UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Pas de miracle pour l'ACCS Asnières en demi-finale

Le premier club français en phase finale s'est incliné face au Sporting.

Ricardinho (ACCS) et Zicky (Sporting)
Ricardinho (ACCS) et Zicky (Sporting) UEFA

Malgré une belle réaction en seconde période, l'ACCS Futsal doit se concentrer sur le match pour la troisième place, dimanche à Riga. Laissant filer le Sporting en finale.

La phase finale

VendrediACCS Asnières Villeneuve 92 2-6 Sporting CP 
Benfica - Barça à venir 

Dimanche
Match pour la 3e place (14 heures, Benfica-ACCS)
Finale (
17 heures, Barça-Sporting)

ACCS 2-6 Sporting CP 

Les Portugais ont mis d'entrée la pression sur le club francilien et Erick ouvrait le score d'un tir à ras de terre. Careca, le gardien français, était battu deux fois de plus en première période, Tomás Paço reprenant de la tête un centre de Miguel Ângelo et Alex Merlim frappant après une passe de Zicky.

Pany Varela était expulsé avant la pause pour un mauvais geste sur Bolinha et dans les secondes qui suivaient, Nelson Lutin réduisait le score. L'ACCS semblait beaucoup plus fort après ce but, mais au début de la seconde période, Zicky volait le ballon et servait Diego Cavinato pour porter le score à 4-1.

L'ACCS continuait malgré tout à presser et Salah Galmim détournait le ballon après un bel échange entre Ricardinho et le gardien volant N'Gala. Merlim, cependant, complétait un doublé et Cardinal convertissait un penalty après l'avoir obtenu.

Highlights: ACCS 2-6 Sporting CP
Highlights: ACCS 2-6 Sporting CP

Ricardinho, ACCS
Le rêve était d'être ici, en phase finale et non d'arriver en finale. Nous savions à quel point cela allait être difficile et nous avons donné le meilleur de nous-mêmes. Le Sporting était meilleur et méritait, mais je pense que nous pouvons partir la tête haute car nous avons tout donné. Par-dessus tout, je suis fier que cette équipe ait atteint ce stade et ait pu se mesurer aux meilleurs. J'espère qu'ils prendront cela comme une expérience afin de comprendre que nous avons encore beaucoup à développer jusqu'à ce que nous soyons réellement assez bons.

Alex Merlim, Sporting
Nous sommes qualifiés pour la finale et nous avons pleinement mérité la victoire contre une équipe d'ACCS fougueuse qui n'a jamais lâché. Je pense que nous avons bien joué et je suis vraiment heureux d'avoir marqué deux fois car cela nous a permis d'atteindre notre objectif. Maintenant, nous devons nous reposer et nous préparer pour la finale. Je pense que cette équipe a ce qu'il faut pour remporter le titre une fois de plus.

Benfica 4-5 Barça (a.p.) 

Benfica prenait l'avantage dès la première minute, Hossein Tayebi transformant un penalty après une faute du gardien du Barça, Didac Plana, sur Vinicius Rocha. Au milieu de la première période, Benfica a marqué un deuxième but lorsque Vinicius Rocha s'est avancé sur la gauche et a battu Didac Plana. Puis, en fin de match, Marcênio a touché du bois alors que le but était à sa portée et Benfica est passé directement à l'autre bout du terrain, Robinho servant Afonso Jesus pour porter le score à 3-0.

En deux minutes, Benfica 4-5 Barça (a.p.)
En deux minutes, Benfica 4-5 Barça (a.p.)

À peine 21 secondes après la pause, le Barça se revenait avec un tir de Matheus Rodrigues qui rentrait avec l'aide du poteau du malheureux André Sousa. Ce dernier réalisait un double arrêt à bout portant devant un Ferrao qui n'en croyait pas ses yeux, mais qui battait ensuite le gardien d'une talonnade puissante, égalant ainsi le record de dix buts en phase finale de son coéquipier Esquerdinha, blessé. Et à moins de six minutes de la fin, Dyego égalisé sur un tir à angle fermé.

Peu après, le Barça bénéficiait d'un penalty à dix mètres mais Sergio Lozano touchait le poteau. Cependant, à la 38e minute, Dyego frappait à nouveau mais quelques secondes plus tard, Chishkala, déployé comme gardien volant, égalisait suite à une passe de Robinho. En prolongation, il ne restait que 18 secondes quand Adolfo a trouvé la l'ouverture pour une victoire incroyable.