Lyon loupe sa finale

Battus 3-2 à domicile, les Lyonnais ont été éliminés dès les huitièmes de finale par le CSKA Moscou. Leur rêve d'aller jusqu'en finale, disputée le 16 mai dans leur stade, s'est subitement effondré.

Avec une victoire 1-0 à l'aller en Russie, l'OL avait 88% de chances de se qualifier pour les quarts de finale. C'est donc une énorme désillusion pour Anthony Lopes et ses partenaires, battus 3-2 par le CSKA, de voir leur route s'arrêter si vite. La finale de l'Europa League, le 16 mai prochain, se jouera sans eux dans leur stade.

©AFP/Getty Images

Menés 1-0 après un but d'Aleksandr Golovin en fin de première période, les Lyonnais avaient pourtant réussi à égaliser par Maxwel Cornet sur un centre de Jordan Ferri (58e). Lyon a ensuite encaissé deux buts russes coup sur coup : le premier signé Ahmed Musa (60e), le second Pontus Wernbloom (65e). Chaque fois à la suite d'une erreur de marquage sur un côté et le joueur du CSKA qui a surgi dans la surface pour catapulter le ballon au fond des filets. Les Lyonnais étaient alors menés 3-1 et devaient marquer deux fois pour espérer se qualifier.

Mais il était écrit que ce match n'était pas terminé. Moins de trois minutes plus tard, Mariano Díaz a fait renaître l'espoir côté OL en reprenant victorieusement de volée un centre de Bertrand Traoré. Encore un but à marquer pour égaliser et se qualifier. La fin de match était haletante, mais malgré deux occasions françaises, le vainqueur 2005 se frayait un passage vers le tirage de vendredu.

Les Gones vont d'autant plus regretter leurs occasions dans la première période où ils se sont montrés dangereux voire très dangereux mais ont cruellement manqué de réalisme. La plupart des actions ont été initiées par Memphis Depay mais ni Mariano Díaz (18e, 31e), ni surtout Cornet (15e, 36e) n'ont su conclure leurs occasions.

Sur cette dernière action, Igor Akinfeev a réalisé un arrêt somptueux en repoussant une tête piquée de Cornet à bout portant après une magnifique action lyonnaise entre Depay et Díaz. Dans la foulée, Cornet a encore eu une occasion énorme d'ouvrir le score mais s'est empêtré dans ses dribbles au lieu de servir Díaz. Les Russes, eux, se sont moins posés de questions au moment de conclure. Lyon, qui était invaincu en neuf matches européens à domicile, est tombé de haut.

 

Haut