Shakhtar-Bâle, continuer de briller en Allemagne

L'Arena AufSchalke accueille le quart de finale entre le Shakhtar Donetsk et Bâle, tous deux tombeurs de clubs de Bundesliga en huitièmes.

Junior Moraes (Shakhtar Donetsk) vise le dernier carré
Junior Moraes (Shakhtar Donetsk) vise le dernier carré Getty Images

L'Arena AufSchalke accueille le quart de finale entre le Shakhtar Donetsk et Bâle, tous deux tombeurs de clubs de Bundesliga en huitièmes.

• Le Shakhtar a disputé la phase de groupes de l'UEFA Champions League mais a été éliminé suite à sa défaite 0-3 en fin de parcours contre l'Atalanta, qui s'est emparée de la deuxième place derrière Manchester City. Benfica, également reversé de l'UEFA Champions League, a ensuite baissé pavillon devant le Shakhtar en 16es (2-1 à Kharkiv puis 3-3 à Lisbonne). En huitièmes contre Wolfsburg, les champions d'Ukraine ont marqué trois fois en toute fin de match à Kyiv (3-0) pour confirmer la victoire 2-1 acquise à l'aller en Allemagne.

• Bâle s'est qualifié pour les 16es à deux matches de la fin du Groupe C, groupe remporté par les Suisses avec 13 points devant Getafe. Les Suisses ont ensuite battu l'APOEL, champion de Chypre, 3-0 à l'extérieur et 1-0 à domicile en 16es de finale, avant de venir à bout de l'Eintracht Frankfurt, demi-finaliste l'an dernier, en s'imposant 3-0 en Allemagne puis 1-0 au retour.

Rencontres précédentes
• Les deux clubs se sont croisés pour la première fois en phase de groupes de la Coupe UEFA Intertoto 1999 pour un match nul 2-2 à Bâle, puis le Shakhtar s'est imposé deux fois sur son adversaire suisse en phase de groupes de l'UEFA Champions League 2008/09 (2-1 ext., 5-0 dom.), Andriy Pyatov disputant les deux matches, tout comme Valentin Stocker et Fabian Frei côté suisse. Le Shakhtar n'est pas sortid e son groupe mais a été reversé en Coupe UEFA, qu'il a gagnée en battant le Werder Bremen 2-1 en finale à Istanbul.

• En 11 matches contre des Suisses, le Shakhtar compte 7 victoires (dont cinq en Ukraine). Il accuse deux qualifications et deux éliminations face aux clubs helvétiques, s'étant notammant incliné aux tirs au but devant les Young Boys au 3e tour de qualification de l'UEFA Champions League 2016/17.

• Bâle n'a rencontré qu'un seul autre club ukrainien, pour une qualifcation 3-1 en score cumulé contre Dnipro en 16es de l'UEFA Europa League 2012/13 (2-0 dom., 1-1 ext.), Valentin Stocker ayant ouvert le score à l'aller. Bâle avait atteint le dernier carré.

Repères
Shakhtar
• Le Shakhtar a remporté le championnat d'Ukraine 2019/20, son 13e, mais n'a pas réitéré le doublé national de 2018/19, ce qui ne l'empêchera pas de participer à sa troisième phase de groupes consécutive en UEFA Champions League (sa 14e en tout).

• La qualification contre Benfica a ouvert la voie des 8es de l'UEFA Europa League au Shakhtar pour la deuxième fois. La première a été concluante puisque les Ukrainiens ont éliminé Anderlecht 4-1 en score cumulé en 2015/16, la deuxième aussi contre Wolfsburg. Lors de son unique quart de finale d'UEFA Europa League, le club ukrainien s'était débarrassé de Braga (2-1 ext., 4-0 dom.).

• Le Shakhtar a remporté 5 de ses 12 matches UEFA en Allemagne (1 n. et 6 d.), dont deux à Gelsenkirchen, contre Schalke (1-0 au 3e tour de la Coupe UEFA 2004/05 et 3-0 en 16es de l'édition 2015/16), avec des buts de Marlos et Viktor Kovalenko.

Bâle
• Champion de Suisse huit saisons de rang entre 2009/10 et 2016/17, Bâle a terminé deuxième derrière les Young Boys lors des deux exercices suivants. En 2018/19, il quittait l'UEFA Champions League et l'UEFA Europa League en phase de qualification.

• Après avoir sorti le PSV Eindhoven aux buts inscrits à l'extérieur au deuxième tour de qualification d'UEFA Champions League cette saison, les Suisses s'inclinaient 5-2 (tot.) face au LASK pour être reversés en phase de groupes d'UEFA Europa League. Ils l'ont d'abord emporté 5-0 contre Krasnodar, avant un nul 2-2 à Trabzonspor, puis deux succès (1-0 et 2-1) sur Getafe pour assurer tôt leur qualification.

• Pour parvenir en quarts de finale, Bâle a quant à lui vaincu l'APOEL et Francfort, et décroche ainsi une troisième présence à ce stade de la compétition après le doublé de 2012/13 et 2013/14. Lors du premier quart de finale, les Suisses ont éliminé Tottenham Hotspur aux tirs au but après deux matches nuls 2-2 mais lors du secord, les opposant à Valencia, ils ont été éliminés, concédant une défaite 5-0 à Mestalla après avoir remporté le match aller 3-0. Cette élimination au retour est à ce jour le plus gros retournement de situation de l'histoire de l'UEFA Europa League knockout phase.

• Bilan de Bâle en phase éliminatoire de l'UEFA Europa League : 10 v., 7n. et 7 d., avec quatre victoires en autant de matches cette saison (huit buts inscrits, aucun encaissé).

On se connait ? 
• Yevhen Konoplyanka a joué à Gelsenkirchen pour Schalke entre 2016 et 2019.

• Le Shakhtar est l'un des trois représentants issus de la phase de groupes de l'UEFA Champions League à atteindre les quarts de finale de l'UEFA Europa League. Les deux autres sont le Bayer Leverkusen et l'Internazionale.

• La victoire de Bâle face à Francfort constitue son cinquième match sans encaisser de but en UEFA Europa League, égalant le record de l'épreuve partagé par cinq autres clubs : Arsenal, Manchester United, Napoli, Salzburg et Villarreal.

• Ricky van Wolfswinkel a effectué sa cinquantième apparition lors d'une compétition de clubs de l'UEFA en entrant en jeu face à Francfort. C'était la première apparition du joueur néerlandans en UEFA Europa League cette saison.

• Le Shakhtar a décroché le titre en Ukrainian Premier League en 2019/20, devançant son dauphin, le Dynamo Kyiv, de 23 points.

• Bâle a terminé à la troisième place de la Super League 2019/20, derrière le champion Young Boys et St Gall.

Tirs au but
• Bilan du Shakhtar aux tirs au but en compétition de l'UEFA, aucune victoire, deux défaites :
1-4 contre le Club de Bruges, troisième tour de qualification de l'UEFA Champions League 2002/03
2-4 contre Young Boys, troisième tour de qualification de l'UEFA Champions League 2016/17

• Bilan de Bâle aux tirs au but en compétition de l'UEFA, une victoire :
4-1 contre Tottenham Hotspur, quarts de finale de l'UEFA Europa League 2012/13

Les entraîneurs
• Nommé à la tête du Shakhtar Donetsk en juin 2019, Luís Castro a succédé à son compatriote Paulo Fonseca – ce qui était déjà le cas en 2014, quand il avait assuré l'intérim au départ de l'actuel entraîneur de la Roma à Porto. Ancien arrière droit, il a passé la majorité de sa carrière de joueur de 17 ans dans les ligues inférieures, avant d'entamer une carrière d'entraîneur discrète jusqu'à son arrivée à Penafiel en 2004. Membre du staff technique de Porto pendant une décennie (2006–16), il a ensuite dirigé Rio Ave, Chaves et le Vitória SC, à chaque fois pendant une saison.

• Ancien milieu international suisse (55 sélections entre 1982 et son premier et dernier tournoi majeur, l'EURO '96), Koller a passé l'ensemble de sa carrière de joueur aux Grasshoppers, remportant sept titres nationaux et cinq Coupes de Suisse. Ces premiers titres nationaux décrochés en tant qu'entraîneur avec St Galle et les Grasshoppers ont été suivis par des passages en Allemagne, à Köln et à Bochum, avant de prendre en main la sélection autrichienne en 2011, la conduisant à l'UEFA EURO 2016. Il a rejoint Bâle en août 2018, décrochant la Coupe de Suisse dès sa première saison à la tête du club.