Génésio : "À la pause, il y a toujours des mots, des corrections"

L'entraîneur de l'OL Bruno Génésio a relancé la machine à la mi-temps contre Besiktas (2-1), pour une victoire précieuse en vue du retour. Les réactions.

©Getty Images

Bruno Genesio, entraîneur de l’OL
Ce match ressemble un peu à celui contre la Roma (4-2) avec une première période durant laquelle nous avons été dans l’ensemble dominés et une deuxième durant laquelle nous avons su évoluer beaucoup plus haut, montrer plus d’agressivité. Nous sommes à la mi-temps de ce quart de finale, nous sommes devant pour le moment, il faudra bien se préparer pour aller jouer notre chance à Istanbul.

À la pause, il y a toujours des mots, des corrections. On s’est dit beaucoup de choses, on a corrigé certains aspects tactiques et techniques et l’équipe a réussi à réagir en se mettant dans le bon sens en revenant au score dans un premier temps avant d’aller chercher la victoire sur un but de Jérémy Morel. Elle a fait preuve de caractère, ce qui n’est pas évident en étant mené 1-0.

Revoir les temps forts du match
Revoir les temps forts du match

Lucas Tousart, milieu de terrain de l’OL
On est plutôt bien entrés dans la rencontre. Malheureusement, on prend un but en première période qui nous fait mal. Après, on court après le score mais on arrive à revenir et s’imposer. C’est toujours bien avant le match retour. On a su aller vraiment de l’avant et se procurer des occasions. On est récompensés en toute fin de match, on est vraiment satisfait. En allant à Rome, on avait un certain matelas (deux buts d’avance). Cette fois, ce n’est pas le même mais on va y aller avec un but d’avance. Pour le moment, c’est nous qui sommes qualifiés. On a fait 50 % du travail, il reste les 50 % autres à faire.

Anthony Lopes, gardien de l’OL
On retient surtout notre deuxième période. Comme face à la Roma, on n’a pas su faire la première période que l’on aurait voulu. Mais on a su se ressaisir et réaliser une deuxième période de très haute qualité. On sort frustrés de notre première période mais on garde le sourire après notre performance en deuxième période. On savait qu’il fallait vraiment réaliser un match plein. On va aller là-bas essayer, dans une ambiance de folie, d’aller chercher notre qualification. »

Corentin Tolisso, milieu de terrain de l’OL
On a vécu une première période compliquée, on était touchés psychologiquement par ce qu’il s’est passé avant le match. En deuxième, on a montré un beau visage, on a joué avec nos valeurs, on a été plus agressifs. Techniquement, on a été bons aussi, on a répondu présent dans les duels, on n’a pas lâché et ça a payé. Maintenant, il reste un match pour se qualifier, il faudra jouer pendant tout le match comme on a évolué 45 minutes ici.

 

EN IMAGES...

©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
Haut