Le Real et Séville prêts pour Cardiff

Le Real Madrid CF et le Sevilla FC visent chacun une deuxième victoire en Super Coupe de l'UEFA au Cardiff City Stadium.

Le trophée de la Super Coupe de l'UEFA
Le trophée de la Super Coupe de l'UEFA ©UEFA
  • Le Real Madrid CF (2002) et le Sevilla FC (2006) comptent chacun une victoire en Super Coupe de l'UEFA
  • Le Real s'est qualifié en tant que vainqueur de l'UEFA Champions League, son dixième titre européen acquis à Lisbonne
  • Séville a remporté l'UEFA Europa League face au SL Benfica aux tirs au but, pour la troisième fois de son histoire
  • Quatrième Super Coupe de l'UEFA entre des équipes du même pays après 1990, 1993 et 2006
  • L'attaquant du Real Gareth Bale est né à Cardiff

La Super Coupe de l'UEFA 2014 sera 100 % espagnole puisque le Real Madrid CF affronte le Sevilla FC à Cardiff. Les deux clubs espèrent brandir le trophée pour la deuxième fois de leur histoire au terme d'une rencontre particulière aux yeux de Gareth Bale.

• Bale est né à Cardiff en juillet 1989, mais n'a jamais représenté le club de la ville du Cardiff City FC. Il a débuté sa carrière professionnelle avec le Southampton FC avant de partir pour le Tottenham Hotspur FC puis le Real en août 2013. Il a cependant inscrit quatre buts en dix matches internationaux avec le Pays de Galles au Cardiff City Stadium.

• Le Real dispute la Super Coupe de l'UEFA pour la quatrième fois en tant que vainqueur de l'UEFA Champions League. Les Merengues ont battu le Club Atlético de Madrid 4-1 après prolongation en finale à l'Estádio do Sport Lisboa e Benfica. Les buts de Sergio Ramos (90e+3), Bale (110e), Marcelo (118e) et Cristiano Ronaldo sur penalty (120e) permettaient au Real d'inverser la tendance après l'ouverture du score de Diego Godín à la 36e minute.

• Séville a dû passer par les tirs au but pour battre le SL Benfica en finale de l'UEFA Europa League à Turin, s'imposant 4-2 dans la séance fatidique. Beto repoussait les tirs d'Óscar Cardozo et de Rodrigo alors que les Andalous transformaient leurs quatre tirs pour s'emparer du trophée pour la troisième fois en neuf ans après leurs succès en Coupe UEFA en 2006 et 2007.

Statistiques en Super Coupe de l'UEFA
• Il s'agit de la quatrième Super Coupe de l'UEFA du Real, les trois dernières ayant été disputées au stade Louis II de Monaco. Bilan : 1 v. 2 d.
1998 : Chelsea FC 1-0 Real Madrid CF
2000 : Galatasaray AŞ 2-1 Real Madrid CF (a.p.)
2002 : Real Madrid CF 3-1 Feyenoord

Seville a remporté la Super Coupe en 2006
Seville a remporté la Super Coupe en 2006©Getty Images

• Séville a participé à deux éditions de la Super Coupe de l'UEFA, toutes deux à Monaco également. Bilan : 1 v. 1 d.
2006 : Sevilla FC 3-0 FC Barcelona
2007 : AC Milan 3-1 Sevilla FC

• Carlo Ancelotti était à la tête de l'équipe de Milan qui battait Séville en 2007, un match marqué par la mort du défenseur sévillan Antonio Puerta trois jours plus tard.

• Il s'agit de la quatrième Super Coupe de l'UEFA entre clubs du même pas. En plus de la victoire de Séville face à Barcelone en 2006, Milan a battu l'UC Sampdoria en 1990 (Ancelotti a joué les 180 minutes de la finale aller-retour), mais a perdu face au Parma FC trois ans plus tôt.

Face-à-face
• Les deux formations se sont rencontrées 172 fois toutes compétitions confondues. Le Real a enregistré 90 victoires, contre 53 pour Séville. Il y a eu 29 nuls.

• Les deux clubs se sont déjà affrontés en Europe : en quarts de finale de la Coupe des clubs champions 1957/58. Le Real s'imposait 8-0 à l'aller (un record de la compétition en quart, avec un quadruplé d'Alfredo Di Stéfano) avant de concéder un nul 2-2 à Séville.

• Ils se sont rencontrés une fois en finale, celle de la Copa del Rey 1962. Le Real gagnait 2-1 au Santiago Bernabéu.

Le Real Madrid avec le trophée de l'UEFA Champions League à Lisbonne
Le Real Madrid avec le trophée de l'UEFA Champions League à Lisbonne©Getty Images

Repères
• Les deux équipes ont déjà remporté un trophée UEFA contre un autre club espagnol. En plus de la victoire du Real sur l'Atlético le 24 mai, les Madrilènes ont aussi gagné la première finale de l'UEFA Champions League entre équipes du même pays : 3-0 contre le Valencia CF au Stade de France en 2000.

• Séville, lui, a donc battu le Barça en Super Coupe de l'UEFA 2006 avant de se débarrasser du RCD Espanyol en finale de la Coupe UEFA l'année suivante. Après un nul 2-2 à Hampden Park, à Glasgow, Séville s'imposait 3-1 aux tirs au but.

• En tout, le Real a gagné huit de ses 15 matches contre des équipes espagnoles en Europe, contre quatre nuls et trois défaites. Il a inscrit 34 buts et en a encaissé 16.

• Séville a remporté seulement trois de ses dix rencontres face à des adversaires de Liga, contre quatre défaites et trois nuls. À l'instar du Real, ils ont battu l'ennemi de leur ville en Europe la saison dernière, le Real Betis Balompié aux tirs au but en 8es de finale de l'UEFA Europa League après une victoire 2-0 pour chaque équipe à l'extérieur.

On se connaît ?
• Unai Emery a rencontré le Real à 13 reprises en tant qu'entraîneur de l'UD Almería, du Valencia CF et de Séville. Il l'a emporté trois fois et a essuyé neuf défaites.

• Ramos a débuté sa carrière à Séville. Il faisait ses débuts en équipe A lors d'un revers 1-0 en Liga sur la pelouse du RC Deportivo La Coruña en 2004. Ramos a marqué deux fois en 39 matches de l'élite pour le club de sa ville natale avant de partir pour le Real en 2005.

• Après avoir reçu la médaille d'or de la ville de Séville en mai dernier, Ramos a également été honoré sur le terrain du stade Ramón Sánchez Pizjuán lors de la victoire 2-0 de l'Espagne sur la Bolivie en match amical le même mois.

• Diego López a quitté Séville pour Madrid en janvier 2013 après que le gardien Iker Casillas, n°1 au Real, s'est fracturé un pouce. Produit du centre de formation du Real, López a disputé 11 matches toutes compétitions confondues pour Séville après son départ du Villarreal CF en 2012.

• Ronaldo a marqué trois buts ou plus à quatre reprises contre Séville au cours des cinq dernières saisons, pour 16 buts en tout. Son bilan contre les Andalous : 9 v. 2 d.

• Ronaldo, Pepe, Fábio Coentrão et Beto faisaient partie de l'équipe du Portugal à la Coupe du Monde de la FIFA 2014.

• José Antonio Reyes a gagné le titre de Liga 2005/06 avec le Real alors qu'il était prêté par l'Arsenal FC.

Présentation

James Rodríguez arrive de Monaco
James Rodríguez arrive de Monaco©AFP

Real Madrid
Transferts estivaux
Arrivées : Keylor Navas (Levante UD), Toni Kroos (FC Bayern München), James Rodríguez (AS Monaco FC)
Départs : Álvaro Morata (Juventus), Casemiro (FC Porto, loan)

Coupe du Monde de la FIFA 2014
• Keylor Navas a aidé le Costa Rica à atteindre les quarts pour la première fois de son histoire. Le gardien de 27 ans a sorti deux tirs au but lors du huitième de finale victorieux contre la Grèce et n'a concédé que deux buts en 510 minutes.

• Iker Casillas, Sergio Ramos et Xabi Alonso (qui est suspendu pour ce match) ont été éliminés dès la phase de groupes avec l'Espagne. Marcelo (Brésil), Pepe, Fábio Coentrão, Cristiano Ronaldo (Portugal), Karim Benzema, Raphaël Varane (France) et Luka Modrić (Croatie) étaient eux aussi présents au Brésil.

• Kroos a marqué deux buts – contre le Brésil en demi-finale – et était titulaire en finale face à l'Argentine. Sami Khedira, blessé lors de l'échauffement, n'a pas participé au sacre 1-0 de l'Allemagne après prolongation. Ángel Di María, décisif avec l'Argentine face à la Suisse en huitième, est resté sur le banc, blessé, lors de la finale.

• Le Colombien James a terminé meilleur buteur de la phase finale avec six réalisations en cinq matches.

Ivan Rakitić est parti pour Barcelone
Ivan Rakitić est parti pour Barcelone©AFP/Getty Images

Séville
Transferts estivaux
Arrivées : Mariano Barbosa (UD Las Palmas), Aleix Vidal (UD Almería), Alejandro Arribas (CA Osasuna), Grzegorz Krychowiak (Stade de Reims), Denis Suárez (FC Barcelona, loan), Iago Aspas (Liverpool FC, loan)
Départ : Ivan Rakitić (FC Barcelona)

Coupe du Monde de la FIFA 2014
• Beto a débuté deux des trois matches du Portugal. Carlos Bacca en a joué un avec la Colombie, entrant lors de la défaite 2-1 contre le Brésil en quart de finale.

Haut