Le site officiel du football européen

Les réactions au tirage de l'Europa League

Publié: Vendredi, 17 décembre 2010, 17.00HEC
Du BSC Young Boys qui tentera de stopper le Zenit au choc entre leaders de Ligue 1 et d'Eredivisie, UEFA.com rassemble les réactions au tirage des 16es de finale.
Les réactions au tirage de l'Europa League
Le FC Zenit St. Petersburg est la seule équipe à réaliser un parcours parfait jusque-là ©Getty Images
 
Publié: Vendredi, 17 décembre 2010, 17.00HEC

Les réactions au tirage de l'Europa League

Du BSC Young Boys qui tentera de stopper le Zenit au choc entre leaders de Ligue 1 et d'Eredivisie, UEFA.com rassemble les réactions au tirage des 16es de finale.

Du BSC Young Boys qui tentera d'arrêter la marche infernale du FC Zenit St Petersburg au choc entre leaders de Ligue 1 et d'Eredivisie, UEFA.com rassemble les réactions au tirage des 16es de finale de l'UEFA Europa League.

Si le FC Zenit St Petersburg est la seule équipe à avoir réalisé un parcours parfait en phase de groupes, les joueurs du club le disent eux-mêmes : "nos chances de qualifications sont désormais égales" à celles du BSC Young Boys, leur adversaire en 16es de finale.

Le vainqueur de la Coupe UEFA 2008 est au meilleur de sa forme après avoir été sacré champion de Russie le mois dernier. Cependant, avec un championnat qui ne devrait pas reprendre avant fin mars, le Zenit pourrait être à court de forme au moment d'affronter le Young Boys. "C'est une bonne équipe", estime le défenseur du Zenit, Tomáš Hubočan. "J'ai vu quelques-uns de leurs matches en phase de groupes. Ils ont battu de grosses cylindrées, comme Stuttgart."

L'entraîneur du Young Boys Vladimir Petković admet quant à lui que le Zenit "n'était pas l'adversaire qu'on aurait souhaité". Autre choc russo-suisse : le FC Spartak Moskva sera opposé au FC Basel 1893. "Je ne connais rien de Bâle", avoue le milieu du Spartak, Kirill Kombarov. "Mais je suis convaincu qu'on est assez bons pour les battre et pour gagner l'UEFA Europa League. Le CSKA et le Zenit l'ont fait, on peut aussi y arriver."

Le FC Rubin Kazan, qui a cédé sa couronne nationale au Zenit, sera opposé aux champions des Pays-Bas, le FC Twente – deux clubs déversés de l'UEFA Champions League. Pour l'entraîneur Kurban Berdyev, ce sera un test dangereux. "Twente a fait un beau parcours en Champions League et a pris des points à l'Inter et à Tottenham. Une équipe qui y parvient ne peut pas être mauvaise."

Autre club néerlandais à avoir quitté la compétition reine, l'AFC Ajax – quatre fois champions d'Europe – affrontera les voisins belges du RSC Anderlecht : deux équipes qui étaient déjà opposées la saison passée en phase de groupes de l'Europa League. "Je me souviens encore des matches entre l'Ajax et Anderlecht de l'année dernière", déclare l'entraîneur par intérim Frank de Boer. "À l'époque, je me disais que les équipes étaient de niveau égal. Je crois que ce sera un beau match pour les fans."

Les supporters du FC Porto ont de quoi se réjouir : À Séville, les Portugais retrouveront le terrain où ils avaient été sacrés champions de la Coupe UEFA 2003 contre le Celtic FC. "Il y aura une grande émotion pour ce retour à Séville", confie l'entraîneur André Villas-Boas. "C'est une ville qui a un sens profond pour tous les supporters de Porto. C'est un bon déplacement, et (le Sevilla FC) est un adversaire prestigieux."

L'autre club de Glasgow, le Rangers FC, avait également atteint la finale de la compétition, en 2008. Sur leur chemin, les Écossais avaient notamment éliminé le Sporting Clube de Portugal. Ils devront en faire autant cette année pour espérer jouer la finale à Dublin en mai. "On sait qu'on aura deux matches très difficiles, parce qu'ils jouent bien, et il avait fallu qu'on sorte le grand jeu pour les éliminer la dernière fois", se souvient Walter Smith, entraîneur des Rangers. "On avait produit du bon foot sur les deux matches contre eux, et il va falloir qu'on en fasse autant cette fois."

Le Liverpool FC, vainqueur de la Coupe UEFA en 2001, était l'un des épouvantails du tirage au sort de vendredi. C'est l'AC Sparta Praha qui tentera de faire chuter les Reds de Roy Hodgson, qui avait emmené le Fulham FC jusqu'en finale la saison dernière. "C'est un bon tirage," estime l'attaquant du SpartaVáclav Kadlec. "Personne ne mise sur nous - c'est un grand challenge."

La tâche sera tout aussi dure pour le VfB Stuttgart, dont le nouvel entraîneur Bruno Labbadia qualifie d' "intéressant" le tirage qui l'oppose au SL Benfica. Rudi Garcia, qui occupe la tête de la Ligue 1 avec le LOSC Lille Métropole, s'est dit "satisfait" à l'idée d'affronter le leader d'Eredivisie, le PSV Eindhoven, mais il souligne que les hommes de Fred Rutten restent favoris pour la qualification.

La Prais Saint Germain FC affrontera le FC BATE Borisov, "un tirage exotique" pour l'entraîneur français Antoine Kombouaré. C'est un tirage exotique. Jouer en février en Biélorussie nous assure des conditions difficiles. C'est une belle équipe qui a notamment battu les Hollandais de (l'AZ) Alkmaar (4-1). Le hasard a voulu que, pendant que l'on était en Ukraine, je suis tombé sur des images de leurs derniers matches. J'ai donc commencé à me renseigner".

Mis à jour le: 02/01/11 23.07HEC

En relation

Équipes

http://fr.uefa.com/uefaeuropaleague/news/newsid=1581361.html#les+reactions+tirage+leuropa+league