Le site officiel du football européen

Marseille a aussi sa finale

Publié: Vendredi, 7 mai 2004, 0.55HEC
Olympique de Marseille – Newcastle 2-0 (Total : 2-0)
Deux éclairs de Drogba permettent à Marseille de sortir Newcastle.
 
Publié: Vendredi, 7 mai 2004, 0.55HEC

Marseille a aussi sa finale

Olympique de Marseille – Newcastle 2-0 (Total : 2-0)
Deux éclairs de Drogba permettent à Marseille de sortir Newcastle.

Après le Liverpool FC et l'Internazionale FC, un troisième grand d'Europe est tombé au Vélodrome jeudi soir. Les coéquipiers d'Alan Shearer ont eux aussi été victimes du réalisme du football français ces temps-ci - et de l'infernal Didier Drogba.

Mieux qu'en 96 ?
Marseille disputera le 19 mai sa quatrième finale européenne, au stade Ullevi, à Göteborg. Une semaine avant AS Monaco FC – FC Porto, dernier match de l'UEFA Champions League 2003/04. C'est la deuxième fois que deux clubs français se retrouvent aussi haut la même année. En 1996, le Paris Saint-Germain FC avait gagné la Coupe des Coupes et le FC Girondins de Bordeaux avait perdu la Coupe UEFA. Cette fois les deux élus peuvent faire mieux.

Ils se rencontrent dimanche
Mais qui aurait parié que dans la 35e journée de la Ligue 1 deux des quatre finalistes des Coupes d'Europe se rencontreraient ? Il va y avoir une drôle d'ambiance au Stade Louis II dimanche soir. Peut-être entre le futur vainqueur de la Champions League et celui de la Coupe UEFA, car toute la France continue de rêver.
 
Défi physique
Si le sort continue de sourire, pourquoi ne pas penser au titre ? Ce n'était pas ce que les Marseillais avaient en tête au coup d'envoi. Poussés par un stade brûlant lui-même attisé par un mistral mollissant, ils tentaient juste de se rendre maîtres du ballon. Pour cela, les finalistes de 1999 devaient vaincre le défi physique imposé par les Anglais. "Fair play" mais agressifs, les hommes de Sir Bobby Robson donnaient au match un faux-rythme.

Un coup franc de Robert
Etait-ce "le vrai visage de Newcastle" que promettait Laurent Robert ? Sans doute pas. Le Réunionnais avait d'ailleurs l'occasion de tomber le masque sur un coup franc lointain. Trop lointain. Si bien qu'il préférait servir l'autre Français du Northumberland, Olivier Bernard. Mais le centre de l'ancien Lyonnais était récupéré par les Blancs.

Drogba, Monsieur Plus
Une contre-attaque éclair menée par Camel Meriem courait alors jusqu'à Didier Drogba. L'Ivoirien effaçait Aaron Hughes sur un crochet du droit "maradonesque" et croisait sa frappe du gauche à ras de terre pour mystifier Shay Given (1-0, 18e). Le dixième but de Drogba en Coupes européennes. Le "Monsieur Plus" de Marseille aura marqué contre tous ses adversaires continentaux.

Les Pies sortent les ailes
Voilà que Marseille était provisoirement en finale. Le Vélodrome prenait feu (début d'incendie juste derrière le but de Fabien Barthez maîtrisé par les marin-pompiers). Le match aussi. Fini le rentre-dedans, les Pies sortaient les ailes. Habib Beye, auteur d'une prestation remarquable, faisait rempart de son corps sur une frappe d'Alan Shearer (27e).

Egalisation synonyme d'élimination
Alors que le "kick and rush" de l'aller à destination de Shearer et Shola Ameobi avait repris ses droits, la défense à cinq de l'OM pliait sans rompre. En fin de première période, elle parvenait même à desserrer l'étau britannique pour occuper le terrain et éloigner le danger d'une égalisation synonyme d'élimination.

Le danger se rapproche
José Anigo, arrivé en janvier à la tête d'une équipe qu'il a profondément modifiée et bonifiée, n'avait plus que 45 minutes à tenir. Comme en témoignait la frappe de Shola Ameobi frôlant les montants, elles seraient tendues et incertaines. Une frappe de Shearer captée par Barthez rapprochait le danger. Comme en fin de première période, la pression était anglaise. Après quinze minutes de jeu en seconde période, une frappe contrée de Marlet flottant au ras de la lucarne de Given et une passe mal assurée d'O'Brien que Drogba ne parvenait à marauder ne refroidissaient pas l'ardeur des Magpies.

Onze ans après
L'entrée de Lee Bowyer à la 64e donnait encore plus de mordant à l'attaque anglaise. Il s'offrait la plus belle occasion du match sur une remise de la tête d'Ameobi mais loupait le cadre. La fin de match devenait insoutenable. C'était le moment que choisissait Didier Drogba pour doubler la mise d'une frappe sans contrôle consécutive à un coup franc obtenu et brossé de la droite par Laurent Batlles. Le dernier déchaînement anglais était vain, le vainqueur de l'UEFA Champions League 1993 atteignait la finale européenne, comme Monaco.

 
Mis à jour le: 07/05/04 9.57HEC

En relation

Équipes
Match associé
  • SSI Err

http://fr.uefa.com/uefaeuropaleague/season=2003/matches/round=1723/match=75423/postmatch/report/index.html#marseille+aussi+finale