Pays-Bas 0-1 Italie : la Nazionale en patronne

Un but signé Nicolò Barella en première période permet à l'Italie d'empocher la victoire à Amsterdam.

L'ITalie célèbre le but de Nicolò Barella
L'ITalie célèbre le but de Nicolò Barella Getty Images

L'Italie décroche une septième victoire consécutive en déplacement sur une tête de Nicolò Barella et s'impose après avoir dominé les Pays-Bas à Amsterdam.

Pays-Bas - Italie minute par minute

Le match en bref

Victorieux en ouverture, les Pays-Bas pouvaient creuser l’écart sur l’Italie que les Oranjes accueillaient à Amsterdam. Mais rapidement, on a compris que les hommes de Roberto Mancini étaient venus chercher un résultat. Grâce à un milieu dominateur et un côté gauche qui a généré bien des dangers, la Nazionale s'est rapidement installée dans la rencontre et s'est procuré les premières situations. Lorenzo Spinazzola était de tous les bons coups, son centre faisait passer un premier frisson à l'arrière-garde néerlandaise lorsque Zaniolo s'envolait mais manquait le cadre. Après des tentatives d'Insigne la libération allait intervenir. Une fois encore un centre venu de la gauche était coupé plein axe par Nicolò Barella dont la tête à bout portant ne laissait aucune chance à Cillessen. Ce but était marqué après une action collective de toute beauté. À la pause, les visiteurs viraient en tête.

Le scénario ne changeait pas au début du second acte. L'Italie contrôlait la partie, malgré les tentatives de Memphis Depay, les Pays-Bas ne menaçaient que trop peu Gianluigi Donnarumma. Malheureusement pour les champions d'Europe 1968, ils allaient manquer plusieurs occasions de sceller le sort de la rencontre, Immobile et Moise Kean manquant par exemple le cadre. Les derniers instants voyaient les Oranjes pousser pour arracher le nul mais rien n'allait y faire. L'Italie s'impose à Amsterdam et s'affirme comme la patronne d'un groupe dont elle prend désormais les commandes.

Nicolò Barella ouvre le score
Nicolò Barella ouvre le scoreGetty Images

Réactions

Roberto Mancini, sélectionneur de l'Italie
Nous aurions dû inscrire au moins un autre but mais je suis satisfait de la performance et le caractère de mes joueurs. Venir à Amsterdam et jouer avec cette mentalité face à une telle équipe n’est jamais facile. Vous ne gagnez pas onze matches consécutifs sans la bonne mentalité. Si vous gagné onze matches consécutifs, vous avez quelque-chose – même si nos adversaires n’étaient pas aussi fort que les Pays-Bas que nous avons affrontés ce soir.

Giorgio Chiellini, capitaine de l’Italie
Nous avons parfaitement préparé ce match mais nous jouons aussi à très haut niveau depuis désormais deux ans. Malheureusement, nous n’avions pas gagné notre premier match face à la Bosnie, mais ce n’était pas évident après une aussi longue coupure. Nous avons affronté une grande équipe mais nous avons toujours cherché à avoir la possession et imposer notre jeu. Nous aurions pu marquer d’autres buts mais nous avons bien défendu en équipe dans les dernières minutes du match lorsque nous avons eu à souffrir ensemble.

L'Italie célèbre sa victoire.
L'Italie célèbre sa victoire.Getty Images

Stats clé

  • Avec ce succès, l'Italie porte son invincibilité à 16 matches et demeure invaincue à Amsterdam (4 n., 3 d.).
  • Les Azzurri ont marqué lors de leurs 13 derniers matches, même s'ils n'ont marqué que quatre buts lors de leurs six derniers matches d'UEFA Nations League.
  • L'Italie n'a encaissé que deux buts lors de ses six derniers déplacements.
  • Ses adversaires n'ont percé sa défense qu'à trois reprises lors des cinq matches précédents d'UEFA Nations League.
  • Aucun des cinq derniers matchs d'UEFA Nations League de l'Italie n'a vu plus de deux buts.
  • Les Pays-Bas n'ont gagné qu'un seul de leurs 15 derniers duels face à l'Italie.

Compos

Pays-Bas : Cillessen; Hateboer (Dumfries 70e), Veltman, Van Dijk, Aké (L de Jong 81e); De Roon, Van de Beek (Bergwijn 57e), F de Jong; Wijnaldum, Depay, Promes 

Italie : Donnarumma; D'Ambrosio, Bonucci, Chiellini, Spinazzola; Locatelli (Cristante 81e), Jorginho, Barella; Insigne (Chiesa 90e), Immobile, Zaniolo (Kean 42e)

Et ensuite

Retour du Groupe A1 le mois prochain : la Bosnie accueille les Pays-Bas alors que la Pologne affrontera l'Italie. Rendez-vous le dimanche 11 octobre.