Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

Levante bien parti contre l'Olympiacos

Levante UD 3-0 Olympiacos FC
L'ouverture du score de Pedro Ríos et l'exclusion de Djamel Abdoun ont donné le ton de la partie.

Pedro Ríos a été intenable contre l'Olympiacos
Pedro Ríos a été intenable contre l'Olympiacos ©AFP/Getty Images

Le Levante UD a fait un grand pas vers la qualification pour les 8es de finale après les buts de Pedro Ríos, José Barkero et Obafemi Martins face à l'Olympiacos FC, réduit à dix.

Pedro Rios donnait l'avantage aux Espagnols avant l'exclusion de Djamel Abdoun. Martins ratait un penalty pour Levante, mais Barkero transformait le sien avant la pause. Martins marquait finalement à la 56e minute pour donner un bon avantage à l'équipe de Juan Ignacio Martínez avant le déplacement au Pirée la semaine prochaine.

Bon en défense et rapide en contre, Levante voyait Pedro Ríos avertir les adversaires après cinq minutes de jeu avant de trouver le chemin des filets cinq minutes plus tard. Servi par une longue passe de Barkero, il driblait deux défenseurs puis trompait Balázs Megyeri. Les hôtes auraient dû mener 2-0 quand Abdoun commettait une faute sur Pedro López dans la surface. L'ancien Algérien du FC Nantes était exclu mais Martins ratait la cible sur penalty.

Cela n'allait pas empêcher l'Olympiacos de sombrer. José Holebas provoquait un nouveau penalty cinq minutes avant la pause pour une faute sur Pedro López et Barkero ne faisait pas la même erreur que Martins pour doubler la marque des Espagnols.

Míchel, l'entraîneur de l'Olympiacos, de retour dans son pays d'origine, n'était pas au bout de ses peines. Martins inscrivait le troisième but pour les novices sur la scène européenne en lobant Megyeri.

Les Grecs auraient pu attraper une bouée de secours en marquant à l'extérieur mais la frappe de Kostas Manolas de la tête était repoussée par la barre. Rafik Djebbour et Giannis Maniatis avaient également des occasions au bout des pieds avant la fin, mais Valdo avait le dernier mot et ratait de peu le but du 4-0.

Haut