UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
À compter du 25 janvier, UEFA.com ne prend plus en charge Internet Explorer.
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Le Rubin met fin à l'invincibilité de l'Atlético

Club Atlético de Madrid 0-2 FC Rubin Kazan
Le Rubin a mis un terme une invincibilité de 19 matches à domicile des tenants de l'Atlético.

Le Rubin met fin à l'invincibilité de l'Atlético
Le Rubin met fin à l'invincibilité de l'Atlético ©AFP/Getty Images

Le FC Rubin Kazan a assommé les tenants de l'UEFA Europa League du Club Atlético de Madrid, les hommes de Kurban Berdyev s'imposant 1-0 et infligeant à l'Atlético sa première défaite européenne depuis décembre 2010.

Peu effrayé par le bilan parfait de l'Atlético à domicile cette saison, le Rubin, qui avait déjà connu une victoire de prestige sur le sol espagnol face au FC Barcelona lors de l'UEFA Champions League 2009/10, débutait fort. Perçant côté gauche, Gökdeniz Karadeniz servait dans la surface Roman Eremenko dont l'astucieuse talonnade trouvait José Rondón. La frappe puissante de l'attaquant était repoussée par son ancien coéquipier au Málaga CF, Sergio Asenjo, mais Gökdeniz Karadeniz jaillissait pour ouvrir le score.

L'équipe de Diego Simeone cherchait à répondre et après une tentative lointaine de Falcao non cadrée, ce dernier était arrêté de manière illicite à la limite de la surface de réparation par le capitaine adverse Roman Sharanov qui récoltait un second carton jaune.

Les dix joueurs russes serraient les rangs à la reprise et limitaient les Rojiblancos à des tentatives lointaines jusqu'à ce que le meilleur buteur des deux dernières campagnes d'UEFA Europa League, Falcao, ne trouve la barre transversale. Adrián López aurait dû égaliser mais, seul au second poteau, il ne cadrait pas sa reprise de la tête avant que Cristian Rodríguez ne manque le cadre. Dans le temps additionnel, le Rubin récupérait le ballon suite à un corner de l'Atlético et, alors qu'Asenjo était monté tenter sa chance dans la surface adverse, Eremenko dégageait le ballon devant pour Pablo Orbaiz qui n'avait plus qu'à pousser dans le but vide.