Chelsea-Atlético dernier banco à Monaco

Roberto Di Matteo et Chelsea veulent "ramener le trophée à la maison" et en priver l'Atlético de Madrid pour l'ultime Super Coupe à Monaco.

Diego Simeone s'est montré confiant mais aussi réaliste
Diego Simeone s'est montré confiant mais aussi réaliste ©Getty Images

Vainqueur de la première Super Coupe de l'UEFA jouée à Monaco, en 1998, le Chelsea FC a l'occasion de boucler la boucle, vendredi, en affrontant le Club Atlético de Madrid, vainqueur il y a deux ans. C'est l'ultime Super Coupe qui sera décernée en Principauté.

"Nous voulons la ramener à la maison", a déclaré l'entraîneur de Chelsea Roberto Di Matteo, qui se verrait bien faire le doublé après avoir empoché l'UEFA Champions League. "Nous ne devrions, toutefois, pas oublier combien il a été difficile de s'imposer en Champions League. La Super Coupe est un trophée européen et il y a une grande motivation pour le conquérir."

Sous les ordres de Gianluca Vialli, un autre grand entraîneur italien, Chelsea avait battu le Real Madrid CF pour s'imposer il y a 14 ans. C'est encore une équipe espagnole qui attend les Londoniens. Di Matteo : "Peu importe la nationalité, c'est une grande équipe que nous affrontons. Ils ont remporté l'Europa League, et de belle manière. J'ai pu voir leurs matches".

Chelsea a bien débuté cette saison mais son jeune entraîneur (42 ans) n'est pas tout à fait satisfait. "Nous avons les joueurs que nous voulions. Maintenant il faut les intégrer et adapter leurs qualités au collectif. C'est toujours bien de s'élancer correctement mais nous savons que nous pouvons encore progresser", a-t-il déclaré.

Son homologue madrilène, Diego Simeone, affirme que Chelsea "a l'avantage sur le papier" mais il sait aussi que depuis 2000, seuls 5 des 11 vainqueurs de la Super Coupe étaient aussi vainqueurs en UEFA Champions League.

"Les favoris, ce sont eux", a déclaré Simeone. "On doit démontrer que sur un match, tout est possible et que cela peut se jouer sur la forme du jour." L'Argentin estime que sa formation devra jouer comme elle l'a fait en finale en Europa League lors de sa victoire 3-0 contre l'Athletic Club Bilbao, il y a trois mois à Bucarest.

Une victoire par quatre buts à zéro lundi, dans le championnat d'Espagne, à nouveau contre Bilbao, a pu donner de l'espoir aux Matelassiers. "Je pense que nous nous sommes très bien préparés", a déclaré le coach qui est arrivé à la tête de l'équipe en décembre de l'année dernière. "Nous avons un groupe qui est compétitif avec Juanfran et Filipe Luis qui sont de retour."

Autres contenus

Haut