France-Allemagne, choc en ouverture

Les deux derniers champions du monde, la France et l'Allemagne, ouvrent le bal de la toute première UEFA Nations League.

France-Allemagne, choc en ouverture
©Getty Images

La France, vainqueur de la Coupe du Monde de la FIFA, se déplace en Allemagne, championne du monde 2014, jeudi pour l'ouverture de l'UEFA Nations League.

Jeudi

A1 : Allemagne - France (20h45)

  • La France, championne du monde en titre, affronte l'Allemagne, son prédécesseur.
  • Les Allemands voudront se racheter après leur élimination au premier tour de la Coupe du Monde.

B4 : Pays de Galles - République d'Irlande (20h45)

  • Il s'agit du premier match en compétition officielle pour Ryan Giggs sur le banc du Pays de Galles
  • Il retrouvera Roy Keane, son ancien partenaire à Manchester United, lui-même sélectionneur de l'Irlande.
  • Les Irlandais avaient privé les Gallois, demi-finalistes de l'UEFA EURO 2016, d'une place en barrages de la Coupe du Monde.

Vendredi

A3 : Italie - Pologne (20h45)

  • Roberto Mancini fait ses débuts en compétition officielle sur le banc de l'Italie.
  • Les Italiens voudront se racheter après avoir manqué la Coupe du Monde.
  • Esprit de revanche aussi pour la Pologne qui s'est faite sortir de la phase de groupes de la Coupe du Monde dès le deuxième match.

B2 : Turquie - Russie (20h45)

  • La Russie voudra rester sur l'élan pris lors de la Coupe du Monde à domicile, où elle a atteint les quarts de finale.
  • Les Russes n'ont pas perdu en quatre matches contre la Turquie depuis la fin de l'Union soviétique (uniquement des matches amicaux).
  • La Turquie de Mircea Lucescu reste sur cinq matches sans défaite.

A2 : Suisse - Islande (18h00)

  • L'Islande n'a jamais battu la Suisse.
  • Les deux nations ne s'étaient pas affrontées depuis la participation islandaise aux derniers EURO et Coupe du Monde.
  • Le Suédois Erik Hamrén a succédé à Heimir Hallgrímsson sur le banc de la sélection nordique.

A4 : Angleterre - Espagne (20h45)

  • Gareth Southgate et ses hommes risquent d'être chaleureusement accueillis à Wembley après leur demi-finale de Coupe du Monde.
  • Sur le banc espagnol, Luis Enrique remplace Fernando Hierro, qui avait lui-même assuré l'intérim après le renvoi tumultueux de Julien Lopetegui à l'aube du Mondial.

Dimanche

A1 : France - Pays-Bas (20h45)

  • Didier Deschamps et ses hommes font leur retour à domicile depuis la victoire en Coupe du Monde.
  • Les Néerlandais, eux, n'auront pas forcément le cœur à la fête, car ils ont manqué les deux dernières grandes compétitions internationales.

B1 : Ukraine - Slovaquie (15h00)

  • Pour ses débuts comme sélectionneur, Andriy Shevchenko avait eu la malchance de tomber dans un groupe relevé en éliminatoires de la Coupe du Monde, avec la Croatie, l'Islande et la Turquie.
  • Suite à cette campagne, son équipe est restée invaincue sur cinq matches amicaux, dont le premier contre la Slovaquie (victoire 2-1). 
  • Les Slovaques tenteront de retrouver le niveau qui leur a permis d'atteindre les huitièmes de finale de l'UEFA EURO 2016.

Lundi

A3 : Portugal - Italie (20h45)

  • Tous les regards seront braqués sur Cristiano Ronaldo, qui affrontera certains de ses coéquipiers de la Juventus, son nouveau club.
  • Pour autant, CR7 n'a plus marqué sur ses terres depuis plus d'un an.
  • L'Italie a remporté 10 de ses 11 dernières confrontations avec le Portugal.

B2 : Suède - Turquie (20h45)

  • La Suède surfera sur la vague de la Coupe du Monde, où elle a atteint les quarts de finale avec brio.
  • La Turquie a battu la Suède 2-1 en amical en 2014 et 2016.

Mardi

A2 : Islande - Belgique (20h45)

  • Les Diables Rouges ont fini sur la troisième marche du podium lors de la Coupe du Monde.
  • La Belgique a remporté six de ses sept matches lors du Mondial.
  • Les Islandais, eux, ne comptaient qu'une victoire contre l'Indonésie comme seul succès lors de leurs dix derniers matches avant l'ouverture de la Nations League.

A4 : Espagne - Croatie (20h45)

  • L'Espagne joue pour la première fois à domicile depuis l'arrivée de Luis Enrique.
  • C'est l'occasion de prendre une revanche sur les Croates, qui les avaient battus 2-1 lors de l'UEFA EURO 2016.
  • La Croatie tentera de poursuivre sur la lancée de la Coupe du Monde, où elle a atteint la finale.
Haut