Saint-Étienne compte sur le Chaudron

Battus lors de la première journée, l'AS Saint-Étienne accueille une formation de Wolfsburg leader du Groupe I.

Wahbi Khazri a marqué un but fantastique pour Saint-Étienne lors de la première journée
Wahbi Khazri a marqué un but fantastique pour Saint-Étienne lors de la première journée ©AFP/Getty Images

La Ligue 1 se mesure à la Bundesliga dans le Groupe I de l'UEFA Europa League : Saint-Étienne, battu en première journée, accueille une formation de Wolfsburg qui a commencé sa première campagne européenne en quatre saisons par une convaincante victoire à domicile.

• Saint-Étienne s'est incliné 3-2 chez les Belges de La Gantoise en match d'ouverture malgré un superbe but signé Wahbi Khazri, alors que Wolfsburg s'est aisément imposé face à Olexandriya, des réalisations signées Maximilian Arnold, Admir Mehmedi et Josip Brekalo offrant aux Allemands une victoire 3-1 contre les débutants ukrainiens.

Antécédents
• Même si les deux clubs s'affrontent pour la première fois en compétitions UEFA, il s'agit ici du 20e match de St-Étienne face à un club allemand, les Verts n'ayant remporté que 3 des 19 précédents. Les Français ont signé six matches nuls (série de trois consécutifs en cours) lors de leurs neuf rencontres à domicile face à des équipes de Bundesliga (2 v., 1 d.), le plus récemment.

• Wolfsburg a décroché son unique succès en six déplacements en France (2 n., 3 d.) lors de sa dernière visite, une victoire 3-0 chez le LOSC Lille pour la sixième journée des groupes d'UEFA Europa League 2014/15 synonyme de qualification pour les 16es de finale. Ce succès mettait fin à une série de neuf matches sans victoire (à domicile comme à l'extérieur) face à des clubs français.

Série européenne
Saint-Étienne
• Absents des joutes européennes depuis les 16es de finale de l'UEFA Europa League 2016/17, les Verts sont de retour grâce à leur quatrième place en Ligue 1 la saison dernière, participant ainsi à leur quatrième phase de groupes dans cette compétition.

• Incapables de s'extirper de leur groupe en 2014/15, lorsqu'ils signaient cinq matches nuls avant de s'incliner à la dernière journée, ils se qualifiaient en 2015/16 et 2016/17 avant de s'incliner les deux fois en 16es de finale, la dernière face à Manchester United, le futur vainqueur (0-3 ext., 0-1 dom.).

• Les Verts sont invaincus à domicile en phase de groupes d'UEFA Europa League, même si sept de ces neuf rencontres se sont soldées par des matches nuls. Le club du Forez restait sur dix matches sans défaite en phase de groupes (5 v., 5 d.) avant son revers à La Gantoise il y a deux semaines.

Wolfsburg
• Une sixième place en Bundesliga la saison dernière a qualifié directement Wolfsburg pour les groupes de la saison 2019/20. Il s'agit de la première campagne européenne du club depuis 2015/16 et une élimination en quarts de finale d'UEFA Champions League.

• Les Allemands disputent leur deuxième phase de groupes d'UEFA Europa League, eux qui atteignaient les quarts de finale de cette compétition en 2014/15 (élimination face à Naples). Ils atteignaient également les quarts en 2009/10 après avoir terminé troisièmes de leur groupe d'UEFA Champions League.

• Éliminé en quarts de finale lors de chacune de ses trois campagnes européennes, Wolfsburg reste sur cinq déplacements en UEFA Europa League sans défaite (3 v., 2 n.). Le bilan du club en déplacement dans cette compétition est de 3 v., 4 n. et 2 d., ces deux défaites ayant été subies en Angleterre.

On se connaît ?
• Capitaine de Wolfsburg, Josuha Guilavogui a commencé sa carrière à Saint-Étienne, où il a joué plus de 100 matches entre 2010 et 2014.

• Guilavogui a partagé le vestiaire des Verts avec Loïc Perrin, Stéphane Ruffier, Jessy Moulin et Romain Hamouma.

• Du côté de Wolfsburg, Marcel Tisserand (Monaco, Lens, Toulouse) et Jérôme Roussillon (Sochaux, Montpellier) ont eux aussi joué en Ligue 1.

Les entraîneurs
• Ghislain Printant a été promu de son poste d'adjoint de Jean-Louis Gasset pour devenir l'entraîneur principal de Saint-Étienne en juin 2019, un mois après son 58e anniversaire. Il n'a auparavant dirigé qu'un seul club de Ligue 1, Bastia, de novembre 2014 à janvier 2016, conduisant le club corse en finale de la Coupe de la Ligue. Gardien de but au niveau amateur, il a également été le n°2 de Gasset lors d'un bref mandat à Montpellier en 2017 avant que le duo ne rejoigne le Forez.

• Le technicien autrichien Oliver Glasner a signé un contrat de trois ans en 2019 pour succéder à Bruno Labbadia sur le banc de Wolfsburg. Il a débarqué en Allemagne après avoir mené le LASK Linz à la deuxième place de Bundesliga autrichienne deux petites saisons après avoir fait monter le club au sein de l'élite nationale. Ancien arrière central, Glasner a passé la quasi-intégralité de sa carrière de joueur à Ried, où il a remporté la Coupe d'Autriche en 1998 et 2011. Il a également entraîné le club pendant une saison avant de prendre les rênes du LASK en 2015.

Haut