L'Apollon pour épingler Marseille

L'Apollon espère mettre un terme à une longue série sans victoire dans les groupes, mais doit pour cela se défaire du finaliste en titre : Marseille.

Les fans de l'Apollon lors de la première journée
Les fans de l'Apollon lors de la première journée ©Getty Images

L'Apollon Limassol reçoit le finaliste de la saison dernière en Europa League, espérant mettre un terme à une longue série sans victoire en phase de groupes, série qui s'est poursuivie, lors de la première journée, avec la défaite sur le terrain de la Lazio. Marseille, dans le même temps, va tenter de rebondir après s'être incliné à domicile contre l'Eintracht Francfort.

Antécédents
• C'est la première fois que les deux équipes se rencontrent en compétition européenne. L'Apollon compte une victoire et un nul en deux matches contre des visiteurs français, 1-1 contre Lyon pour le dernier de ces matches, dans les groupes de l'UEFA Europa League.

• Marseille n'a pas vraiment réussi dans le passé à Chypre. Son dernier déplacement s'est soldé par une défaite 0-3 à Nicosie contre le rival de l'Apollon, l'AEL, en 2012/13 en UEFA Europa League. Marseille était alors éliminé de la compétition, malgré une victoire 5-1 à l'aller au Vélodrome.

Forme récente
Apollon
• Deuxième du championnat de Chypre et finaliste de la Coupe, l'Apollon a débuté sa sixième campagne en UEFA Europa League consécutive au premier tour de qualification, éliminant les Lituaniens de Stumbras avant d'écarter Željezničar (Bosnie-Herzégovine), le Dinamo Brest (Belarus) et le FC Bâle aux buts à l'extérieur.

Temps forts : Lazio 2-1 Apollon
Temps forts : Lazio 2-1 Apollon

• L'Apollon a joué par le passé trois phases de groupes de l'UEFA Europa League. Cette quatrième constitue un record pour un club chypriote. Mais il n'a jamais passé les groupes, terminant à la troisième place en 2013/14, et à la quatrième en 2014/15 et 2017/18. Ses stats dans les groupes : 2 victoires, 4 nuls, 13 défaites et aucune victoire sur les 12 derniers matches. Si l'Apollon ne bat pas Marseille, il égalera le record de la plus longue disette dans la compétition, propriété actuelle du Panathinaikos.

• Le club de Limassol a gagné ses quatre matches à domicile dans la compétition cette saison (10 buts pour, 1 contre). Il ne s'est incliné qu'une seule fois sur ses 14 derniers matches UEFA à domicile, 3-0 devant Everton, lors de la dernière journée des groupes la saison dernière.

Marseille
• Marseille a terminé à la quatrième place de la Ligue 1 et s'est qualifié directement pour les groupes grâce à cette performance.

• Marseille participe à la phase de groupes de l'UEFA Europa League pour la 4e fois. Éliminé pour sa première saison, en 2012/13, le club phocéen a franchi cette étape en 2015/16 et 2017/18, atteignant même la finale, perdue 3-0 contre l'Atlético à Lyon. Marseille a perdu deux autres finales de Coupe UEFA, en 1998/99 et 2003/04.

• Pour atteindre la finale, la saison dernière, Marseille a joué neuf matches à l'extérieur, mais ne s'est imposé qu'une fois, contre l'Athletic Club en 8es de finale. La dernière victoire de l'OM à l'extérieur dans les groupes remonte à la sixième journée 2015/16, 4-2 chez le Sigma Olomouc.

Temps forts : Marseille 1-2 Eintracht Francfort
Temps forts : Marseille 1-2 Eintracht Francfort

On se connaît ?
• Fotis Papoulis est à un but de devenir le meilleur buteur de l'Apollon en Europe, rejoignant Milenko Špoljarić (11 buts).

• Le défenseur international burkinabé Dylan Ouedraogo est né à Marseille. Kévin Bru, David Faupala, Valentin Roberge et Richard Soumah sont aussi natifs de France.

Entraîneurs
• Sofronis Avgousti est à la tête de l'Apollon depuis décembre 2016. Il était à l'origine entraîneur par intérim et a remporté ses huit premiers matches, conservant la Coupe de Chypre. Il a depuis mené son club en UEFA Europa League deux saisons de suite. Il compte 11 sélections pour Chypre et fut joueur du club de Limassol (gardien) lors de trois passages. Il a joué aussi aux AEK Larnaca, Aris Limassol et APOEL Nicosie.

• Nommé entraîneur de Marseille en octobre 2016, Rudi Garcia a évolué au milieu de terrain à Lille pendant sa carrière de joueur avant de mener le club vers un doublé Coupe/Championnat en 2010/11. Il passe ensuite trois saisons sur le banc de la Roma qu'il aide à terminer dauphin de la Juventus deux ans de suite. En 2017/18, il a permis à l'OM de franchir les tours de qualification de l'UEFA Europa League et mènera même le club phocéen jusqu'à la finale disputée à Lyon.

Haut