UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Europa League, barrages pour la phase à élimination directe, match par match

Notre focus sur les barrages à ne pas rater.

Stephan El Shaarawy (Roma) et Quilindschy Hartman (Feyenoord) lors du match de la saison dernière à Rotterdam
Stephan El Shaarawy (Roma) et Quilindschy Hartman (Feyenoord) lors du match de la saison dernière à Rotterdam Getty Images

L'UEFA Europa League reprend ses droits le jeudi 15 février avec huit barrages pour la phase à élimination directe.

Ces barrages, c'est quoi ?

Les barrages pour la phase à élimination directe de l'Europa League concernent 16 équipes : les huit deuxièmes de la phase de groupes de l'Europa League et les huit troisièmes de la phase de groupes de l'UEFA Champions League.

Les matches de barrage sont joués en aller-retour et se termineront le jeudi 22 février ; la règle des buts marqués à l'extérieur a été supprimée. Les huit vainqueurs des barrages rejoignent les huit vainqueurs de groupe lors du tirage au sort des huitièmes de finale le vendredi 23 février. Les huit perdants des barrages sont éliminés de toute compétition européenne en 2023/24.

Pronostiquez

Jeudi 15 février

Feyenoord - Roma (18h45)

Arne Slot aurait pu faire la grimace lorsque son équipe de Feyenoord a été tirée au sort pour affronter l'AS Rome pour la troisième fois en autant de saisons. Battus par la Louve lors de la première finale de l'Europa Conference League en 2022, les Rotterdamois ont de nouveau succombé devant les Giallorossi après prolongation en quart de finale de l'Europa League la saison dernière.

En deux minutes, Roma 4-1 Feyenoord

« La Roma utilise un système que nous ne voyons pas souvent aux Pays-Bas », a déclaré Slot. « Cependant, je vais essayer de tirer le meilleur parti de ce que j'ai appris lors des deux dernières rencontres. »

Rome s'est séparé de son coach José Mourinho le 16 janvier.

Galatasaray - Sparta Prague (18h45)

Cimbom a affronté le Sparta à quatre reprises dans les années 1990 (1 victoire, 1 nul, 2 défaites) mais se retrouve face au club de la capitale tchèque pour la première fois du siècle après avoir éliminé Manchester United de toute compétition européenne.

Galatasaray, super buts en Europa League

Les champions de Tchéquie de Brian Priske s'attendent à un accueil chaud à Istanbul. À condition de garder la tête en Turquie, les perspectives du Sparta sont bonnes. Il a remporté ses deux précédents matches à domicile contre Galatasaray, marquant trois buts à chaque fois.

Le Sparta a battu Fenerbahçe 2-1 lors de sa première visite en Turquie en septembre 1989, mais n'a pas gagné en six visites depuis (1 nul, 5 défaites).

Mbemba, tête d'or pour Marseille

Shakhtar Donetsk - Marseille (18h45)

Gennaro Gattuso aurait été sondé pour le poste au Shakhtar en juin 2023, quelques mois avant qu'il ne prenne les rênes de Marseille. « Marseille aura joué plusieurs matches de compétition avant de nous rencontrer et nous n'aurons eu que des matches amicaux », s'inquiète son homologue Marino Pušić. Le manque relatif de compétitions n'a toutefois pas empêché les Mineurs d'éliminer l'OM en quarts de finale de leur Coupe UEFA victorieuse en 2008/09, en s'imposant à domicile et à l'extérieur.

Marseille a perdu ses six derniers matches en Allemagne depuis un succès 3-2 à Dortmund lors de la phase de groupes de l'UEFA Champions League 2011/12.

PIerre-Emerick Aubameyang, sa bicyclette face à l'Ajax

Pierre-Emerick Aubameyang a inscrit sept buts en sept sorties européennes cette saison et il ne lui en manque qu'un pour égaler le record de 30 buts en Europa League détenu par Radamel Falcao.

Young Boys - Sporting CP (18h45)

« Nous savons que nous sommes outsiders et que nous avons besoin de deux performances parfaites pour avoir une chance de nous qualifier », a déclaré le directeur sportif d'YB, Steve von Bergen, après le tirage au sort de son équipe contre le club de Lisbonne. Mais après leurs efforts en Ligue des champions, les hommes de Raphaël Wicky peuvent être confiants dans leur capacité à prendre l'avantage à Berne lors du match aller.

Sporting, superbes buts en Europa League

L'impressionnant bilan de Viktor Gyökeres depuis l'arrivée de l'international suédois en provenance du club anglais de Coventry a contribué à maintenir le Sporting dans les premières places du championnat portugais. Chelsea et Arsenal se seraient montrés intéressés par le joueur de 25 ans et l'entraîneur Rúben Amorim a ressenti le besoin de rappeler au monde entier qu'il ne quitterait pas le club à moins que son importante clause libératoire ne soit déclenchée.

YB n'a jamais gagné en quatre matches de l'UEFA contre des équipes portugaises : deux nuls en barrages de l'Europa League 2011/12 contre Braga, et des défaites 2-1 à l'extérieur et à domicile contre Porto lors de la phase de groupes 2019/20.

Déjà qualifiés pour les huitièmes

Atalanta (ITA)
Brighton (ENG)
Leverkusen (GER)
Liverpool (ENG)
Rangers (SCO)
Slavia Prague (CZE)
Villarreal (ESP)
West Ham (ENG)

Benfica - Toulouse (21 heures)

Vainqueurs de la Coupe de France la saison dernière, les Toulousains ont été plus à l'aise en Europe qu'en Ligue 1 cette saison, leur victoire 3-2 à domicile en phase de groupes contre Liverpool est déjà dans l'Histoire du club. « Nous sommes en Europe pour jouer des matches prestigieux comme celui-ci », a déclaré l'entraîneur Carles Martinez Novell. « Nous allons essayer de poursuivre l'aventure. »

Dallinga, poteau rentrant face à Liverpool

Benfica, double vainqueur de la C1, part favori, mais le responsable des relations internationales du club, et ancien ailier, Simão Sabrosa, a tenu à souligner que la réputation ne compte guère, même si le nombre important de supporters portugais vivant en France peut donner à son équipe un élan significatif au match retour. « Nous savons qu'il y a une très forte communauté portugaise », a-t-il déclaré. « Nous comptons, à l'extérieur, sur ce soutien. »

C'est la première fois que Toulouse atteint la nouvelle année dans une compétition de clubs de l'UEFA.

Milan - Rennes (21 heures)

La déception était grande lorsque Milan a été éliminé de la Ligue des champions, mais une place en Ligue Europa n'est pas une mince consolation compte tenu de la qualité de ses adversaires en phase de groupes : Newcastle, Dortmund et le Paris Saint-Germain.

Terrier lance Rennes

L'équipe bretonne n'a pas connu d'aventures particulièrement heureuses en Italie : elle a perdu ses trois derniers matches à l'extérieur contre des adversaires de Serie A, encaissant deux buts à chaque fois, mais l'entraîneur Julien Stéphan se réjouit de ce match prestigieux. « C'est une équipe de haut niveau, un club de haut niveau, très prestigieux. Se retrouver face à ce type d'adversaire est une belle opportunité. »

Lens - Fribourg (21 heures)

Aucune des deux équipes n'aura l'impression d'avoir obtenu un adversaire facile dans cette rencontre France - Allemagne, mais l'entraîneur de Lens, Franck Haise, a préféré se concentrer sur les points positifs. « C'est tellement bien de commencer 2024 avec au moins deux matches européens », a-t-il déclaré. « Je ne sais pas si une équipe est plus favorite que l'autre. D'un autre côté, ils doivent se dire la même chose que nous. »

En deux minutes, Fribourg 5-0 TSC Bačka Topola

Lens a un bon bilan à domicile contre les équipes de Bundesliga (4 victoires, 1 défaite) et l'entraîneur de Fribourg, Christian Streich, qualifie les Sang et Or « d'équipe de haut niveau » qui représente un « tirage extrêmement difficile ». Il préparera son équipe à un aller animé en France, après avoir noté que Lens a « des supporters bouillants qui soutiennent totalement l'équipe ».

Lens est invaincu en huit matches européens à domicile (6 victoires et 2 nuls) depuis une défaite 2-1 contre le club italien de Parme en novembre 2006.

Braga - Qarabağ (21 heures)

Finaliste de l'Europa League en 2011, Braga n'a pas réussi à remporter un match à domicile lors de la phase de groupes de la Ligue des champions cette saison (1 nul, 2 défaites), mais on peut le lui pardonner étant donné que Naples et le Real Madrid figuraient parmi les adversaires de l'équipe d'Artur Jorge.

Yassine Benzia buteur pour Qarabağ

« Les clubs portugais prennent les compétitions européennes de clubs très au sérieux », a déclaré l'entraîneur du Qarabağ, Gurban Gurbanov, après le tirage au sort de décembre. « L'un d'entre eux est désormais notre adversaire. Ce sera une grande expérience pour nous. » En poste depuis 2008, Gurbanov était l'entraîneur des champions d'Azerbaïdjan lors de leur dernière visite au Portugal, une défaite 2-0 au Sporting CP en septembre 2018. Son équipe actuelle comprend de nombreux joueurs sud-américains ayant une expérience du championnat portugais.

Retour : jeudi 22 février

Rennes - Milan (18h45)
Fribourg - Lens (18h45)
Toulouse - Benfica (18h45) 
Qarabağ - Braga (18h45)
Roma - Feyenoord (21 heures)
Sporting CP - Young Boys (21 heures)
Sparta Prague - Galatasaray (21 heures)
Marseille - Shakhtar Donetsk (21 heures)

Finale 2024

©Getty Images

La saison 2023/24 de l'UEFA Europa League se terminera à la Dublin Arena, en République d'Irlande le 22 mai 2024.

Avec une capacité supérieure à 50 000 places, la Dublin Arena est le domicile de l'équipe nationale de football de la République d'Irlande et de l'équipe d'Irlande de rugby à XV. Inauguré en 2010, le stade accueillera son deuxième match décisif de l'UEFA Europa League, après avoir été le théâtre de la finale entièrement portugaise de 2011 entre Porto et Braga, où Radamel Falcao avait inscrit l'unique but permettant aux Dragons de remporter le trophée.