Strasbourg fait l'impasse

Le Racing joue jeudi sur le terrain de l'AS Roma en pensant surtout au Championnat.

Leader du Groupe E, le RC Strasbourg n'a pas mobilisé toutes ses ressources pour un déplacement à risque face à l'AS Roma (2e à trois points), jeudi, lors de la 3e journée en Coupe UEFA. Les Italiens, eux aussi, pensent à leur championnat…

Presque qualifié
Dernier de la Ligue 1 sans victoire après quinze matches et presque assuré de sa place en 16es de finale de la Coupe UEFA (6 points), l'entraîneur de Strasbourg Jacky Duguépéroux donne la priorité au Championnat. Quoi de plus normal après tout ?

Pagis et Arrache ménagés
"Nous n'allons rien sacrifier lors de ce déplacement à Rome. Je ne vais quand même pas faire jouer l'équipe de CFA au stade Olympique de Rome", se défend mollement l'intéressé. "Mais les internationaux, et d'autres, ont été très sollicités depuis le début de saison. Certains ont un petit coup de fatigue." Mickaël Pagis, par exemple, n'a pas pris l'avion mercredi matin. Salim Arrache ne devrait pas débuter alors que ce sont deux des joueurs les plus vaillants du moment. Ils seront là contre le FC Nantes Atlantique dimanche.

Kanté revient
En attaque, le vainqueur de la dernière Coupe de la Ligue alignera un duo inédit composé du Tunisien Haikel Gmamdia et de l'Ivoirien Amara Diané. En défense, le retour de Cédric Kanté redonne un peu d'expérience. Yves Deroff, Jean-Christophe Devaux et Karim Haggui, eux, sont toujours blessés. Quant à Ulrich Le Pen, il se fait opérer du genou jeudi.

"Moins d'engouement"
Avec ces absences et l'épée du Championnat qui pèse au-dessus de la tête de Duguépéroux, ce dernier n'est pas aussi enthousiaste qu'il aurait pu l'être pour son plus beau déplacement de la saison : "Je me souviens, quand nous avions joué le FC Internazionale Milano, le Milan AC ou les Glasgow Rangers (FC), c'était une grosse fête. Là, nous affrontons la Rome qui est l'un des plus grands clubs italiens. Mais, c'est vrai, je ne ressens pas la même chose. Il y a moins d'engouement. Peut-être est-ce le fait de jouer à l'extérieur. En tout cas, si j'étais encore joueur, j'aurais une grosse envie de me montrer à Rome, dans un tel stade."

Spalletti aussi
Il serait surprenant que l'Olimpico soit plein pour cette occasion. D'autant que Luciano Spalletti, le coach romain, entend lui aussi préserver quelques-uns de ses joueurs clé. Francesco Totti, Vincenzo Montella et Samuel Kuffour et Mancini (blessé), autant dire la force de frappe du champion d'Italie 2001, ne seront pas aligné d'entrée. Mais comme Duguépéroux, Spalletti pense aux affaires intérieures. Il reçoit dimanche l'AC Fiorentina, 2e du Campionato.

Dacourt retrouve Strasbourg
Olivier Dacourt, en revanche, sera là. Le milieu de terrain international a participé à la dernière grande épopée européenne de Strasbourg (1997/98), où il fut formé. "Cela me fait un grand plaisir de le retrouver", dit Duguépéroux, qui l'a fait débuter.

Haut