Garcia : "Pas à rougir"

Réactions des entraîneurs après la victoire de l'Atlético sur Marseille, en finale de l'Europa League.

An error occurred while playing the video

message

Next video

Rudi Garcia, entraineur de l’Olympique de Marseille
On a laissé passer notre chance en première période, parce qu’on a la meilleure occasion d’abord. En seconde, on a fait une relance sur un départ d’action qui nous a coûté d’être menés au score. Et quand on est mené face à l’Atlético ça devient compliqué. En deuxième période, ils ont hissé leur niveau et on a vu toute la qualité de cette équipe à ce moment-là.

Je regrette que l’on n’ait pas eu la chance sur la tête de Mitroglou de réduire le score et de relancer le match. On n’a pas réussi à mettre un but à l’Atlético qui est une équipe qui défend merveilleusement bien. Il n’y a pas à rougir de cette défaire, on n’a pas pu renverser la hiérarchie d’avant match.

L’histoire de notre finale, c’est des joueurs blessés, dans un match comme ça, on aurait besoin de tous les joueurs. C’était difficile de faire rentrer Kostas Mitroglou qui est en délicatesse musculaire. Avec un groupe à 100%, on aurait pu rivaliser plus ou plus longtemps avec ce monstre qu’est l’Atlético. On a aussi beaucoup appris ce soir ».

Diego Simeone, entraineur de l’Atlético Madrid
C’est bien plus qu’un simple trophée, c’est la récompense du travail accompli, de la constance, de la continuité, de la persévérance après des finales perdues, nous avons su nous renouveler. On a continué à grandir. J’ai vécu ce match avec sérénité, nous avions très bien préparé ce match, nous savions ce que nous voulions faire. Marseille a mieux commencé, mais ensuite nous nous sommes sentis plus à l’aise. Griezmann confirme ce qu’il fait année après année. Il a été décisif aux moments les plus importants du match. Il a déjà joué trois finale avec nous et en a gagné deux.

 

Antoine Griezmann, attaquant de l’Atlético de Madrid
Cela faisait deux finales que je perdais, je suis parti à 14 ans de chez moi pour gagner des titres. Je tiens à féliciter Marseille pour cette saison et j’espère qu’ils pourront se qualifier pour la Champions League le plus rapidement possible. Ce soir, je suis resté dans le même état d’esprit que d’habitude. Ce que je voulais, c’était jouer. Ce n’est pas le bon moment pour parler de mon avenir, mais il faut profiter de ce moment avec le club et les supporters.

Je rêvais de remporter un titre avec l’Atlético, avec Simeone, avec les joueurs, c’est fait. Ce soir, il fallait être costaud derrière et faire mal à chaque erreur de l’adversaire, c’est ce que l’on a fait. Ce qui m’unit avec les coéquipiers et les supporteurs est fort, c’est pour ça que j’ai tout donné sur le terrain.

Diego Godin, défenseur de l’Atlético
Le début de match a été compliqué mais après le but on a réussi à avoir la maitrise du match. Je suis très content que nous ayons gagné ce titre ce soir, face à une équipe de Marseille qui joue très bien au ballon et qui nous a posé des problèmes au début. C’était une partie dure, que nous avons bien joué, tout le monde a joué son rôle et nous avons réussi à l’emporter largement.

 


Haut