Sagnol : "Bon pour les jeunes"

Les Girondins de Bordeaux et le F.C. Rubin n’ont pu se départager (2-2), jeudi soir, lors de sixième et dernière journée du Groupe B d’Europa League. Les deux formations sont éliminées. Réactions

See the goals from an entertaining draw in Bordeaux, including an acrobatic strike by Maksim Kanunnikov.

Willy Sagnol, entraîneur des Girondins de Bordeaux
En première période, le Rubin nous a posé pas mal de soucis défensifs, sachant que nos joueurs, malheureusement, n’ont pas vraiment l’habitude de jouer ensemble. Donc, forcément, on a été en difficulté. Et rentrer à la pause en ayant simplement encaissé un but, je pense que c’était flatteur pour nous, même si notre prestation d’ensemble était bonne. En revanche, en seconde période, il y a de la déception pour les gamins, parce que je crois qu’on pouvait mériter un peu mieux. Cependant, ils prennent de la confiance. Et vu les bonnes séquences réalisées en première mi-temps, ça leur a montré qu’en ayant un peu de discipline et plus d’agressivité sur le porteur, on pouvait faire quelque chose d’intéressant. Il ya eu une montée en puissance intéressante. Après, on a encore trouvé le moyen de prendre un carton rouge, et c’est dommage, surtout dans un match comme ça.

Sans avoir été extraordinaire, au niveau du bilan, je pense qu’on aurait pu faire mieux en termes de points. Se qualifier, je ne sais pas… Mais quelque part, après la déception, je vois qu’on a utilisé beaucoup de jeunes joueurs dans cette compétition, et c’est quelque chose d’important pour le futur du club.

Diego Rolan, attaquant et buteur de Bordeaux
Sur le but, je récupère la balle suite à un coup franc pour le Rubin, et je remonte le ballon… Je vois qu’il y a plein de défenseurs et je choisi la course. Je vois aussi que Poko accompagne l’action et que l’un d’entre eux le suit, ce qui m’ouvre l’espace. Après, je pique le ballon par-dessus le goal. Marquer ce but-là m’a fait beaucoup de bien et c’est de bon augure pour l’avenir. Maintenant, il faut continuer. On a pris du plaisir, les jeunes ont effectué un bon travail et ça, c’est important pour l’équipe, pour la confiance et pour le club.

Valery Chaly, entraîneur de Rubin
Même si nous avions remporté ce match, nous n’aurions pas pu nous qualifier aujourd’hui, même si l’objectif initial était de se qualifier. En première période, nous avons pris l’avantage, ce qui nous a permis de bien jouer, mais, comme je l’avais déjà précisé lors de la conférence de presse d’avant-match, l’équipe de Bordeaux possède des jeunes de qualité et des joueurs très puissants.

Ceci étant, je crois que lors des vingt premières minutes, nous aurions pu faire beaucoup plus dans le jeu ; on n’a pas été à la hauteur. Cela a été compliqué en attaque et on a vu de nombreuses lacunes dans la défense, lesquelles se sont soldées par deux buts pour Bordeaux. Je voudrais remercier les joueurs pour leur courage, pour les matches qu’ils ont joués depuis septembre. Les quatre équipes dans ce groupe avaient des chances de se qualifier, malheureusement les équipes éliminées sont nous et Bordeaux.

Haut