UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Rien n'est écrit, Grenade continue de faire du bruit

« Nous sommes fiers et à notre place dans cette compétition », Diego Martínez, le coach de Grenade, se confie.

Dirigé par le plus jeune entraîneur de la première division espagnole, Diego Martínez, 40 ans, Grenade a connu une ascension phénoménale passant en deux ans du deuxième échelon national aux portes des huitièmes de finale de l’UEFA Europa League.
Rien n'est écrit: Grenade

Grenade se rend à Naples cette semaine dans le but de défendre un avantage 2-0 acquis à l'aller et se qualifier pour les huitièmes de finale de l'UEFA Europa League, chose qui serait exceptionnelle pour une équipe qui évoluait en deuxième division espagnole il y a deux ans.

Dirigé par le plus jeune entraîneur de la première division espagnole, Diego Martínez, 40 ans, le club de Grenade a connu une ascension phénoménale sur les trois dernières années. En 2018/19, les Andalous ont été promus en Liga pour la première saison de Martínez, avant de secouer le football espagnol et décrocher une septième place en 2019/20, place qualificative pour l'Europe. Cette saison, le club fait ses débuts sur la scène continentale et a remporté son seizième de finale aller 2-0 contre l'immense Napoli.

« Même les plus optimistes des fans de Grenade n'auraient pu imaginer un tel parcours, confie Martínez. On est passé de la deuxième division à l'UEFA Europa League en seulement deux ans. C'est dingue. Nous ne serons jamais le plus grand club, mais nous avons de l'ambition. Nous avons travaillé dur pour nous qualifier et nous sommes fiers de représenter le club et son badge. 

Les performances des vétérans de cette équipe, Jorge Molina et Roberto Soldado, respectivement 38 et 35 ans, ont grandement aidé Grenade, mais c'est surtout Yangel Herrera, 23 ans, qui a attiré les regards en seizièmes de finale contre le Napoli. Le milieu vénézuélien a ouvert le score pour Grenade et le journal sportif Marca a déclaré que le joueur, passé par l'académie de Manchester City, « semble tout faire pour progresser à chaque fois qu'il entre sur le terrain. 

« C'est une victoire très, très importante, assure Herrera sur UEFA.com. Nous avons parfaitement mis notre plan de jeu en place. Nous sommes restés concentrés sur 90 minutes. Nous avons vite ouvert le score, nous avons su conserver notre avantage et garder notre cage inviolée. C'est très important. 

Leur assise défensive sera certainement mise à l'épreuve contre Naples, au match retour, mais Grenade confirme qu'il n'est pas arrivé à ce stade d'UEFA Europa League par hasard. « Nous avons travaillé dur mais nous avons réalisé de belles performances en phases de groupes. Nous sommes fiers et nous avons notre place dans cette compétition, conclue Martínez. Nous poursuivons notre trajectoire de rêve et continuons de prouver que rien n'est écrit.