La France maîtrise les Dragons

Une très belle première période et une fin de match bien menée a permis à la France de s'imposer en amical contre le Pays de Galles, vendredi au Stade de France.

Antoine Griezmann exulte après son but
Antoine Griezmann exulte après son but ©Getty Images

Antoine Griezmann et Olivier Giroud, les valeurs sûres de l'attaque française, ont établi une addition qui aurait pu être beaucoup plus salée pour les joueurs de Chris Coleman.

Face au demi-finaliste du dernier EURO, non qualifié pour la prochaine Coupe du Monde, la France a dominé d'entrée, avec un Kylian Mbappé percutant et dès la 9e minute une frappe très dangereuse de Corentin Tolisso. Deux minutes plus tard, l'attaquant parisien trouvait la barre.

Sans surprise, la défense placée devant Wayne Henessey craquait à la 19e minute quand Tolisso trouvait d'une passe verticale Griezmann, lequel battait d'un volée vraiment pas facile le gardien des Dragons (1-0).

 

 

Nettement au-dessus techniquement et physiquement, les vice-champions d'Europe continuaient d'appuyer sur le champignon pour enfoncer le Poirot, mais le score restait ne bougeait pas avant la pause.

Pour la reprise, Benjamin Pavard et Steven N'Zonzi fêtaient leur première sélection, mais la France, au fil des autres changements, perdait en fluidité, au point de voir Steve Mandanda contraint de sortir quelques parades en environs de l'heure de jeu.

Didier Deschamps, satisfait de ses troupes
Didier Deschamps, satisfait de ses troupes©AFP/Getty Images

C'était le moment que choisissait Mbappé pour déborder côté droit et centrer à ras de terre pour Olivier Giroud qui marquait de l'intérieur de la surface d'une frappe détournée qui signifiait le break pour les Bleus.

Pavard touchait le poteau à la 80e minute, de même que Samuel Umtiti un peu plus tôt, signe d'un ressaisissement français. Les joueurs de Didier Deschamps sont prêts pour l'Allemagne, mardi soir à Cologne, dernière sortie des deux équipes en 2017.

  

Réactions

Didier Deschamps, sélectionneur de la France : "Le match a été consistant. Je crois que nous avons touché quatre fois les poteaux. Le score aurait pu être plus lourd. Mais nous avons fait ce qu'il fallait. Il y a eu de la disponibilité, de la vitesse, des enchaînements. Même en ayant utilisé les six changements, nous avons réussi à aller jusqu'au bout et à leur causer des difficultés. Contre l'Allemagne, ce sera un match de préparation. L'Allemagne est supérieure au Pays de Galles. Mardi, ce sera une autre paire de manches, comme on dit".

©AFP/Getty Images

Olivier Giroud, attaquant de la France : "Au-delà de la satisfaction personnelle, c'est bien d'avoir gagné ce soir. Nous avons eu beaucoup d'occasions. La chance nous a souri. Nous avons su tuer le match. Je retiendrai la bonne première période. Nous avons su mettre ce deuxième but. Il y eut beaucoup de bonnes choses. Nous avons pris beaucoup de plaisir sur le terrain. J'ai encore envie de grimper dans le classement des buteurs (il est à un but de Jean-Pierre Papin). Mais j'aimerais souligner aussi la performance collective qui a été très bonne ce soir".

Antoine Griezmann, attaquant de la France : "Ce qui fait la différence sur mon but, c'est la passe de Coco (Tolisso). Elle est parfaite. Je savais que le central aimait bien sortir quand un attaquant de chez nous décrochait. J'ai fait un appel et j'ai essayé de reprendre le ballon de volée comme je le pouvais".

Corentin Tolisso, milieu de terrain de la France : " Cette victoire, c'est une bonne chose. Nous aurions pu gagner en marquant plus de buts. C'est notre premier pas vers la Coupe du monde. Il faut continuer comme ça. Il y avait énormément de pression lors du dernier rassemblement. Aujourd'hui, il y en a un peu moins. Nous avons le temps pour préparer cette Coupe du monde. Il faut sur s'appuyer sur ce que nous avons fait ce soir pour la suite.

Benjamin Pavard, défenseur de la France : " J'ai été très bien accueilli par le staff, par le coach, par tous les partenaires. Cela a facilité mon adaptation dans le groupe. Je les remercie. L'Allemagne, ce sera un gros match. On y va pour gagner. On connaît l'importance de ces matchs amicaux. On va essayer d'aller gagner là-bas. La Russie ? Je ne sais pas. Je continue de faire mon chemin. Je me donne à fond. Ensuite, ce sera le choix du sélectionneur".

 

 

 

 

Haut