UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Ce trophée aime tant Milan...

Née à Milan, la Super Coupe UEFA y est revenue trois fois. Série en cours...

Par Pete Sanderson

L'AC Milan connaît bien la Super Coupe de l'UEFA.

Record
Après avoir participé à la première édition en 1973/74, le Milan deviendra ce mois-ci la première équipe à disputer cinq fois la Super Coupe, et espérera battre son propre record de trois victoires. Le Milan affrontera le FC Porto à Monaco le 29 août, la première participation des Rossoneri depuis que la Super Coupe se dispute sur un seul match.

Première
L'entraîneur du Milan AC Carlo Ancelotti espère que le match du 29 août se passera mieux que de la première Super Coupe, où, après avoir remporté la Coupe des vainqueurs de coupe, ils étaient battus 6-1 sur l'ensemble des deux matches par l'AFC Ajax.

Lourde défaite
Les Italiens avaient pourtant remporté le match aller 1-0 à San Siro grâce à un but de Luciano Chiarugui. Mais l'Ajax, tenant de la Coupe des clubs champions, avait déjà soulevé une version non officielle de la Super Coupe l'année précédente et devenait le premier vainqueur officiel de la competition grâcé aux buts de Jan Mulder, Piet Keizer, Johan Neeskens, Johnny Rep, Gerrie Mühren et Arie Haan - les quatre derniers marqués dans les 19 dernières minutes.

Le triomphe de Milan
Seize ans plus tard, les choses étaient différentes puisque les Milanais effaçaient les souvenirs de cette défaite en battant le FC Barcelona. Dans le match aller en Espagne, Marco van Basten donnait l'avantage à Milan à la 44e minute sur penalty, mais Guillermo Amor égalisait. Au retour, le but d'Alberico Evani à la 55e minute suffisait à Milan.

Une défense efficace
L'année suivante, Milan devenait le premier et unique club à conserver le trophée. Cette saison-là, la finale était 100 % italienne - une première - puisque Milan affrontait l'UC Sampdoria.

Doublé néerlandais
C'est à Gênes que se disputait le match aller et bien qu'Olexiy Mikhailichenko donnât l'avantage à la Sampdoria juste après la mi-temps, Evani égalisait en quatre minutes. Ce match nul (1-1), tout comme l'année précédente, était un bon présage, puisqu'au match retour, Ruud Gullit et Frank Rijkaard marquaient avant et après la pause et offraient ainsi une autre Super Coupe à Milan.

Revers à Parme
Par contre, le match retour de Milan dans l'édition 1993/94 - autre match 100 % italien face au Parma AC - se déroulait moins bien. Milan - qualifié suite à l'affaire VA-OM qui mettait l'Olympique de Marseille hors jeu - jouait à l'extérieur pour le match aller et semblait voler vers la victoire quand Jean-Pierre Papin marquait le seul but du match.

Le but de la victoire de Crippa
Mais à San Siro, le but de Roberto Sensini à la 23e minute pour Parme conduisait en prolongation. Après cinq minutes après, Massimo Crippa marquait le but de la victoire des visiteurs.

Coup du chapeau
Milan revenait l'année d'après - en tant que vainqueur de la Champions League - et battait l'Arsenal FC. Après un match nul 0-0 à Highbury, Milan était déterminé à s'assurer que la foudre ne frapperait pas une seconde fois à San Siro, et les buts de Zvonimir Boban et de Daniele Massaro leur apportaient la troisième victoire.

Le berceau du trophée
Ironie du sort, Milan, qui est devenu le club le plus victorieux de la Super Coupe, est la ville où a été conçu et fabriqué le trophée, dans les ateliers Bertoni. Une quatrième victoire contre Porto permettrait au trophée de retrouver sa ville natale.