Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

Guingamp punit le Dynamo

EA Guingamp 2-1 FC Dynamo Kyiv
Face à neuf Ukrainiens, le club bretons a renversé la vapeur en fin de match en trois minutes.

Jérémy Pied prend l'avantage sur Artem Kravets
Jérémy Pied prend l'avantage sur Artem Kravets ©AFP/Getty Images

L'EA Guingamp a une nouvelle fois fait vibrer Roudourou, jeudi soir en 16es de finale aller de l'UEFA Europa League, s'imposant 2-1 devant le FC Dynamo Kyiv.

Le dernier représentant français dans la compétition a été mené avant que les Ukrainiens écopent de deux cartons rouges et craquent en fin de match à neuf.

Dans un stade de Roudourou à guichet fermé, la partie démarrait mal pour les homme de Serhiy Rebrov avec la sortie prématurée d’un de leurs principaux atouts offensifs, Jeremain Lens, touché lors d’un choc avec le capitaine guingampais Lionel Mathis. Il était remplacé par Oleh Gusev qui se plaçait à gauche du trident offensif complété par Andriy Yarmolenko à droite et d'Artem Kravets en pointe.

Ce dernier était à l’origine de l’ouverture du score des Ukrainiens : couvert par Christophe Kerbrat, il était servi à l’entrée de la surface et adressait un centre à ras de terre pour Miguel Veloso, démarqué, qui convertissait l’offrande en but (0-1, 19e). Cinq minutes plus tard, c’est Yarmolenko cette fois qui s’illustrait avec une belle percée conclue par un centre tir proche de tromper Jonas Lössl. Le gardien danois de l’EAG devait encore s’employer sur deux frappes de Yarmolenko (35e) et Antunes (38e).

Côté breton, ni les frappes de Claudio Beauvue (11e) et Jérémy Pied (18e), ni la tête cadrée de Kerbrat (27e) ne parvenaient à inquiéter Oleksandr Shovkovkiy, le portier vétéran du Dynamo. La première période s’achevait dans un climat très tendu, avec d’abord un penalty réclamé en vain par Beauvue pour un tirage de maillot dans la surface ukrainienne, puis surtout deux exclusions coup sur coup pour Kiev : Yarmolenko d’abord, sanctionné pour une faute sur Younouss Sankharé (39e), Younès Belhanda, ensuite, qui venait d’entrer en jeu, coupable d’un geste d’énervement sur Mathis (44e).

Au retour des vestiaires, l’entraîneur breton Jocelyn Gourvennec décidait de procéder à une réorganisation tactique avec la sortie de l’attaquant Christophe Mandanne, remplacé par le meneur de jeu Sylvain Marveaux. Guingamp poussait dès les premières minutes pour revenir au score face à huit joueurs de champ recroquevillés en défense. Sous une pluie battante, les vainqueurs de la Coupe de France multipliaient les tentatives par Beauvue (52e), Mathis (55e), Pied (60e et 71e), Sankharé (62e) ou encore Dorian Lévêque (67e).

Ils étaient finalement récompensés de leurs efforts grâce à l’entrant Thibault Giresse, qui adressait un centre parfait pour la tête de l’inévitable Beauvue (1-1, 72e, 5e but de la saison en Europa League). Un coaching gagnant de Gourvennec qui en appelait un autre avec Moustapha Diallo, tout juste entré en jeu à la place de Mathis, qui inscrivait le deuxième but des Rouge et Noir de la tête sur un corner de Pied (2-1, 75e).

Le score en restait là malgré de nouvelles opportunités de but de l’intenable Diallo (78e, 87e). Le suspense reste entier avant le match retour, qui aura lieu jeudi prochain en Ukraine. Tirage des 8es le lendemain.

Haut