Clattenburg, ravi d'arbitrer la Super Coupe

Mark Clattenburg, l'arbitre anglais de la Super Coupe, a évoqué le match qui se disputera ce soir à Cardiff au micro d'UEFA.com.

Mark Clattenburg (troisième en partant de la droite) et son équipe
Mark Clattenburg (troisième en partant de la droite) et son équipe ©UEFA.com

Mark Clattenburg, l'arbitre anglais de la Super Coupe de l'UEFA, a évoqué au micro d'UEFA.com le match qui opposera ce soir à Cardiff le Real Madrid CF au Sevilla FC.

UEFA.com : Êtes-vous heureux d'être ici à Cardiff ?

Mark Clattenburg : Absolument. Je ne suis pas vraiment dépaysé. On a droit au même temps orageux que chez moi en ce moment ! Mais c'est génial que Cardiff accueille la Super Coupe et de participer à un tel événement. C'est un vrai plus pour moi.

UEFA.com : Avez-vous révisé votre espagnol?

Clattenburg : Quelques mots seulement ! Pour un arbitre anglais, c'est super d'officier dans un match 100 % espagnol. Je veux réaliser la meilleure performance possible au côté de mon équipe.

UEFA.com : Pouvez-vous nous parler de votre préparation ?

Clattenburg : Les équipes se renouvellent chaque année. Les entraîneurs et les joueurs changent et c'est toujours compliqué en début de saison. Mais il y a eu des matches de préparation, et en tant qu'arbitres, on se focalise sur les tactiques mises en place et sur la vitesse de jeu. Le moindre petit détail peut être utile sur 90 minutes de jeu. Si j'observe tout ça en amont, ça me facilite la tâche sur le terrain.

UEFA.com : Y a-t-il une différence entre ce genre de matches et ceux de Premier League ?

Clattenburg : Les différences ne sont pas aussi flagrantes que par le passé car le championnat anglais a perdu en vitesse mais gagné en technique. Lors des matches internationaux, les équipes conservent le ballon plus longtemps mais ça reste du football et le match dure toujours 90 minutes.

UEFA.com : Comment aborde-t-on un tel match en tout début de saison ?

Clattenburg : Nous sommes prêts mentalement et physiquement même s'il s'agit de la première grosse échéance de la saison pour nous. Mais j'ai beaucoup insisté sur l'aspect athlétique et sur la partie mentale. On fait appel à des psychologues du sport pour être sûrs d'être prêts le jour J.

UEFA.com : Votre présaison semble avoir été aussi intensive que celle des joueurs…

Clattenburg : Tout est une question de timing à l'intersaison. En fin de saison, on est épuisé physiquement et mentalement. Il est donc important de se reposer. L'UEFA nous aide et nous conseille sur la façon de planifier les entraînements même si, personnellement, je ne lève jamais vraiment le pied.

J'aime rester sur ma lancée et monter progressivement en puissance. J'ai augmenté le rythme il y a environ quatre semaines et je savais donc, quand l'arbitre de la Super Coupe a été désigné il y a deux semaines, que je serais prêt si jamais ça devait tomber sur moi. Je n'aurais pas été pris au dépourvu, j'ai agi de manière proactive. C'est important de rester en forme physiquement.

UEFA.com : À quoi ressemble votre programme avant le coup d'envoi ?

Clattenburg : Les matches européens se distinguent des matches de championnat car il faut se déplacer la veille. Je fais donc en sorte de manger correctement et de bien dormir avant le départ. Mon équipe assiste à une réunion d'avant-match dans la matinée, en compagnie des deux équipes, puis on organise notre propre réunion. On se penche sur la façon dont on va s'organiser, sur ce qui a été fait lors des matches précédents pour analyser les points positifs et évoquer les points négatifs de la saison passée.

UEFA.com : La saison dernière, vous avez officié en demi-finale de l'UEFA Europa League et en quart de finale de l'UEFA Champions League : ressentez-vous encore de la pression ?

Clattenburg : Je ne pense pas qu'il faille parler de pression, mais il s'agit d'une sensation étrange. Il y a de l'excitation. On a hâte d'être sur le terrain, de savoir qu'on va arbitrer un match aussi exceptionnel devant des millions de téléspectatrices. Participer à cet événement est incroyable. Quand j'ai commencé à arbitrer, à l'âge de 16 ans, je n'aurais jamais imaginé prendre part à cette compétition. C'est quelque chose d'énorme, une chance incroyable.

UEFA.com : Quels sont vos objectifs personnels ?

Clattenburg : Chaque année, je souhaite faire mieux que la précédente. Je pense avoir réalisé une bonne saison l'an dernier mais je dois encore travailler sur les aspects négatifs. Si j'y parviens, la récompense viendra d'elle-même.

Autres contenus

Haut