Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

Ferrara raconte Naples et Turin

L'ambassadeur de la finale de l'UEFA Europa League Ciro Ferrara raconte à  UEFA.com quelques souvenirs de la Juventus Arena et de Naples.

Ferrara raconte Naples et Turin
Ferrara raconte Naples et Turin ©UEFA.com

L'ambassadeur de la finale de l'UEFA Europa League Ciro Ferrara raconte à  UEFA.com quelques souvenirs de la Juventus Arena et de Naples, l'autre club de son cœur, avant la finale du 14 mai dans le Piémont.

Ferrara a remporté la Coupe UEFA avec le SSC Napoli, s'offrant même un but en finale contre le VfB Stuttgart. Il a aussi remporté l'UEFA Champions League en 1996. Il fut également entraîneur à la Juventus en 2009. Il s'exprime au micro d'UEFA.com.

 Ambassadeur - "Je voudrais d’abord remercier l’UEFA qui m’offre ce priviliège, c’est une grande compétition et j’ai trouvé l’organisation excellente. Je suis très content et honoré d’être l’ambassadeur de l’Europa League. Le rôle d’ambassadeur est un rôle de représentation : représentation de l’UEFA et représentation d’une compétition aussi importante que l’Europa League."

"J’ai eu la chance de la remporter en 1989 avec Napoli et c’est sans doute l’une des raisons de ma nomination, en plus de mes états de service sur le terrain, où je me suis efforcé de trasnmettre des valeurs nobles et positives, et où j’ai fait valoir mes qualités techniques. J’en suis très heureux."

Ciro Ferrara avecla Coupe en 1989
Ciro Ferrara avecla Coupe en 1989©Getty Images

 Le triomphe de 1989 - "J’ai ressenti une joie aussi immense qu’indescriptible. En plus, je gagnais avec ma ville, ce qui une fierté encore plus grande. Aujourd’hui, quand je rencontre les supporters, ils se souviennent de cette épopée, du but que j’ai marqué, du match. Et le plus incroyable, c’est qu’ils se souviennent même du passeur."

"Bon, tout le monde se souvient que c’est Maradona qui m’a offert le but de la tête. J’évoluais dans une grosse équipe, vraiment impressionnante, et le déplacement à Stuttgart en tant que favoris reste une expérience merveilleuse car toute la ville était derrière nous."

Turin - "J'y habite. J’ai passé longtemps dans ma carrière de footballeur à Turin. J’ai évolué pendant 10 saisons à Naples, et ensuite 11 à la Juventus, et je suis devenu dirigeant du club et entraîneur là-bas. Turin a sa propre histoire et est représenté par deux clubs. La finale sera jouée dans l’un de leurs stades, celui de la Juventus, qui était par le passé et demeure aujourd’hui encore un club de niveau international. C’est un stade magnifique, et je pense que ce sera l’écrin idéal."

 

Haut