UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Séville - Inter : présentation de la finale de l'Europa League

Les Italiens de l'Inter défient les Espagnols de Séville en finale de l'UEFA Europa League.

Match à Cologne, coup d'envoi à 21 heures !
Match à Cologne, coup d'envoi à 21 heures ! Getty Images

Séville affronte l'Inter en finale de l'UEFA Europa League vendredi 21 août à 21 heures à Cologne. Sur cette page, les compos possibles, les mots des entraîneurs et toutes les infos pour vivre ce grand rendez-vous.

Finale : l'avant-match en direct


Où voir le match

En France : RMC Sport 1, RMC Story

Ailleurs : cliquez ici pour le savoir

Lukaku, son record en Europa League
Lukaku, son record en Europa League

Compositions possibles

Séville : Bounou ; Navas, Koundé, Diego Carlos, Reguilón ; Banega, Fernando, Jordán ; Suso, En-Nesyri, Ocampos
Incertain : Ocampos (non précisé)

Inter : Handanovič ; Godín, De Vrij, Bastoni ; D’Ambrosio, Barella, Brozović, Gagliardini, Young ; Martínez, Lukaku
Absents : Vecino (genou), Sánchez (cuisse)

Les deux équipes

Séville (ESP)
Classement UEFA : 8e
Place au Championnat : 4e (dernier match 19 juillet)
Cinq derniers matches : VVVVN
Parcours
: Groupe A vainqueur, 1-1 CFR Cluj (buts à l'extérieur), 2-0 Roma, 1-0 (Wolverhampton), 2-1 Man. United
Saison dernière : huitièmes de finale (défaite 6-5 c. Slavia Prague, a.p.)
En finale : 5 matches, 5 victoires (le plus récemment en 2015/16 contre Liverpool)
Meilleur résultat en C3 : vainqueur (2005/06, 2006/07, 2013/14, 2014/15, 2015/16)

Internazionale Milano (ITA)
Classement UEFA
: 33e 
Place au Championnat : 2e (dernier match le 1er août)
Cinq derniers matches : VVVVN
Parcours : UEFA Champions League, groupes, 4-1 Ludogorets, 2-0 Getafe, 2-1 Leverkusen, 5-0 Shakhtar
Saison dernière : huitièmes de finale (défaite 1-0 c. Eintracht Francfort)
En finale : 4 matches, 3 victoires (le plus récemment en 1997/98 contre la Lazio)
Meilleur résultat en C3 : vainqueur (1990/91, 1993/94, 1997/98)

Antécédents

Les deux équipes ne se sont jamais rencontrées en compétition UEFA.

Séville face aux clubs italiens
J13 V6 N2 D5 BP13 BC10

À Séville, le danger peut venir de partout, y compris de ses défenseurs : ici, Sergio Reguilon buteur
À Séville, le danger peut venir de partout, y compris de ses défenseurs : ici, Sergio Reguilon buteur POOL/AFP via Getty Images

L'Inter face aux clubs espagnols
J43 V14 N11 D18 BP47 BC53

La série des deux équipes

Séville est invaincu depuis 20 matches toutes compétitions confondues, avec huit victoires lors des neuf derniers, est arrive en forme pile au bon moment. Les Andalous ont été impressionnants lors de leur succès sur la Roma et ont fait preuve de patience et d'abnégation pour battre les Wolves puis Manchester United. Leur expérience dans la compétition leur offre un léger avantage : ils savent comment conclure le travail.
Joe Walker, reporter pour Séville

Plus la barre est haute et plus l'Inter répond présent. La défense est solide (un but encaissé lors des sept derniers matches), l'esprit d'équipe est bon et la ligne offensive redoutable. Romelu Lukaku a marqué lors de dix rencontres consécutives en UEFA Europa League, un record, et Lautaro Martínez a brillé face au Shakhtar. L'équipe d'Antonio Conte sera difficile à battre.
Paolo Menicucci, reporter pour l'Inter

Romelu Lukaku et Lautaro Martinez, les deux plus beaux atouts offensifs de l'Inter Milan
Romelu Lukaku et Lautaro Martinez, les deux plus beaux atouts offensifs de l'Inter MilanGetty Images

Tactiques

Julen Lopetegui aligne un 4-3-3 qui peut rapidement devenir un 4-5-1 à la perte du ballon. Il aime voir son équipe jouer avec une grande intensité, pressant haut sur le terrain et harcelant les adversaires qui essaient de jouer de derrière. Offensivement, attention aux défenseurs latéraux offensifs Jesús Navas et Sergio Reguilón, tandis qu'Éver Banega tire les ficelles dans l'entrejeu.
Joe Walker, reporter pour Séville

En Italie, on dit : « Squadra che vince non si tocca » (On ne change pas à une équipe qui gagne). Antonio Conte applique ce principe, ayant aligné le même 11 de départ lors des trois derniers matches. Son 3-5-2 présente deux joueurs devant, deux milieux dynamiques placés devant une sentinelle (Marcelo Brozović) et deux latéraux offensifs. Les actions partent de derrière, en attirant le pressing adverse puis en cherchant les deux de devant, notamment Lukaku, avec de longs ballons.
Paolo Menicucci, reporter pour l'Inter

Le trophée de l'Europa League attend son vainqueur à Cologne
Le trophée de l'Europa League attend son vainqueur à CologneGetty Images

Déclarations

Julen Lopetegui, Séville, entraîneur : « L'Inter est armé pour disputer la Champions League au vu du calibre extraordinaire de ses joueurs et de son entraîneur très expérimenté. Cela nous demandera d'être à notre meilleur niveau et de livrer une grande prestation dans tous les domaines afin de rivaliser avec eux. C'est un défi intimidant.

L'Inter est une équipe complète, talentueuse en attaque et qui sait serrer quand il le faut derrière. Ils ne concèdent que peu d'occasions. Il faudra être solide et solidaire, comme toujours. On aborde ce match avec respect et humilité. Ça va se jouer sur des détails. On devra rester concentrer et comprendre le match au mieux possible. Il y a beaucoup de mots pour décrire cette sensation (d'atteindre une finale). On est calme, il faut garder la tête sur les épaules. On a travaillé dur tout l'année, et le but pour nous est de gagner avec la manière. »

©AFP/Getty Images

Antonio Conte, Inter, entraîneur : « Nous devons jouer avec l'envie de gagner et de ramener le trophée en Italie, et de ramener un trophée à l'Inter. Nous devons montrer que nous sommes la meilleure équipe. C'est toujours important de pouvoir dire aux gars à la fin du match que nous n'avons pas de regrets. Si nous sommes la meilleure équipe, nous brandirons le trophée. Sinon, nous aurons tout donné, et nous applaudirons notre adversaire.

C'est ma quatrième saison en compétitions européennes. C'est sympa de jouer la finale de l'Europa League. Je tiens beaucoup à ce club et à nos supporters. Une finale, ça nous échappe depuis dix ans. C'est long. Il faudra tout donner. On a moins d'expérience (en Europa League) qu'eux, ce qui leur offre un avantage. L'important est d'être libéré mentalement. Il n'y a qu'une façon d'écrire l'Histoire d'un club : gagner. »

UEFA via Getty Images

Lautaro Martínez, Inter, attaquant : « Je veux essayer de gagner mon premier titre avec l'Inter, ce qui serait très spécial. C'est la première finale pour moi ; cela pourrait être le premier trophée de ma carrière. Nous sommes très proches du trophée. Nous avons une chance, une possibilité et nous jouerons crânement notre chance. »

Jules Koundé, Séville, défenseur : « Lukaku est l'un des meilleurs attaquants au monde. Il est costaud et doué balle au pied. Il se sert super bien de son corps et va vite. Il est au-dessus des joueurs que nous avons pu affronter cette saison. Il faudra monter notre niveau d'un cran. On veut ramener la coupe à Séville. »

Et la suite ?

Le vainqueur de l'UEFA Europa League participera à la Super Coupe de l'UEFA face au vainqueur de l'UEFA Champions League, le 24 septembre à Budapest. Séville et l'Inter seront présents au tirage au sort de la phase de groupes de l'UEFA Champions League le 1er octobre à Athènes.