L'AIK oublie le maillot de Borges

L'AIK Solna avait oublié la tenue du mileu costaricien pour son potentiel dernier match avant de partir en France. Sujay Dutt raconte.

Celso Borges faisait partie du groupe costaricien qualifié pour le quart de finale au Mondial
Celso Borges faisait partie du groupe costaricien qualifié pour le quart de finale au Mondial ©AFP/Getty Images

Le quart de finale en Coupe du Monde de la FIFA a été une belle vitrine pour les joueurs costariciens. Après le transfert du gardien Keylor Navas au Real Madrid CF, des rumeurs courent sur l'éventuel départ du milieu de l'AIK Solna, Celso Borges, vers de nouveaux horizons.

En attendant, le joueur de 26 ans, actuellement en négociations avec un club français, a été victime d'une mauvaise blague lundi soir. Le club le croyant déjà en partance pour le sud, il n'apparaissait pas sur la feuille de match pour affronter l'IFK Göteborg. D'autant qu'il rejoignit par avion ses coéquipiers partis pour Göteborg en train 4 heures plus tôt. De quoi perdre Åke Andersson, le responsable des équipements, qui en oublia sa tenue au club.

"On a appelé les pubs du coin, qui ont déniché un supporter avec son maillot", a déclaré un Andersson soulagé. "Il y manquait des publicités, mais on a réglé ça par quelques autocollants."

"C'est de ma faute", s'est excusé l'entraîneur de l'AIK Andreas Alm, dont l'équipe reçoit le FC Astana au troisième tour de qualification d'UEFA Europa League jeudi (1-1 à l'aller). "Lorsqu'on m'a dit que Celso était disponible, j'ai oublié d'en informer le responsable des équipements."

Le numéro 10 de l'AIK est très en vue depuis 2009 et son départ du Deportivo Saprissa pour le club norvégien du Fredrikstad FK, avant son transfert à l'AIK en 2012.

Désormais à 66 sélections, sa cote a sensiblement grimpé depuis la belle aventure du Costa Rica au Brésil. Sa particularité : trois poumons et des courses à n'en plus finir, qui ont fait le régal des supportes suédois. Auteur de quatre buts et de cinq passes décisives pour l'AIK cette saison, celui que les commentateurs locaux désignent comme l'un des "top 3" du championnat suédois compte 130 000 abonnés sur Twitter, un témoignage de sa popularité en Scandinavie et chez lui.