Garcia : "Plein de possibilités offensives"

À l'approche des quarts de finale retour de l'UEFA Europa League contre Leipzig, l'entraîneur marseillais Rudi Garcia estime qu'il a les moyens de remonter un but de retard.

Lucas Ocampos (Marseille) en duel à l'aller avec Konrad Laimer (Leipzig)
Lucas Ocampos (Marseille) en duel à l'aller avec Konrad Laimer (Leipzig) ©Getty Images
  • L'OM a perdu 1-0 à l'aller en Allemagne
  • Orban fait son retour pour Leipzig
  • Bilan de l'OM contre les clubs allemands en France : 4 v., 1 n., 2 d.
  • Qui diffuse ?

OM-Leipzig, les stats

Marseille a des chances de se qualifier après le revers 1-0 concédé au match aller. Mais Leipzig est redoutable à l'extérieur. Rudi Garcia le sait.

Temps forts : Leipzig 1-0 Marseille
Temps forts : Leipzig 1-0 Marseille

Rudi Garcia, Marseille, entraîneur

Les stats disent qu'on a 45 % de chances de se qualifier mais on sait aussi qu'il faudra marquer plus d'un but. Le but sera de marquer et de tout faire pour garder notre cage inviolée.

Nous aurons des occasions. J'ai plein de possibilités offensives. On a eu des occasions sur les derniers matches, donc nous avons beaucoup de motifs d'être confiants pour trouver le chemin des filets et nous qualifier.

On ne représente pas que Marseille, on représente la France. Même si on encaisse un but, on peut se qualifier. On sera présent, c'est certain. Ce qu'il ne faut pas faire, c'est jouer le match avant. Pour le moment, restons sereins. On sera déterminés pour tout donner demain, 21h05.

J'en profite pour féliciter l'AS Roma. C'était un grand moment, un exploit, et c'est un exemple à suivre sur deux plans : le stade, dont l'ambiance était fantastique, et l'envie de se sublimer. Jouer dans un Vélodrome en feu, c'est pour cela que je suis venu ici. La Coupe d'Europe est dans l'ADN de l'OM et le public sera moblisé. On fera tout pour leur offrir une demi-finale.

Kostas Mitroglou, Marseille, attaquant

Comme tous les joueurs, j'adore ce genre de match et d'ambiance. Je me sens bien et je suis à 100 % pour ce match. Au début, j'ai eu des difficultés, mais je sais que les supporters seront là demain. À nous de tout faire et j'espère qu'ils nous pousseront à jouer notre meilleur jeu.

Il faut oublier ce qu'il s'est passé, regarder vers l'avant et marquer les buts. Il n'y a qu'un mot à retenir : "motivation". Pour moi, le plus important, ce n'est pas d'être un héros, mais mettre des buts, pour l'équipe.

Ralph Hasenhüttl, Leipzig, entraîneur

Nous voulons envoyer un signe fort et marquer rapidement. Nous devrons imposer le rythme d'entrée et marquer tôt. Il faudra commencer avec le même courage que lors de nos précédents matches européens.

Ce sera difficile de marquer contre Marseille. Mais nous avons les atouts offensifs pour faire mal à n'importe qui. Cela nous donne énormément de confiance. Pour passer, il faut faire quatre bonnes mi-temps. Nous en avons déjà fait deux correctes chez nous, mais ce n'est pas assez. Nous avons déjà prouvé que nous en sommes capables à l'extérieur, et même à l'étranger.

Marcel Sabitzer, Leipzig, attaquant

On nous a mis au courant que l'ambiance ici est excellente. Cela va certainement nous motiver encore plus. Nous jouerons pour gagner !

Timo Werner fête son but à l'aller
Timo Werner fête son but à l'aller©AFP/Getty Images

Résultats du week-end

Leipzig 1-4 Leverkusen
Marseille 0-0 Montpellier

Forme récente*

Marseille : NDVDV
Leipzig 
: DVVVN

*Toutes compétitions confondues, le plus récent en premier

Leipzig fête sa victoire à l'aller face à Marseille
Leipzig fête sa victoire à l'aller face à Marseille©AFP/Getty Images

On se connaît ?

• Lors des éliminatoires européens de la Coupe du Monde de la FIFA 2018, Emil Forsberg ouvrait le score pour la Suède en France avant que Dimitri Payet ne signe le but de la victoire 2-1 des Bleus. Au retour, la Suède de Forsberg dominait la France de Payet sur le même score.

• Il y a trois Français dans les rangs de Leipzig : Dayot Upamecano, Ibrahima Konaté et Jean-Kévin Augustin.

• Upamecano et le Marseillais Maxime Lopez sont coéquipiers en équipe de France des moins de 21 ans.

• Les Marseillais Hiroki Sakai (Hanovre), Aymen Abdennour (Werder Brême) et Luiz Gustavo (Hoffenheim, Bayern Munich, Wolfsburg) ont tous joué pour des clubs de Bundesliga allemande.