5e journée, les points chauds

À l'approche de la 5e journée, Manchester United n'est pas serein et Nice veut sortir un gros match. Présentation des enjeux.

©Getty Images

United doit se méfier
Vainqueur de la Coupe UEFA 2002/03 avec Porto, José Mourinho pourrait connaître l'élimination dans le Groupe A si United s'incline encore devant Feyenoord pendant que Fenerbahçe s'impose à Zorya.
United - Feyenoord, 21h5

Cinq buts pour Aduriz
Cinq buts pour Aduriz

Sassuolo plus fort qu'Aduriz ?
Aritz Aduriz a inscrit les cinq buts des siens lors du succès 5-3 de l'Athletic Club contre Genk, mais les Italiens ont balayé les Basques 3-0 à l'aller. L'attaquant de 35 ans rêve malgré tout de finir meilleur buteur de l'UEFA Europa League pour la seconde saison d'affilée, lui qui avait frappé à dix reprises en 2015/16.
Athletic - Sassuolo, 21h5

Dernière chance pour Nice
Après avoir attendu 60 ans pour remporter sa première victoire à l'extérieur en Europe – contre Salzbourg en troisième journée – Nice doit réitérer l'exploit contre Schalke pour pouvoir espérer rester européen cette saison. Les Niçois sont actuellement derniers du Groupe I. "Je connais un peu la mentalité allemande", explique le Niçois Dante, l'ancien défenseur du Bayern, de Gladbach et de Wolfsburg. "Ils ne voudront pas perdre même s'ils sont déjà qualifiés. C'est à nous de sortir un gros match là-bas."
Schalke - Nice, 18 heures

Yunus Mall après un but en Bundesliga pour Mayence
Yunus Mall après un but en Bundesliga pour Mayence©Getty Images

Mayence déjà fatigué
Les Allemands (première participation dans la compétition) doivent gagner leurs deux derniers matches pour continuer l'aventure, mais ce ne sera pas facile. "Beaucoup de joueurs étaient proches du point de rupture avant la trêve internationale", explique l'entraîneur Martin Schmidt. "Cette fatigue mentale est une nouvelle expérience pour nous."
Saint-Étienne - Mayence, 21h5

Qarabağ, une première ?
Avec sept points au compteur au moment de se rendre sur la pelouse de Liberec dans le Groupe J, une victoire (ou un nul si le PAOK ne gagne pas) permettrait à Qarabağ de devenir la première équipe azérie à passer une phase de groupes d'une compétition de clubs de l'UEFA. "En disputant l'Europe, Qarabağ annonce au monde que l'Azerbaïdjan existe", se réjouit le milieu Maxim Medvedev.
Liberec - Qarabağ, 18 heures

Sparta Praha 2-0 H. Beer-Sheva
Sparta Praha 2-0 H. Beer-Sheva

Sparta attend patiemment
Presque 33 ans se sont écoulés depuis que le Sparta s'est imposé contre un club anglais. Face à Southampton en cinquième journée cependant, un succès qualifierait les Tchèques pour les seizièmes. S'ils n'ont pas gagné lors des 15 dernières confrontations face à des Anglais, ils sont invaincus à domicile en Europe cette saison (3 v., 1 n.).
Sparta - Southampton, 18 heures

Une forteresse contre APOEL
"Le monde entier doit savoir que nous sommes solides à domicile", explique l'entraîneur Stanimir Stoilov alors que son équipe d'Astana est invaincue en 11 matches européens à domicile (5 v., 6 n.), mais qu'elle doit désespérément s'imposer contre l'APOEL (tout en espérant que l'Olympiacos s'incline à domicile contre les Young Boys). "C'est bien de ne pas perdre à domicile", ajoute le défenseur Dmitri Shonko, "mais il faut gagner des matches pour réussir quelque chose."
Astana - APOEL, 16 heures

Haut