Le site officiel du football européen

Ingesson voit la vie du bon côté

Publié: Mardi, 22 octobre 2013, 18.02HEC
"Ces petites choses qui vous embêtaient n'existent plus", confiait l'entraîneur de l'IF Elfsborg, Klas Ingesson, à UEFA.com après son combat contre le cancer.
par Sujay Dutt
de Boras
Ingesson voit la vie du bon côté
Klas Ingesson a pris les rênes d'Elfsborg pour le reste de 2013 ©Getty Images
 
Publié: Mardi, 22 octobre 2013, 18.02HEC

Ingesson voit la vie du bon côté

"Ces petites choses qui vous embêtaient n'existent plus", confiait l'entraîneur de l'IF Elfsborg, Klas Ingesson, à UEFA.com après son combat contre le cancer.

"Entrez sur le terrain et libérez-vous", tel est le message de l'entraîneur en intérim de l'IF Elfsborg Klas Ingesson pour ses joueurs, l'ancien milieu de terrain international suédois voyant la vie différemment depuis son combat avec le cancer.

SI Elfsborf est déjà éliminé de l'UEFA Europa League avant même la cinquième journée, Ingesson profite de l'expérience, lui qui a remplacé sur le banc des champions de Suède Jörgen Lennartsson à quelques jours du deuxième match du Groupe C. D'autant que l'ancien joueur des IFK Göteborg, AS Bari et Bologna FC n'avait jamais envisagé de devenir entraîneur.

Mais les choses auraient pu être bien différentes pour le technicien de 45 ans. Diagnostiqué en 2009 comme souffrant du myélome multiple des os, un cancer qui attaque les cellules plasmatiques dans le sang, Ingesson a passé de longues périodes alité, et n'est revenu au football qu'après une greffe de cellules souches réussie arrêtant la maladie dans son élan.

Le football l'a également aidé à guérir. En 2011, le directeur sportif d'Elfsborg Stefan Andreasson a demandé à Ingesson de s'occuper de l'équipe de jeunes, une activité "énergisante" qui a renforcé le désir du joueur sélectionné à 57 reprises pour son pays de vaincre la maladie. Son passage à la tête de l'équipe première fut cependant une énorme surprise. "Je n'ai jamais pensé qu'un jour je serai à la tête de l'équipe A", admettait-il.

"Suite à mon diagnostic, ma vie a totalement basculé", il se rappelait. "Au début, vous avez très peur, vous attendez simplement la fin. Puis une fois le choc passé, vous avez ce désir incroyable de survivre. On m'a donné une seconde chance. Ces petites choses qui vous embêtaient n'existent plus. Je me réveille tous les matins l'homme le plus heureux du monde."

Mis à jour le: 21/11/13 10.59HEC

En relation

Équipes
Match associé

http://fr.uefa.com/uefaeuropaleague/news/newsid=2013165.html#ingesson+voit+cote