United tranquille dans le Chaudron

Les Verts n’ont jamais inquiété les Mancuniens, vainqueurs 3-0 à l'aller et qui ont conforté leur qualification en marquant dès la 17e minute par Henrikh Mkhitaryan.

See Henrikh Mkhitaryan's winner as Manchester United beat St Étienne to reach the UEFA Europa League last 16

Il n’y a pas eu la moindre once de suspense dans ce seizième de finale retour. Battus 3-0 à l’aller, les Verts n’ont jamais été en mesure de croire à un miracle, ni même de contrarier les joueurs de Manchester United. Il faut dire que les hommes de Christophe Galtier semblaient un ton en dessous de la semaine dernière à Old Trafford. Et en plus, ils sont tombés sur des Red Devils ultra-réalistes qui ont ouvert le score sur leur premier tir, dès la 17e minute. À l’origine de l’action, Juan Mata a adressé un centre tendu au premier poteau où a surgi Henrikh Mkhitaryan pour dévier subtilement le ballon et tromper Stéphane Ruffier. Manchester United menait alors 4-0 sur les deux matches et il fallait cinq buts aux Stéphanois pour réaliser l’exploit. Mission impossible !

Pourtant, les Verts avaient attaqué tambour battant ce retour avec une incursion de Kevin Malcuit dès la première minute dans la surface de réparation mais le tir du latéral droit était plus une passe à Sergio Romero. Il manquait réellement de folie et même d’enthousiasme aux Verts pour faire chavirer les près de 42 000 supporters qui avaient rempli Geoffroy-Guichard au terme d’une journée printanière.

Il y a eu la tête de Loïc Perrin (39e) mais pas assez appuyée, il y a eu aussi l’incursion de Kévin Monnet-Paquet (43e), bien contré par le duo Romero-Bailly. L’expulsion de ce dernier, peu après l’heure de jeu, a laissé un peu plus d’espace aux Verts mais les plus percutants en attaque furent encore les Mancuniens. Cela n’a pas douché la ferveur des supporters stéphanois qui ont continué à pousser et à fêter cette belle affiche européenne. Eux auraient vraiment mérité de célébrer un but des leurs.

Haut