Bordeaux veut ouvrir son compteur

Bordeaux n'a toujours pas pris le moindre point dans ce Groupe C et devra être fort face au solide Zenit St-Pétersbourg.

Le Zenit est solide à domicile
Le Zenit est solide à domicile ©AFP/Getty Images

Bordeaux, qui n'a pas pris de points en deux matches du Groupe C, se déplace chez un Zenit toujours redoutable à domicile dans cette compétition.

• Le club russe a égalé le record d'invincibilité à domicile en UEFA Europa League lors du succès 1-0 contre le Slavia Prague lors de la deuxième journée. Il compre quatre points en deux matches après son nul  1-1 chez le FC København tandis que Bordeaux a perdu 1-2 à domicile contre le club danois et 0-1 chez le Slavia.

Antécédents
• Les équipes s'affrontent pour la première fois en compétition européenne.

• Le Zenit n'a jamais perdu en cinq matches contre des clubs français (3 v., 2 n.). On se souvient de la victoire sur Marseille 2-0  pour une qualification aux buts à l'extérieur en Coupe UEFA pour les 8es de finale 2007/08.

• Bordeaux reste sur trois déplacements sans défaite en Russie, le plus récemment avec un nul 0-0 sur le terrain du Rubin Kazan dans les groupes de l'UEFA Europa League 2015/16 .

Série européenne
Z
enit
• Cinquième du championnat de Russie l'an passé, le Zenit a entamé sa 12e campagne européenne consécutive au troisième tour qualificatif de l'UEFA Europa League. Il a battu le Dinamo Minsk, s'imposant à Saint-Pétersbourg   8-1 après prolongation suite à une défaite 4-0 à l'aller au Belarus. Sa victoire en barrage sur Molde a également été difficile : 3-1 à domicile et défaite 2-1 en Norvège.

• Le club russe participe à sa troisième phase de groupes d'UEFA Europa League de rang la quatrième en tout. Il s'est chaque fois qualifié pour les tours à élimination directe et a atteint les 8es la saison dernière, s'inclinant contre el RB Leipzig. Vainqueu de la Coupe UEFA en 2008, il est l'un des six anciens vainqueurs du trophée présent dans les groupes.

• Le Zenit n'a jamais perdu à domicile en UEFA Europa League, de la phase de groupes à la finale. S'ils battent Bordeaux, les Russes établiront un nouveau record d'invincibilité à domicile (21 matches).

Bordeaux
• Sixième de Ligue 1 l'an passé, Bordeaux a franchi trois tours pour se qualifier, restant invaincu avec des victoires à l'aller et au retour contre Ventspils et Mariupol avant d'éliminer La Gantoise 2-0 sur l'ensemble des deux matches (0-0, 2-0 ) lors des barrages.

• Les Bordelais sont allés jusqu'en finale de la Coupe UEFA 1996. Ils ont déjà disputé trois phases de groupes d'UEFA Europa League (2012/13, 2013/14 et 2015/16). L'an passé, ils se sont fait éliminer au troisième tour de qualification par les Hongrois de Videoton.

• En dehors des tours de qualification, les Girondins n'ont gagné qu'une fois à l'extérieur (2-1 sur la pelouse du Club Bruges en 2012/13). C'est le seul match où Bordeaux a marqué plus d'un but à l'extérieur, n'ent comptant que 5 sur les 11 autres matches.

On se connaît ?
• Artem Dzyuba a marqué trois des cinq buts du Zenit contre Lyon (aller et retour) en phase de groupes d'UEFA Champions League 2015/16 (victoires 3-1 à domicile et 2-0 à l'extérieur).

• Sergei Semak a joué au Paris Saint-Germain de janvier 2005 à juin 2006 mais n'a jamais joué contre Bordeaux.

• Ce sera le 41e match du Zenit en UEFA Europa League – record pour un club russe. Le Zenit est, pour le moment, à égalité avec le Rubin avec 40 matches.

Les entraîneurs
• Sergei Semak est arrivé sur le banc du Zenit en mai 2018 après 18 matches impressionnants sur le banc du FC Ufa (qu'il a qualifié pour une compétition européenne pour la première fois). L'ancien milieu international russe a d'abord été entraîneur adjoint du Zenit après sa carrière de joueur. Il était au top lors de son passage au CSKA Moscou, qu'il a aidé à remporter le championnat et la coupe. Il est toutefois parti à Paris en 2004/05, saison au terme de laquelle le club moscovite a remporté la Coupe UEFA.

• Éric Bedouet et Bordeaux, c'est une longue histoire. Il a fait partie du staff lors de la saison 1998/99 qui a vu les Girondins décrocher le titre de champion de France. Reconnu comme l'un des meilleurs préparateurs physiques en France, il a aidé l'équipe nationale lors de l'UEFA EURO 2016. Intérimaire à Bordeaux à deux reprises, après les départs de Jocelyn Gourvennec et de Gustavo Poyet, il a été confirmé à ce poste le 5 septembre, le jour de la nomination de Ricardo comme nouveau manager général du club.

Haut