Emery : "Savourer le moment"

L'entraîneur de Séville Unai Emery n'était pas pressé, mercredi soir de se projeter en Champions League, son prochaine objectif.

Unai Emery va passer encore une saison avec le trophée de l'Europe League
Unai Emery va passer encore une saison avec le trophée de l'Europe League ©Getty Images

 Les réactions des deux entraîneurs, Unai Emery et Myron Markevych, après la victoire du premier en finale de l'UEFA Europa League, mercredi à Varsovie. Cette victoire permet au club espagnol du SFC Séville de conserver son titre et de devenir le club ayant remporté le plus souvent cette compétition, avec quatre succès.

Unai Emery, Séville, coach
Voilà un moment qui est vraiment très particulier ; je voudrais remercier la ville de Séville et les supporters. Nous avions la responsabilité de les rendre heureux en travaillant dur et en faisant des efforts. J'aimerais également congratuler cette équipe du Dnipro et tous les supporters qui sont venus d'Ukraine, parce que cette équipe a réussi un excellent tournoi et elle a mérité sa place en finale.

Aujourd'hui, il n'est pas encore temps de parler d'avenir. J'ai appris il y a longtemps qu'il faut vivre au présent sans toujours penser à demain. Nous avons été très exigeants envers nous-mêmes alors nous voulons maintenant savourer ce grand exploit. Jouer en UEFA Champions League, ce sera quelque chose de merveilleux, mais nous y penserons dans les jours à venir. Pour le moment, nous allons faire la fête avec nos familles et nos amis, ainsi qu'avec nos supporters.

Nous nous sentons grands, nous nous sentons fort, nous sommes plus proches que jamais de Séville, de la ville et de nos supporters. Lorsque le football fournit un moment merveilleux, il faut le vivre. Ce n'est pas facile de remporter cette UEFA Europa League. Cela demande beaucoup d'efforts, mais évidemment, nous voulons faire mieux. Maintenant nous voulons nous imposer en UEFA Champions League, mais nous voulons profiter également de cette merveilleuse compétition qui va arriver pour nous.

Myron Markevych, Dnipro, coach
Notre adversaire était beaucoup plus expérimenté, mais nous avons essayé de jouer comme nous entendions le faire. Cependant, malgré tous nos efforts, nous savions que Carlos Bacca pourrait être un buteur très dangereux, nous n'avons pas pu empêcher le deuxième ni le troisième but qui sont venus de sa part. Le troisième but, c'est nous qui le leur avons offert. Nous aurions dû dégager. C'est le genre de chose qui vient avec l'expérience.

Nous avons inscrit deux buts, mais par le passé, nous n'aurions pas perdu un tel match même si nous n'en avions marqué qu'un seul. (L'arrière central Douglas) a été l'un des meilleurs joueurs à chaque tour, mais aujourd'hui, ce n'était pas son soir. Lorsqu'un attaquant (Bacca) inscrit deux buts, on peut dire que le défenseur n'a pas été à la hauteur. Cependant, nous devons dire que cet attaquant a aussi très bien joué.

Pour jouer à la fois le championnat et évoluer à un tel niveau en Europe, nous avons bien entendu besoin de quelques joueurs supplémentaires.

Haut