OM, méfiance sur les terres du débutant Leipzig

Leipzig, qui dispute sa première saison européenne, et Marseille participent tous deux pour la première fois aux quarts de finale de l'UEFA Europa League, depuis qu'elle porte ce nom.

Les buts de Timo Werner ont été décisifs pour Leipzig
Les buts de Timo Werner ont été décisifs pour Leipzig ©AFP/Getty Images

L'UEFA Europa League, sous ce nom, accueille deux nouveaux quarts de finaliste, Leipzig et Marseille, qui visent à devenir le premier vainqueur de la compétition dans leur pays respectif.

• Leipzig, qui a terminé troisième de son groupe en UEFA Champions League, réalise un parcours impressionnant en UEFA Europa League, éliminant le Napoli grâce aux buts à l'extérieur en 16es de finale avant de dominer un ancien vainqueur de la Coupe UEFA, le Zenit, 3-2 sur l'ensemble des matches en 8es.

• Deuxième derrière Salzbourg en phase de groupes, Marseille a battu Braga 3-1 sur les deux matches en 16es avant deux succès à domicile (3-1) et à l'extérieur (2-1) face à un habitué de l'UEFA Europa League, l'Athletic Club, en 8es, Lucas Ocampos signant trois buts et le capitaine Dimitri Payet les deux autres.

Temps forts : Zenit 1-1 Leipzig (tot. 2-3)
Temps forts : Zenit 1-1 Leipzig (tot. 2-3)

Antécédents
• Les deux clubs ne se sont jamais rencontrés en compétition UEFA, même si l'OM a déjà affronté une autre équipe de la même ville, battant le Lokomotive Leipzig (représentant alors la RDA) 1-0 sur les deux matches (0-0 ext., 1-0 dom.) lors de la Coupe des vainqueurs de coupe européenne 1987/88.

• Leipzig a fait ses débuts européens à domicile face à un club français, obtenant un nul 1-1 devant Monaco lors de la première journée de l'UEFA Champions League cette saison. Le club allemand dominait les demi-finalistes 2016/17 lors de la cinquième journée, l'emportant 4-1 au stade Louis II notamment grâce à un doublé du buteur international allemand Timo Werner, qui permettait à Leipzig d'être assuré de terminer devant son hôte dans le Groupe G.

• Marseille s'est incliné lors de 8 de ses 16 rencontres face aux clubs allemands, pour cinq victoires. Les Olympiens ne se sont imposés qu'une fois à l'extérieur, revenant au score pour battre le Borussia Dortmund 3-2 après avoir été menés de deux buts au Westfalen Stadion en phase de groupes de l'UEFA Champions League 2011/12, s'inclinant cinq fois. Cependant, c'est sur le sol allemand que le club français a fêté sa victoire la plus importante lorsqu'il battait l'AC Milan 1-0 à Munich le 29 mai 1993 pour remporter la première édition de l'UEFA Champions League.

• L'OM a été battu sans trouver le chemin des filets lors de chacun de ses trois derniers déplacements en Allemagne, s'inclinant 2-0 chez le Bayern Munich en quart de finale retour de l'UEFA Champions League 2011/12 (après un revers 0-2 à domicile), 2-0 sur la pelouse du Borussia Mönchengladbach en phase de groupes de l'UEFA Europa League 2012/13 et 3-0 à Dortmund en phase de groupes de l'UEFA Champions League 2013/14.

Temps forts : Athletic 1-2 Marseille (tot. 2-5)
Temps forts : Athletic 1-2 Marseille (tot. 2-5)

Forme européenne
• Leipzig a remporté deux de ses cinq matches européens à domicile (1 n., 2 d.) et a encaissé au moins un but lors de chacun d'entre eux, soit huit buts au total. Le club allemand n'a conservé sa cage inviolée lors d'aucun de ses dix matches européens, à domicile comme à l'extérieur, encaissant 16 buts au total.

• Leipzig s'est qualifié directement pour l'UEFA Champions League 2017/18 après avoir terminé deuxième de Bundesliga derrière le Bayern à l'issue de sa première saison dans l'élite allemande. Il s'agit du seul club à avoir disputé sa première rencontre européenne en phase de groupes de l'UEFA Champions League.

• Leipzig reste sur six matches sans défaite (3v., 3n.) toutes compétitions confondues et ont battu le Bayern, leader de Bundesliga, sur le score de 2-1 le 18 mars dernier.

• Le succès 2-1 de Marseille à Bilbao en 8es retour mettait fin à une série de sept matches sans victoire à l'extérieur en Europe (4 n., 3 d.). Les Marseillais n'avaient inscrit que trois buts lors de cette série, pour six encaissés.

• Finaliste de la Coupe UEFA en 1998/99 et 2003/04, quart de finaliste en 2008/09, Marseille dispute un quart de finale d'UEFA Europa League pour la première fois à sa quatrième tentative.

• Marseille s'est incliné à l'aller comme au retour lors de ses deux derniers quarts de finale européens, perdant 0-2 à l'extérieur et 1-2 à domicile face au Shakhtar Donetsk en Coupe UEFA 2008/09 avant ce revers contre le Bayern en UEFA Champions League 2011/12. Cependant, les cinq premiers de ses sept quarts de finale européens se soldaient par des victoires, le plus récemment contre l'Internazionale en Coupe UEFA 2003/04 (1-0 dom., 1-0 ext.).

• Marseille a terminé 5e de Ligue 1 la saison dernière, le club phocéen a commencé son parcours en UEFA Europa League au 3e tour de qualification, contre Ostende (tot. 4-2), avant de dominer les Slovènes de Domžale en barrages (tot. 4-1).

Temps forts de l'aller : Leipzig 2-1 Zenit
Temps forts de l'aller : Leipzig 2-1 Zenit

On se connaît ?
• Aucun club allemand ou français n'a déjà atteint la finale de l'UEFA Europa League. Il n'y a déjà eu qu'un demi-finaliste de chacun des deux pays : Hambourg en 2009/10 et Lyon en 2016/17.

• Leipzig est le seul des huit clubs encore en lice à n'avoir jamais disputé une finale d'une compétition UEFA.

• Leipzig est devenu le 204e club à participer à l'UEFA Europa League, de la phase de groupes à la finale, et le 17e pour l'Allemagne, un record, après avoir été reversé de l'UEFA Champions League cet hiver.

• Le gardien de but Péter Gulácsi a disputé chaque minute des dix rencontres européennes de Leipzig.

• Werner a signé six buts lors des sept derniers matches européens de Leipzig, les cinq premiers à l'extérieur avant de marquer à domicile lors du succès 2-1 sur le Zenit.

• Werner trompait Steve Mandanda lors du nul 2-2 de l'Allemagne face à la France en amical en novembre dernier à Cologne.

• Lors des éliminatoires européens de la Coupe du Monde de la FIFA 2018, Emil Forsberg ouvrait le score pour la Suède en France avant que Dimitri Payet ne signe le but de la victoire 2-1 des Bleus. Au retour, la Suède de Forsberg dominait la France de Payet sur le même score.

• Il y a trois Français dans les rangs de Leipzig : Dayot Upamecano, Ibrahima Konaté et Jean-Kévin Augustin.

• Upamecano et le Marseillais Maxime Lopez sont coéquipiers en équipe de France des moins de 21 ans, tandis que Bruma (Leipzig) et Rolando (Marseille) se côtoient en sélection portugaise.

• Les Marseillais Hiroki Sakai (Hanovre), Aymen Abdennour (Werder Brême) et Luiz Gustavo (Hoffenheim, Bayern Munich, Wolfsburg) ont tous joué pour des clubs de Bundesliga allemande.

• Adil Rami, titulaire lors des 14 matches européens de Marseille cette saison, a remporté l'UEFA Europa League en 2015/16 avec le FC Séville. Il avait été titulaire à sept reprises, notamment en finale contre Liverpool.

• Marseille est le seul vainqueur de l'UEFA Champions League présent en quarts de finale.

• Il s'agit de la 15e rencontre d'UEFA Europa League du club français cette saison, soit plus que n'importe quelle autre équipe encore en lice. Il s'agit de la deuxième campagne européenne la plus longue de l'histoire de l'OM après l'odyssée de 17 matches qui transportait les Olympiens de la phase de qualification de l'UEFA Champions League à la finale de la Coupe UEFA en 2003/04.

• Le joueur de Leipzig Willi Orban est suspendu pour le match aller.

• Suspendus au prochain avertissement : Marcel Sabitzer, Yussuf Poulsen, Jean-Kévin Augustin, Diego Demme (Leipzig) ; Lucas Ocampos, Jordan Amavi, Maxime Lopez, Adil Rami (Marseille).

Les entraîneurs
• L'ancien buteur international autrichien Ralph Hasenhüttl a été nommé entraîneur du RB Leipzig après la promotion du club en Bundesliga en 2016, frappant fort d'entrée en restant invaincu lors de ses 13 premiers matches de championnat avant de mener le club à la deuxième place pour sa toute première saison dans l'élite. Il n'avait auparavant entraîné que des équipes allemandes : Unterhaching, Aalen et Ingolstadt.

• À la tête de Marseille depuis octobre 2016, Rudi Garcia a débuté comme milieu de terrain à Lille avant de revenir au club en tant qu’entraîneur entre 2008 et 2013 pour y décrocher le doublé Coupe-Championnat lors de la saison 2010/11. Il a ensuite passé trois saisons à la Roma, faisant des Giallorossi un dauphin en Série A deux saisons consécutivement.