Courtois dans le camp de l'Atlético

Thibaut Courtois reconnaît sur UEFA.com qu'il est "particulier" de jouer la Super Coupe de l'UEFA contre son club, le Chelsea FC, avec le Club Atlético de Madrid.

Thibaut Courtois a réussi une superbe saison avec l'Atlético
Thibaut Courtois a réussi une superbe saison avec l'Atlético ©AFP/Getty Images

Jouer une finale européenne contre le club auquel on appartient est une situation ubuesque, mais Thibaut Courtois n'en a cure au moment de disputer la Super Coupe de l'UEFA. "Je porte le maillot de l'Atlético et je veux gagner", assure le gardien sur UEFA.com.

Courtois a rejoint le Chelsea FC en provenance du KRC Genk en juillet 2011 mais, comme le poste de titulaire ne pouvait échapper à Petr Čech, il a été prêté dans la foulée au Club Atlético de Madrid. Auteur d'une saison remarquable dans la capitale espagnole, il a aidé les hommes de Diego Simeone à conquérir l'UEFA Europa League.

L'Atlético a obtenu le prêt de Courtois pour une saison supplémentaire et le Belge va donc faire face à son club de Chelsea, vainqueur de l'UEFA Champions League, vendredi soir à Monaco. "C'est particulier pour moi", reconnaît Courtois. "Je porte le maillot de l'Atlético et je veux gagner, même contre Chelsea."

À tout juste 20 ans, il s'est rapidement imposé à Madrid. "J'ai dû m'adapter au rythme, qui est plus soutenu", révèle Courtois, trois sélections avec la Belgique. "Ce n'était pas évident pendant les cinq ou six premières semaines."

Pour Simeone, Courtois a un "grand avenir" et "a encore beaucoup à donner". Le joueur a lui aussi l'impression d'avoir beaucoup progressé, la saison dernière en Espagne. "J'ai plus d'expérience et j'ai fait d'énormes progrès dans de nombreux domaines, comme les réflexes sur les tirs à bout portant."

Courtois espère tirer profit de sa deuxième année à l'Atlético. "On a une équipe très compétitive grâce à l'arrivée de quelques grosses recrues", souligne-t-il. "On peut finir dans les quatre premiers en Liga. En Coupe d'Espagne et en Europa League, c'est plus aléatoire, on peut se retrouver éliminés sur un coup de malchance. Mais, si on joue comme la saison dernière, on peut aller loin."

Pour l'instant, il vise le lever de rideau de la saison européenne, vendredi à Monaco, où il risque de croiser son compatriote Eden Hazard, pour qui Courtois "est le gardien que la Belgique attend depuis Preud'homme ou Pfaff".

Courtois conclut : "Je croise les doigts pour mes potes belges de Chelsea, je leur souhaite plein de belles choses. Mais je veux brandir la Super Coupe. J'espère que ce sera un bon match et que le meilleur l'emportera."

Haut