Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

Bordeaux lâche le Marítimo

FC Girondins de Bordeaux 1-0 CS Marítimo
David Bellion, titularisé à la dernière minute, a marqué le but qui concrétise la domination française.

Bordeaux a fait un pas vers les 16es avec cette victoire
Bordeaux a fait un pas vers les 16es avec cette victoire ©AFP/Getty Images

Un but inscrit en première période par David Bellion, a permis au FC Girondins de Bordeaux de s'imposer face au CS Marítimo Funchal, au cours de la quatrième journée du Groupe D de l'UEFA Europa League.

Plus entreprenants et prenant très rapidement le jeu à leur compte, les Français ont signé leur deuxième succès dans la compétition cette saison. Funchal, impuissant au stade Chaban-Delmas, a cédé sous la pression et la maîtrise collective girondines.

Bellion, qui n'a dû sa titularisation qu'à une blessure de dernière minute de Yoan Gouffran, concrétisait dès sa première occasion, suite à un centre de Nicolas Maurice-Belay. L'ancien attaquant du Manchester United FC surgissait au premier poteau et coupait, de la tête, la trajectoire de la balle (1-0, 16e). Plus à l'aise dans le jeu, précis dans la construction de leurs actions, les joueurs de Francis Gillot ne laissaient que peu de possibilités offensives à ceux de Pedro Martins.

Ces derniers, qui évoluaient en configuration tactique inhabituelle, offraient des espaces, très vite comblés par la vivacité et la précision de leurs adversaires. Les situations les plus dangereuses étaient à mettre à l'actif de Bordeaux. D'abord par l'intermédiaire de Carlos Henrique, auteur d'une tête au second poteau qui frôlait la cage de Romain Salin (14e). Puis par Cheick Diabaté, à la réception d'un centre de Benoît Trémoulinas, au sol, qui ne parvenait pas à tromper la vigilance du portier français du club de Madère (29e).

Les Portugais, agressifs et souvent en retard sur les prises de balle, subissaient et commettaient des fautes. Jaroslav Plašil, tireur de coups francs attitré, déposait le ballon sur la tête de Lamine Sané, au second poteau, mais le montant de Salin repoussait la tentative (42e).

Un peu à l'image de ce qu'avait produit le Club Brugge KV en Gironde (4-0), les partenaires de Briguel se montraient dans l'incapacité de réagir. Pas facile pour eux de combler leurs lacunes du soir, et encore moins leur retard à la marque. Martins tentait bien de lancer tous ses atouts dans la partie, en faisant entrer ses trois remplaçants en début de seconde période, mais son vis-à-vis, Gillot, s'adaptait tactiquement en conséquence.

Faux rythme, occasions rares de part et d'autre, et pas grand-chose de transcendant à signaler, si ce n'est quelques percées timides des Lusitaniens. Seul Roberge, buteur au match aller (1-1) apportait le danger, avec un but inscrit à la 85e minute, mais entaché d'un hors-jeu. Pas suffisant pour signer une première victoire dans la compétition. Mais tout est encore possible pour les deux équipes dans ce groupe.

Haut