les arbitres Ligue 1 de façon permanente pour la saison 2019/20.

L’officielle de 35 ans, originaire du Val-d’Oise, n’est toutefois pas la première femme arbitre à diriger un match de compétition masculine de l’UEFA : la Suissesse Nicole Petignat avait eu cet honneur, en arbitrant trois matches de qualification pour la Coupe UEFA entre 2004 et 2009.

L’assistance vidéo à l’arbitrage sera utilisée lors de la Super Coupe de l’UEFA entre Liverpool et Chelsea. Le VAR sera Clément Turpin (France) ; il sera assisté de son compatriote François Letexier, de l’Allemand Mark Borsch et de l’Italien Massimiliano Irrati.

Haut