UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

UEFA Europa League, les points chauds des huitièmes de finale aller

L'OM défie le Sous-marin jaune, le Sparta Prague sur la route des Reds de Jürgen Klopp et l'entraîneur de Brighton Roberto De Zerbi de retour au pays.

Jürgen Klopp (Liverpool), Jarrod Bowen (West Ham) et Roberto De Zerbi (Brighton)
Jürgen Klopp (Liverpool), Jarrod Bowen (West Ham) et Roberto De Zerbi (Brighton)

La forme distincte de la Dublin Arena, qui accueillera la finale, se dessine à l'horizon alors que l'UEFA Europa League 2023/24 entre dans son sprint final. Les huitièmes de finale voient le retour des vainqueurs de groupe, dont Liverpool, Brighton et un trio qui rencontrera des équipes qui ont terminé juste derrière.

Dans cet article présenté par Enterprise Rent-A-Car, nous relevons quelques points chauds à l'approche des huitièmes de finale aller.

6 mars
Sporting CP 1-1 Atalanta

7 mars
Sparta Praha - Liverpool (18h45)
Roma - Brighton (18h45)
Qarabağ - Leverkusen (18h45)
Marseille - Villarreal (21 heures)
Benfica - Rangers (21 heures)
Freiburg - West Ham (21 heures)
AC Milan - Slavia Praha (21 heures)

Et ensuite ?

8es de finale retour : 14 mars
Tirage des quarts et demies : 15 mars
Quarts de finale : 11 et 18 avril
Demi-finales : 2 et 9 mai
Finale : 22 mai

Les points chauds

L'OM en quête d'une nouvelle finale
Il aura fallu un changement d'entraîneur et l'arrivée de Jean-Louis Gasset sur le banc olympien pour que l'OM retrouve le chemin de la victoire à l'occasion des barrages retour face au Shakhtar Donetsk le 22 février, premier succès depuis la victoire 1-0 sur les amateurs de Thionville le 7 janvier en Coupe de France. Les Phocéens espèrent rééditer l'exploit de 2018, lorsqu'ils avaient atteint la finale de l'Europa League, s'inclinant lourdement face à l'Atlético de Madrid en finale.

La tâche ne s'annonce pas simple face aux Espagnols de Villarreal, qui ont dominé le Stade Rennais par deux fois en phase de groupes cette saison. L'occasion pour les pensionnaires du Vélodrome de retrouver l'entraîneur Marcelino, qui a brièvement officié sur la Canebière en début de saison, quittant le club après cinq journées de championnat. Les Marseillais pourront compter sur leur attaquant gabonais Pierre-Emerick Aubameyang, devenu meilleur buteur de l'Histoire de la compétition en barrage retour.

Pierre-Emerick Aubameyang, tous ses buts en Europa League

Le Sparta sur la route de Liverpool
L'envie de réussir n'a jamais manqué à Anfield, mais le départ imminent de Jürgen Klopp focalise les cœurs et les esprits à Liverpool comme jamais auparavant, joueurs, supporters et membres du personnel étant unis dans leur détermination à faire leurs adieux en beauté. À moins d'une participation à la finale de la FA Cup, la finale de l'Europa League à Dublin pourrait être le dernier match de l'Allemand en tant qu'entraîneur des Reds.

Mais le Sparta Prague n'est pas à prendre à la légère. Au tour précédent, les Tchèques ont assommé Galatasaray (vainqueur de Manchester United en Ligue des champions), renversant une défaite 3-2 à l'aller par une victoire 4-1 à domicile. Ce succès a donné lieu à des célébrations presque comparables à celles qui ont eu lieu lorsque les joueurs se sont réunis pour découvrir le tirage au sort des huitièmes de finale.

2011, le but de la victoire de Liverpool

De Zerbi, retour à Rome
De son propre aveu, Roberto De Zerbi n'a pas atteint son potentiel en tant que joueur. Pur produit du centre de formation de l'AC Milan, il n'a fait que trois apparitions en Serie A (avec Naples) au cours d'une carrière de 14 ans passée principalement dans les échelons inférieurs du football italien. « J'ai décidé de profiter pleinement de ce que je n'ai pas pu apprécier en tant que joueur », a-t-il déclaré l'année dernière à propos de son passage au poste d'entraîneur. « Les stades pleins, les grandes actions, les personnages. »

L'Italien, âgé de 44 ans, est en train de réaliser son rêve. Après s'être fait les dents en tant qu'entraîneur à Sassuolo et au Shakhtar, il est arrivé à Brighton avec la tâche peu enviable de reprendre le flambeau de Graham Potter et a dépassé toutes les attentes en menant l'équipe en Europe pour la première fois. Les Seagulls ont franchi la phase de groupes et De Zerbi peut désormais rêver d'une grande scène dans son pays natal, l'Italie, où 67 000 personnes sont attendues dans l'antre de la Roma.

Un air de déjà-vu
L'UEFA Europa League implique généralement des voyages vers l'inconnu, l'opportunité de se rendre dans de nouveaux endroits pour voir des clubs faire des vagues et défier le statu quo. Brighton, par exemple. Mais pour six des clubs engagés en huitièmes de finale, par une bizarrerie du tirage au sort, leur prochain adversaire aura quelque chose de très familier : ils l'ont rencontré en phase de groupes il y a quelques mois.

Le Sporting CP et l'Atalanta s'affrontaient pour la première fois et se sont quittés sur un score de parité (1-1), mercredi. West Ham abordera sa rencontre avec Fribourg en pleine confiance après avoir battu le club allemand à domicile et à l'extérieur, bien que les Anglais aient connu une baisse de régime depuis. Enfin, le Qarabağ a été battu deux fois par Leverkusen (score cumulé : 6-1), mais n'est pas à sous-estimer, comme il l'a prouvé contre Braga au tour précédent.

En deux minutes, Leverkusen 5-1 Qarabağ

Le lieu de la finale 2024

©Getty Images

La saison 2023/24 de l'UEFA Europa League se terminera à la Dublin Arena en République d'Irlande le 22 mai 2024.

Dotée de plus de 50 000 places, la Dublin Arena est l'antre de l'équipe nationale de football de la République d'Irlande et de l'équipe d'Irlande de rugby à XV.

Inauguré en 2010, le stade accueillera sa deuxième finale de l'UEFA Europa League, après avoir été le théâtre de la finale 100 % portugaise de 2011 entre Porto et Braga, où Radamel Falcao avait inscrit l'unique but permettant aux Dragons de remporter le trophée.

Sélectionné pour vous