UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Pologne-Italie en Nations League, présentation du match

Pologne et Italie s'affrontent dans le Groupe 1, tout savoir.

Robert Lewandowski à l'entraînement avec la Pologne
Robert Lewandowski à l'entraînement avec la Pologne Getty Images

Ce match de l'UEFA Nations League a lieu le dimanche 11 octobre à Gdansk, à 20h45.

Sur quelle chaîne ou quel service ?

Cliquez ici pour connaître tous les diffuseurs

Où en sont ces équipes ?

• La Pologne a perdu un but à zéro aux Pays-Bas dans son premier match avant de battre la Bosnie-Herzégovine deux buts à un lors de la deuxième journée. Robert Lewandowski n'a pas joué pour ces deux premiers matches.



• Invaincue depuis 16 matches, l'Italie mène le Groupe A1 après un nul 1-1 à domicile contre la Bosnie-Herzégovine et un succès 1-0 à Amsterdam, contre les Pays-Bas sur une tête de Nicolò Barella.

Précédentes rencontres

• En 16 matches contre l'Italie, la Pologne compte 3 victoires, 7 nuls et 6 défaites. Elle a décroché le nul 1-1 à Bologne mais s'est inclinée 1-0 à Chorzow en UEFA Nations League 2018/19.

• La Pologne va disputer son premier match de compétition à Gdansk depuis le 0-0 en éliminatoires de l'EURO contre Chypre remontant à avril 1987 ; elle n'a plus gagné depuis cinq matches dans cette ville (2 n. et 3 d.), n'ayant inscrit qu'un seul but.

Les mots des coaches

Jerzy Brzęczek, Pologne
Il faut sans aucun doute féliciter cette équipe d'Italie. Elle a remporté 14 de ses 16 derniers matches. Mais nous sommes pressés de jouer ce match parce que je suis content de la manière dont mes joueurs réussissent en ce moment. Si on regarde la progression de l'équipe, nous avons vraiment fait un grand pas en avant. Peut-être pas aussi grand que celui des italiens, mais je suis content. Je sais combien de travail il nous reste à accomplir et où nous pouvons progresser.

Roberto Mancini, Italie
Je suis content, mon équipe progresse match après match et c'est ce que je voulais. Les gars ont rapidement compris ce que j'attendais d'eux. Personne n'aime être sur le banc, tout le monde veut joueur, c'est naturel. On joue un certain type de football, qui nous amène de bons résultats. Kean est plutôt en fomre, on lui a donné 20 minutes contre la Moldavie mercredi. On verra.

Et ensuite...

14/10 : Pologne-Bosnie-Herzégovine
14/10
: Italie - Pays-Bas

Autres contenus