Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

Lyon fauché en plein vol par Dembélé

Olympique Lyonnais 1-1 Tottenham Hotspur FC (tot. 3-4)
Mousa Dembélé a marqué le but de la qualification à la dernière minute à Gerland.

Lyon fauché en plein vol par Dembélé
Lyon fauché en plein vol par Dembélé ©UEFA.com

Un but du Belge Mousa Dembélé à la 90e minute a permis au Tottenham Hotspur FC  d'égaliser et d'arracher in extremis sa qualification pour les 8es de finale de l'UEFA Europa League à Gerland.

Pour les Lyonnais, battus 2-1 à l'aller, l'équation de ce match retour avec comme résultat une qualification était simple : il fallait marquer. Si Rémi Garde avait prôné la patience pour cet objectif, ses joueurs n'ont pas mis longtemps à l'atteindre. Dès la 17e minute, Clément Grenier frappait un maître coup franc au premier poteau pour Maxime Gonalons qui, d'une tête piquée, ne laissait aucune chance à Brad Friedel.

À partir de là, c'est un match tactique qui se mettait en place : d'un côté, l'OL, virtuellement qualifié, maîtrisait sereinement et ne manquait pas de planter quelques banderilles qui auraient pu faire mouche par Lisandro Lopes (33e) puis Alexandre Lacazette (43e) ; et de l'autre, des Spurs qui faisaient tourner et prenaient leur temps sans se montrer véritablement dangereux... sauf lors de l'ultime minute de la première période ! Suite à une frappe quelque peu anodine de Lewis Holtby, Rémy Vercoutre devait réaliser une super parade pour dévier le ballon sur son poteau.

Enhardis par cette occasion franche, les joueurs d'Andre Villas-Boas reprenaient tambour battant le deuxième acte avec une belle ouverture d'Emmanuel Adebayor pour Gareth Bale. Le Gallois, auteur des 6 derniers buts des Spurs, dont un doublé au match aller, allait égaliser, c'est sûr. Non car, à la stupeur générale, sa reprise du plat du pied ne trouvait pas le cadre.

Les Lyonnais finissaient par se réveiller et mettaient Friedel à contribution sur une reprise de Grenier sur laquelle le vétéran américain fermait la boîte. Mais la pression anglaise reprenait de plus belle et Tottenham obtenait un coup franc bien placé (64e). Les 38 000 spectateurs de Gerland, à guichet fermé, retenaient leur souffle mais Vercoutre lisait parfaitement la trajectoire de la tentative de Bale et repoussait des deux poings. Les frayeurs n'étaient pas terminées avec un centre tir d'Adebayor qui rebondissait sur le haut de la barre transversale avant une nouvelle frappe de Bale.

À peine entré en jeu, Clint Dempsey se procurait deux occasions coup sur coup, l'une de la tête, l'autre du pied, mais aucune ne trouvait le cadre. Alors Lisandro, qui a beaucoup travaillé défensivement, laissait sa place au jeune Rachid Ghezzal, l'OL n'en finissait pas de reculer et ne parvenait plus à conserver le ballon. Il restait plus d'un quart d'heure à jouer et à ce rythme-là, il allait être interminable pour l'actuel deuxième de la Ligue 1.

Car à force de reculer, les Lyonnais allaient finir par craquer. Après avoir éliminé Gonalons, Dembélé décochait un boulet de canon des 25 mètres sur lequel Vercoutre s'inclinait. On jouait la dernière minute du temps réglementaire et ce coup sonnait tout un stade à l'exception des 3 000 supporters anglais aux anges. Ils étaient en huitièmes.

Haut