"On vient mourir à un but de la finale"

Très abattus par cette élimination, Bruno Genesio et ses joueurs estiment qu'elle va être difficile à digérer mais affirment qu'ils ressortent grandis de leur parcours jusqu'en demi-finale.

Lacazette, les regrets
Lacazette, les regrets

Alexandre Lacazette, attaquant de l’OL
"On passe tout près d’une qualif , il nous a manqué ce réalisme pour marquer ce but en plus. Il y a surtout de la déception par rapport au match aller (défaite 4-1). Si j’avais joué d’entrée à l’aller ? Cela aurait pu être pire ou cela aurait pu être mieux, cela ne veut pas dire que j’aurais tout changé. Ce soir, on a tout fait pour inverser la situation avec l’appui du public qui a été exceptionnel. En tout cas, même s’il nous a manqué ce petit quelque chose, on aessayé de tout donner je pense."

Les buts de la rencontre
Les buts de la rencontre

Mouctar Diakhaby, défenseur de l’OL
"On est tout de même fiers de ce qu’on a fait : une demi-finale d’UEFA Europa League, ça n’arrive pas à tout le monde. On est donc satisfaits de notre parcours et on espère faire mieux la prochaine fois. Cette saison, on a été irréguliers sur un match : plutôt bons en deuxième période mais pas assez performants en première. Il faudra travailler là-dessus la saison prochaine : mieux réussir nos premières périodes et nos entames de matches. Même si on mène 2-1 à la pause, on encaisse ce but qui malheureusement nous met dans une situation compliquée."

Anthony Lopes, gardien de l’OL
"On paie clairement notre match aller, on savait que cela allait être compliqué de renverser la tendance même si on n’a vraiment pas été loin de le faire avec l’apport de notre public qui a été le douzième homme ce soir. Cela nous a permis d’y croire jusqu’à l’ultime seconde. On a des occasions pour marquer le quatrième but, on n’était pas loin de jouer une finale européenne. Il y a énormément de déception. On y croyait tous, nous et le public. Ce but est largement évitable, on se retrouve à deux contre trois alors que nous étions en situation offensive. On a eu les ressources pour marquer trois buts et y croire jusqu’à l’ultime seconde. Il manque un but mais on ressort grandis de cette compétition. Quand la finale est à portée de mains, c’est compliqué à digérer."

Bruno Genesio, entraîneur de l’OL
"Notre entame a été catastrophique avec beaucoup de déchets techniques et une agressivité désorganisée. Il y avait beaucoup d’envie mais aussi de la crispation. Les deux buts inscrits avant la mi-temps nous ont donné beaucoup de force pour repartir en deuxième. Malheureusement, on vient mourir à un but de la prolongation et je pense, certainement, de la qualification en finale. Ce but encaissé est un peu le résumé de notre saison même si celui-ci est encore plus catastrophique que les autres parce qu’il part d’un coup de pied arrêté en notre faveur et que l’on manque de concentration et d’attention. À ce niveau de la compétition, cela se paie très cher. Maintenant, il faut digérer cette forte déception car tous les joueurs étaient abattus. Mais il faut aussi relever la tête, on peut être fiers d’eux sur ce qu’ils ont fait, ils ont fait le maximum. Dans l’état d’esprit, il n’y a pas grand-chose à leur reprocher."

Kasper Dolberg, attaquant de l’Ajax Amsterdam
"Je suis très heureux de cette qualification et que l’équipe ait atteint cet objectif. Durant cette saison, les choses sont allées si vite pour moi. La finale se déroule en Suède, pas très loin du Danemark donc une grande partie de ma famille va venir me soutenir. Je suis vraiment content par rapport à cela. Sur le but que j’ai marqué, j’ai vu que le gardien sortait et il venait vers moi très vite mais ma conduite de balle était un peu longue. La seule chose que je pouvais faire, c’était de toucher le ballon et de tirer en finesse pour l’éviter."

 

EN IMAGES...

©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images