Herrera à une victoire du bonheur

Ander Herrera déclare que l'Athletic Club avait prouvé qu'il pouvait battre n'importe qui en route pour la finale de l'UEFA Europa League.

Ander Herrera (à gauche) et Andoni Iraola en conférence de presse mardi
Ander Herrera (à gauche) et Andoni Iraola en conférence de presse mardi ©Getty Images

Ander Herrera a parlé de la belle victoire de l'Athletic Club en 8es de finale contre le Manchester United FC comme du moment où les Basques ont réellement commencé à penser au triomphe en UEFA Europa League. Et ce mercredi soir, ce rêve peut se réaliser.

"C'est probablement le moment où on a réalisé qu'on pouvait faire quelque chose de spécial dans cette compétition, et aller loin", a déclaré Herrera en se souvenant de cette soirée dans le nord-ouest de l'Angleterre. "C'est à ce moment qu'on a imposé notre marque, qu'on a montré nos capacités, et qu'on a montré qu'on pouvait battre n'importe qui. C'était une performance de battre l'une des meilleures équipes du monde."

L'Athletic s'est ensuite offert le scalp du FC Schalke 04 avant d'éliminer le Sporting Clube de Portugal en demi-finales. Maintenant, les Basques se retrouvent en finale face au Club Atlético de Madrid à Bucarest. "Nous sommes déterminés à finir sur une victoire et à imprimer notre style offensif", a indiqué le joueur de 22 ans.

Pour cette finale, l'expérience va être importante. Même s'il reste peu de survivants de la victoire de l'Atlético en 2010, cette équipe sait comment gagner. Herrera reconnaît que ce savoir-faire est un facteur, mais pour lui ce ne sera pas déterminant. "On a éliminé et battu des équipes plus expérimentées que nous. On compense avec notre style, notre passion et notre ambition."

Un peu plus tôt, l'attaquant de l'Atlético Falcao avait déjà parlé de la jeunesse et de l'enthousiasme de l'Athletic. À 29 ans, Andoni Iraola ne tombe plus vraiment dans la catégorie des jeunes, mais la passion, il l'a bien. "Vivre ça, être à la veille d'une grande finale, c'est un rêve", a-t-il dit. "On rêve de ça depuis qu'on est au centre de formation. Apporter de la joie à nos fans après 28 ans sans trophée. Ils ont souffert."

Haut