UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Roofe met la barre très haut en Europa League

Rien n'est écrit (« Nothing is Written » en anglais), c'est la devise de l'Europa League cette saison et l'attaquant des Rangers y a fait honneur pour lancer la première journée avec un lob de 50 mètres.

 Kemar Roofe incrédule après son but fou
Kemar Roofe incrédule après son but fou BELGA/AFP via Getty Images

Officiellement, c'est de 49,9 mètres que l'Anglais Kemar Roofe a crucifié le Standard dans le temps additionnel pour donner la victoire aux Écossais (2-1). « Pur génie », jugeait son entraîneur Steven Gerrard. « C'est peut-être le plus beau but que j'ai vu de ma vie. »

Kemar Roofe, le but fou du joueur des Rangers à Liège
Kemar Roofe, le but fou du joueur des Rangers à Liège

Rien n'est écrit, clame la campagne de l'UEFA Europa League. Comment mieux l'illustrer ? Car elle met l'accent sur le côté imprévisible de la compétition et de ses clubs venus de tous horizons en Europe, de l'AEK Athènes au Zoryha Luhansk. Cette campagne va durer toute la saison.

Autre mini-conte de fées de cette première journée, la victoire de Grenade, débutant dans la compétition, contre le PSV Eindhoven (2-1). Emmenée par l'expérimenté Roberto Soldado, 35 ans, la formation de Diego Martínez, 39 ans, ouvre en beauté un nouveau chapitre de son histoire.

Diego Martínez, le coach de Grenade
Diego Martínez, le coach de GrenadeANP/AFP via Getty Images

« L'année dernière, tout le monde pensait que nous étions condamnés à la relégation avant même le début de la saison, et nous avons terminé à la septième place », rappelle Soldado, qui est retourné en Espagne en 2019 après un séjour en Turquie. « C'est une récompense après 40 matches de dur labeur, donc nous allons profiter de cette compétition. » Décidément, rien n'est écrit.