L'OM sombre face à la Lazio

Finaliste l'an dernier, l'OM a concédé sa deuxième défaite à domicile dans le Groupe H, face à la Lazio cette fois. Les Marseillais n'ont rien pu faire face aux contres italiens.

L’Olympique de Marseille s’est compliqué la tâche dans ce Groupe H de l’Europa League en concédant sa deuxième défaire à domicile face à la Lazio. Face au quatrième du Calcio, le quatrième de L1 n’a pas fait illusion longtemps en concédant un but de Wallace dès la 10e minute avant d'encaisser deux autres buts de Felipe Caicedo et l'entrant Marušić. Le splendide coup franc de Dimitri Payet ne console pas les Français.

Pourtant, les hommes de Rudi Garcia avaient commencé par presser haut dans le camp des Italiens mais s’exposaient à des contres de la Lazio. Et sur un corner concédé par la défense marseillaise, Wallace s’élevait plus haut qu’Adil Rami et trompait Steve Mandanda de la tête (0-1, 10e). L’OM était assommé et peinait à reprendre le fil du match.

C’est même Ciro Immobile qui s’offrait l’occasion de creuses l’écart, mais le tir en pleine surface de l’attaquant romain trouvait la base du poteau droit d’un Mandanda chanceux (20e).

Les Marseillais tentaient de réagir par Kostas Mitroglou et Morgan Sanson mais les attaquants marseillais ne trouvaient pas le cadre. Et c’est au contraire Immobile qui obligeait Mandanda à une superbe parade sur une reprise en première intention du côté droit (31e).

L’OM rentrait mené aux vestiaires. En seconde période, il s’exposait toujours aux contres dangereux de la Lazio. À l’heure de jeu, magnifiquement servi au point de penalty, Sanson voyait son ballon partir bien au dessus de la cage de Thomas Strakosha, puis c’est Luiz Gustavo qui manquait le cadre.

Et c’est au contraire Felipe Caicedo qui doublait la mise en s’imposant d’un tir à ras-de-terre dans un face à face avec Mandanda au terme d’un nouveau contre (0-2, 59e). Payet faisait renaître l'espoir, mais il était trop tard et Marušić enterrait dans les derniers instants les velléité d'un retour qui aurait eu des allures de miracle.

Avec un seul point ramené de Limassol, les Marseillais restent en queue du classement du groupe H et vont devoir enchainer les exploits s’ils veulent se qualifier pour la phase d’élimination directe.

 

Haut