Dnipro face à la montagne Séville

Le FC Dnipro Dnipropetrovsk aura fort à faire face au Sevilla FC, tenant de l'UEFA Europa League, au stade National de Varsovie.

Stade National de Varsovie
Stade National de Varsovie ©Getty Images

Le FC Dnipro Dnipropetrovsk cherchera à accrocher un dernier adversaire à son tableau de chasse, et pas des moindres : le Sevilla FC, tenant du titre et en quête d'un quatrième sacre.

Rencontres précédentes
• Les deux équipes se rencontrent pour la première fois.

• Le Dnipro n'a déjà affronté qu'une seule équipe espagnole : le Real Zaragoza, en phase de groupes de la Coupe UEFA 2004/05 (défaite 2-1).

• En quatre matches contre des équipes ukrainiennes, le Sevilla FC est invaincu : un nul, trois victoires.

• En 46 oppositions Espagne-Ukraine, le bilan est de 24 victoires contre 9, pour 13 nuls.

• En 1986, la finale de Coupe européenne des vainqueurs de Coupe était déjà hispano-ukrainienne : le FC Dynamo Kyiv avait battu le Club Atlético de Madrid (3-0) à Lyon.

Repères
• Il s'agit de la première finale européenne de Dnipro qui n'a jamais fait mieux qu'un quart de finale  (C1, 1984/85 et 1989/90)

• Séville compte trois finales pour autant de victoires dans la compétition : à Eindhoven (contre Middesbrough FC, en 2006), à Glasgow (contre le RCD Espanyol, en 2007) et à Turin (contre le SL Benfica, en 2014).

• Séville reste sur neuf matches sans défaite en UEFA Europa League, contre quatre pour Dnipro.

• Séville a la meilleure attaque de la compétition : 26 buts en 14 matches (1,88 but/match).

• Séville a encaissé 14 buts depuis la phase de groupes (1 but/match), contre 10 pour Dnipro (0,71 but/match).

• Séville a déjà marqué plus de buts dans la compétition que la saison dernière (22). Le record de but marqués dans une saison appartient toujours à Porto (37, 2010/11)

Sur les joueurs
• Le Sévillan Daniel Carriço détient le record de matches joués en UEFA Europa League appearances (de la phase de groupes à la finale) : 47.

• Le Sévillan Grzegorz Krychowiak sera le seul Polonais de cette finale jouée à Varsovie (même si son coéquipier Timothée Kolodziejczak est français d'origine polonaise).

• Le gardien de Dnipro, Denys Boyko, et le défenseur Douglas ont disputé tous les matches dans leur intégralité depuis le début de la phase de groupes : 1290 minutes au total.

• Romelu Lukaku (Everton FC) et Alan (ex-Salzburg FC) sont les meilleurs buteurs de la saison avec 8 réalisations. Bacca en compte 5 et Nikola Kalinić (meilleur buteur du Dnipro) 3.

• Carlos Bacca est le seul Sévillan à avoir disputé les 14 rencontres.

• Quatre des cinq joueurs les plus avertis de la compétition jouent à Dnipro : Artem Fedetskiy (sept cartons jaunes), Ruslan Rotan (six), Jaba Kankava (six) et Roman Zozulya (cinq).

• Le milieu portugais du Dnipro Bruno Gama est le seul joueur de son équipes qui a déjà évolué en Espagne. Il a représenté le RC Deportivo La Coruña de 2011 à 2013 réussissant la montée dans l'élite pour sa première saison.

• Benoît Trémoulinas, le défenseur français de Séville, a débuté deux saisons Ukraine, au FC Dynamo Kyiv (de 2012 à 2014).

• Le milieu José Antonio Reyes est le joueur de Séville le plus expérimenté sur la scène européenne : 90 matches en compétitions interclubs UEFA.

• Ruslan Rotan, Artem Fedetskiy et Yevhen Konoplyanka (Dnipro) ont tous débuté lors de la défaite de l'Ukraine 1-0 contre l'Espagne, le 27 mars alors que Denys Boyko et Roman Bezus sont restés sur le banc, de même que le Sévillan Vitolo pour l'Espagne.

• Nikola Kalinić est resté sur le ban croate contre l'Espagne à l'UEFA EURO 2012. Jesús Navas, qui était alors joueur de Séville, avait marqué le but de la victoire pour l'Espagne.

Nations
• Quelque 13 nations sont représentées. L'Ukraine (18 joueurs) devant l'Espagne (17).

• République tchèque, Croatie, Géorgie, Portugal, Roumanie, France et Pologne sont les autres nations européennes.

• Le Portugal est la seule nation présente dans les deux équipes.

• Jaba Kankava pourrait être le premier Géorgien à jouer une finale de C3.

• Stéphane Mbia est devenu le premier Camerounais vainqueur de la C3, avec Séville, l'année dernière.

• Carlos Bacca, Colombien qui a le plus joué dans cette compétition (37 matches), pourrait devenir le troisième joueur de son pays à la remporter deux fois après Faustino Asprilla (Parma FC 1995, 1998) et Radamel Falcao (FC Porto 2011, Club Atlético de Madrid 2012).

Sur les entraîneurs
• Unai Emery (50e match sur un banc de C3 lors de cette finale) et Myron Markevych (42e match) sont les deux coaches les plus expérimentés de cette édition (de la phase de groupes à la finale).

• Markevych est arrivé sur le banc de Dnipro en mai 2014. Il a connu une carrière de joueur en tant que milieu du FC Karpaty Lviv, qu'il a également coaché, avant de partir entraîner le FC Metalist Kharkiv, où il s'est forgé une réputation d'entraîneur prônant l'offensive. Il a fait un passage éclair en tant que sélectionneur de l'Ukraine, en 2010.

• Emery entraîne Séville depuis 2013. Il a commencé sa carrière d'entraîneur au Lorca Deportiva CF, avant de diriger l'UD Almería, puis de filer au Valencia CF (de 2008 à 2012).

Varsovie
• Séville joue son premier match de compétition à Varsovie mais a battu le Legia 2-0 dans ce stade le 17 avril 2012, avec deux buts de Baba Diawara (les premier marqués dans ce stade). Fernando Navarro est le seul joueur du groupe actuel à avoir participé.

• Le Dnipro a obtenu un nul 0-0 à Varsovie pour son seul déplacement dans cette ville, au premier tour de la Coupe UEFA 1986/87, mais s'inclinait 1-0 au retour.

• Myron Markevych est originaire de Lviv, non loin de la Pologne. Il parle très bien le polonais. Pianiste, il nomme Frédéric Chopin parmi ses compositeur préférés.

• Grzegorz Krychowiak a affronté plusieurs joueurs du Dnipro au stade National de Varsovie lorsque son équipe de Pologne s'inclinait 3-1 contre l'Ukraine en éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA 2014 : Ruslan Rotan, Roman Zozulya, Artem Fedetskiy, Roman Bezus ont joué, Serhiy Kravchenko et Yevhen Seleznyov sont restés sur le banc.

Bilan aux tirs au but
• Le bilan de Dnipro : une série de tirs au but en compétiton UEFA
3-5, FC Girondins de Bordeaux (à domicile), quart de finale de la Coupe européenne des Vainqueurs de Coupe 1984/85

• Le bilan de Séville : cinq séries de tirs au but en compétiton UEFA
4-3, PAOK FC (à l'ext.), premier tour de la Coupe UEFA 1990/91
3-1, RCD Espanyol (terrain neutre), finale de la Coupe UEFA 2006/07
2-3, Fenerbahçe SK (à dom.), huitièmes de finale de l'UEFA Champions League 2007/08
4-3, Real Betis Balompié (à l'ext.), huitièmes de finale de l'UEFA Europa League 2013/14
4-2, SL Benfica (terrain neutre), finale de l'UEFA Europa League 2013/14

Haut