Anderlecht pour finir le travail

Anderlecht part largement favori pour disputer les quarts après son succès 1-0 sur la pelouse de l'APOEL au match aller.

©AFP/Getty Images

En infligeant à l'APOEL sa première défaite à domicile en 33 rencontres en s'imposant 1-0 à Nicosie, Anderlecht a fait un grand pas vers les quarts de finale de l'UEFA Europa League.

• Suspendu : Nuno Morais (APOEL)

• Suspendus en cas de carton
Anderlecht : Frank Acheampong, Leander Dendoncker, Sofiane Hanni, Bram Nuytinck, Emmanuel Adjey Sowah, Uroš Spajić, Łukasz Teodorczyk, Isaak Kiese Thelin, Youri Tielemans
APOEL : Giorgos Efrem, Giorgos Merkis, Zhivko Milanov, Pieros Sotiriou

Antécédents
• Le match aller représentait la première rencontre en compétition de l'UEFA entre les deux équipes. Nicolea Stanciu inscrivant l'unique but du match à la demi-heure de jeu pour les Mauves.

• En neuf matches contre des équipes chypriotes, Anderlecht compte 6 v., 2 n. et 1 d. (4 victoires sur 4 à domicile).

• En sept matches contre des équipes belges, l'APOEL compte 0 v., 1n. et 6 d. (1 nul et 2 défaites en Belgique). Le club chypriote a notamment perdu 10-1 contre Lierse en 1969.

Autour du match
• Anderlecht a remporté quatre de ses cinq derniers matches européens à domicile, inscrivant la bagatelle de 16 buts au passage.

• L'APOEL reste sur trois défaites hors de ses bases en Europe, mais a marqué au moins une fois lors de ses quatre déplacements en Europa League cette saison.

L'APOEL surprend l'Athletic
L'APOEL surprend l'Athletic

• Depuis sa défaite en finale de l'édition 1984, Anderlecht n'a plus atteint les quarts de finale de la compétition.

• Quart de finaliste de l'UEFA Champions League en 2011/12, l'APOEL dispute ici la première phase à élimination directe d'UEFA Europa League de son Histoire.

On se connaît ?
• Distance Bruxelles - Nicosie : 2900 km.

• Andy Najar (Anderlecht) fête ses 24 ans le jour du match.

• Le gardien espagnol de l'APOEL, Urko Pardo, est né à Bruxelles et a joué pour les jeunes d'Anderlecht avant de rejoindre Barcelone.

• L'APOEL a dans ses rangs un joueur belge en la personne d'Igor de Camargo, originaire du Brésil, qui a joué sous les maillots de Genk, du FC Brussels et du Standard Liège, et compte neuf sélections avec les Diables Rouges. De Camargo et Adrien Trebel (Anderlecht) ont joué ensemble au Standard (2014–15).

• Anderlecht (1983) fait partie des quatre vainqueurs de la Coupe UEFA/UEFA Europa League présents en huitièmes, aux côtés du Borussia Mönchengladbach (1975 et 1979), de Schalke (1997) et de l'Ajax (1992).

• L'APOEL, champion de Chypre, est l'un des quatre champions nationaux en course dans la compétition, avec Beşiktaş (TUR), Copenhague (DEN) et l'Olympiacos (GRE).

• La Belgique compte trois clubs encore en lice, le plus gros contingent du plateau. Suivent l'Allemagne et la Russie, avec deux représentants chacune.

Le doublé d'Acheampong
Le doublé d'Acheampong

• Anderlecht occupe le sixième rang au nombre de matches UEFA disputés avec un total de 386. Une seule équipe a encaissé plus de buts sur la scène européennes que les Mauves et leurs 503 buts concédés : le Real Madrid, avec 548 buts (mais 125 matches européens supplémentaires).

• Il reste 12 joueurs suédois dans la compétition, dont l'attaquant d'Anderlecht Isaac Kiese Thielin, qui rêve comme ses compatriotes de disputer la finale de l'UEFA Europa League dans la capitale de son pays, Stockholm.

Les entraîneurs
• Comptant une sélection avec la Suisse, René Weiler en est à sa première saison à la tête d’Anderlecht. Il a passé ses deux premières saisons d’entraîneur à l’étranger, à Nuremberg, en Allemagne, de 2014 à 2016. Cet ancien défenseur s’est fait un nom dans son pays en étant l’entraîneur de Schaffhouse et d’Aarau.

• L'entraîneur d'origine danoise de l'APOEL Thomas Christiansen a été stagiaire à Barcelone, où il a joué et gagné la Super Coupe de l'UEFA 1992. Il compte aussi deux sélections avec l'Espagne (un but). Il a rejoint l'APOEL cet été après deux saisons prometteuses sur le banc de l'AEK Larnaca.

Haut