Barcelone et Porto prêts à régaler

Pour Josep Guardiola et Vítor Pereira, les spectateurs de Monaco devraient se régaler, vendredi soir, pour la Super Coupe de l'UEFA à Monaco.

Le Barça à l'entraînement avant la Super Coupe de l'UEFA à Monaco
Le Barça à l'entraînement avant la Super Coupe de l'UEFA à Monaco ©Getty Images

Pour les entraîneurs des deux clubs titrés en Europe la saison dernière, le choc ibérique entre le FC Barcelona et le FC Porto en Super Coupe de l'UEFA ne peut que donner un grand millésime sous le soleil monégasque.

Barcelone a remporté l'UEFA Champions League et la Liga au son du tiki-taka, Porto s'est fendu d'un quadruplé monumental (Liga portugaise, Coupe et Supercoupe du Portugal, UEFA Europa League) sans connaître la défaite en championnat. Pour la confiance des deux équipes, on ne fait pas mieux.

Pour Pep Guardiola, l'entraîneur du Barça, une nouvelle belle page du football européen est prête à s'écrire : "Les finales sont faites pour oppposer de grands clubs avec une grande histoire - c'était un honneur de jouer contre Manchester United, c'en sera un d'affronter l'une des meilleures équipes au monde du moment, Porto. Leurs statistiques parlent d'elles-mêmes et quand vous les voyez jouer, vous comprenez vite qu'ils font les choses bien. Ce sera une grande finale, comme celle de Champions League."

Déjà alignés à Londres, Pedro Rodríguez, Lionel Messi et David Villa devraient être de la fête, contrairement à Carles Puyol (genou) et Gerard Piqué (mollet). Sur un banc à faire pâlir plus d'un entraîneur prendront place Éric Abidal, Javier Mascherano, Cesc Fàbregas et Alexis Sánchez. Un banc à faire rêver.

Le casse-tête du remplaçant d'André Villas-Boas, Vítor Pereira, se nomme Messi : "Mettre en place une tactique anti-Messi pour l'arrêter ne sert à rien. Il faut une grosse prestation de l'équipe, une concentration extrême en défense, une couverture impeccable et de l'anticipation. Ce que vous allez voir, c'est un plan de jeu et une identité ; on ne s'adapte pas à son adversaire. Nous sommes arrivés là au mérite, c'est la récompense d'une saison. On sait que Barcelone est une grande équipe mais on ne va pas les regarder jouer."

Les supporters de Porto devraient aussi découvrir la nouvelle recrue Steven Defour, international belge appelé en renfort pour combler le manque créé par le départ de Falcao.

Autres contenus

Haut