"Ce sera serré" entre Dnipro et Séville

Les coaches prévoient une rude bataille en finale d'Europa League, une compétition que le FC Séville peut gagner pour la 4e fois.

Compositions possibles
Dnipro
: Boyko; Fedetskiy, Douglas, Cheberyachko, Léo Matos ; Kankava, Rotan, Fedorchuk, Matheus, Konoplyanka; Kalinić.
Absents : Mazuch, Zozulya

Séville : Rico ; Coke, Carriço, Kolodziejczak, Trémoulinas ; Mbia, Krychowiak ; Aleix Vidal, Banega, Vitolo ; Bacca.
Absents : Pareja (genou)

Myron Markevych, Dnipro, entraîneur
C'est vrai, nous ne comptions pas jouer cette finale cette saison, mais l'appétit vient en mangeant. Après avoir battu l'Olympiacos (en 16e de finale), j'ai commencé à croire que nous pourrions aller loin, au moins jusqu'en demi-finales.

Je suis un passionné de football espagnol, c'est vrai. Et je ne suis pas le seul. Beaucoup de monde adore ce football. J'aime ce style, j'aime voir ces équipes performantes sur la pelouse. Je pense que Séville est assez similaire à Naples, probablement parce que ces deux équipes ont deux entraîneurs espagnols. Leur style de jeu se ressemble.

Si je disais que mes joueurs ne sont pas nerveux, je mentirais. Bien sûr, ils sont nerveux, mais la chose importante c'est qu'ils ne le soient plus dès qu'ils montent sur la pelouse. L'équipe de Séville est très bonne sur le plan offensif. Elle a de bons attaquants elle va se créer des occasions. Pour nous, ce sera un casse-tête, mais notre défense, au moins jusqu'à ce jour, a très bien joué.

Bien sûr (la possibilité de se qualifier en UEFA Champions League pour le vainqueur de l'UEFA Europa League) est un plus. Je pense que c'est très bien que l'UEFA donne au vainqueur cette possibilité. C'est une motivation supplémentaire pour nous et pour Séville.

Unai Emery, Séville, entraîneur
Les détails ont une grande importance quand deux équipes comme celles-là se rencontrent pendant 90 minutes. Ce sera serré, alors notre concentration et notre détermination doivent être au-delà des 100 % pour faire en sorte que ces détails soient en notre faveur. (Le Dnipro) est une équipe très bien organisée, elle est solide en défense. C'est une équipe qui fait un bon pressing, qui harcèle le porteur du ballon. Garder le ballon ne sera pas facile pour nous. Ce sera l'une des clés du succès.

Nous avons analysé et étudié le Dnipro. Nous avons utilisé des informations venant de Juande (Ramos) et de (ses anciens adjoints) Marcos Álvarez et (Juan) Muñiz, parce que nous voulons connaître cette équipe dans tous les détails. Tous les trois ont travaillé au Dnipro et ils connaissent bien cette équipe.

Il y a des équipes qui se sont senties favorites contre le Dnipro et qui sont passées à la trappe. On doit être bien conscients de cela.

Remporter un trophée, entrer dans l'histoire, c'est une chance à saisir, une responsabilité aussi. Jouer en UEFA Champions League est une motivation supplémentaire qui donne une valeur supplémentaire à l'UEFA Europa League.

Ce week-end
Dnipro 3-2 FC Shakhtar Donetsk (Matheus 22e, Bezus 64e, Luchkevych 81e ; Alex Teixeira 7e, 27e)
Málaga CF 2-3 Sevilla (Guerra 67e, 90e+2 ; Reyes 52e, Banega 55e, Aleix Vidal 62e)

Sur le match
• Qui Séville a-t-il battu dans les trois dernières finales ? Réponse dans notre recueil de faits et statistiques de la finale.

Haut